Mouais

Avis sur Amnesia: Rebirth sur PlayStation 4

Avatar Florian Malnoe
Test publié par le
Version PlayStation 4

Je suis pas mal mitigé avec ce nouvel Amnesia qui est la véritable suite du premier. Il y eu des efforts sur la mise en scène et sur la direction artistique mais d'un point de vue gameplay le jeu n'a pas évolué d'un pouce après 10 ans. On a toujours cette même maniabilité minimaliste qui, il faut le dire, a bien vieilli dans ses mécaniques. Mais ça encore ça ne m'a pas trop gêné.

Au delà de la feature avec l'amulette qui n'apporte strictement rien on a toujours ces mêmes apparitions de monstres scriptées qui rend le tout ultra prévisible et trop simplifié. Il suffit encore de se laisser mourir pour réapparaître pile là où il faut sans aucun malus et avec en prime le monstre disparu... Pourquoi avoir laisser ça ? Pourquoi aurions nous peur de la mort si celle ci n'a aucun impact et pire, si celle ci nous simplifie même le jeu ? Gros point noir ça. Encore cette erreur pouvait passer en 2010 quand ça pouvait encore être qualifié d'erreur de jeunesse, autant aujourd'hui avec un Frictional Games qui a maintenant bien roulé sa bosse en matière de jeux d'horreur ça ne doit plus passer. C'est dommage parce que sur le papier c'était un bonne idée de vouloir traiter du folklore arabe dans le bestiaire avec les djins, les goules du désert, mais cet errement de game desing plombe tout; ça plombe même la rejouabilité du titre d'ailleurs.

Au delà de ça il n'y a pas eu non plus de progrès sur la narration tant celle ci est lourdingue au possible avec ces flash back intempestifs qui, en plus d'intervenir pour tout et n'importe quoi, nous rend une intrigue décousue au rythme haché. Celle du premier était plus sobre et subtile. Sur ce point on a donc affaire à une régression

L'histoire en elle même m'a laissé de marbre tant je ne me suis pas attaché à ses enjeux ni à ses personnages. On voit ces derniers mourir les uns après les autres mais on s'en fout vu qu'on ne les connaît pas... Je retiendrais peut être plus l'intrigue qui étend la mythologie Amnesia mais je ne suis pas du tout fan du fait de vouloir démystifier de la sorte le premier en répondant à toutes les questions, en illustrant et en montrant tout le projet mystique et ses expérimentations narrés en partie par le premier. Pour moi c'est mieux de laisser du mystère, c'est ce qu'il y a de plus fascinant. Vouloir répondre à tout ce n'est pas dans l'esprit Lovecraft qui lui laissait judicieusement la part belle à l'imaginaire dans l'interprétation. "The Dark Descent" était abouti et se suffisait à lui même comme ça. Pour moi il aurait fallut partir sur une toute nouvelle histoire déconnectée avec juste des clins d'oeil et similitudes. Là limite ça dénature un peu ce qui a été fait dans TDD.

Même au delà de ça je ne suis pas fan non plus avec le fait de nous trimballer d'un bord à l'autre avec ces failles temporelles et tout, dans un Survival-horror je préfère une unité de lieu et de temps qui te laisse t'imprégner d'un cadre, qui te laisse t'immerger progressivement dans une ambiance posée, qui te laisse te poser des questions sur une menace indicible... Bref, je préfère les oeuvres à huis clos qui prennent leur temps. C'est pour ça que mes jeux de genre préférés sont Resident evil Rebirth, Silent hill 2, Alien isolation, Dead space...

Franchement, j'ai le sentiment que le studio n'a même pas écouté les retours des joueurs concernant l'original. Que ça soit sur les défauts mais aussi sur ce qui faisait ses forces. C'est triste.

Je peux aussi parler de la propagande pro-diversité du jeu qui fait un peu forcée et "quota" avec la petite blanche avec le maghrébin, le couple d'homosexuel et le black de service... Alors ok la blanche avec le maghrébin ce n'est pas spécialement anachronique vu que l'Algérie est une ancienne colonie française, autant le couple d'homos qui ne se cache même pas et qui est accepté dans une expédition archéologique... Surtout que ça ne construit rien avec ces personnages, ils sont juste cités, ils servent juste de faire-valoir pour donner une bonne image au studio... Tout ça n'apporte rien au récit.

Bon, il y a quand même quelques passages bien sympas, comme toute la partie dans le fort colonial au début où on a quelques énigmes super simples mais un minimum recherchées (à part celle de l'élévateur qui est mal branlée dans sa physique) mais après c'est moins intéressant, notamment dans le level design et les énigmes qui ont tendances à devenir redondantes... Le contexte scénaristique est intéressant et rarement abordé dans le média mais je le trouve bien exploité que dans cette zone du début à la rigueur.

Franchement, si l'ensemble du jeu avait réussi à maintenir le niveau du vieux fort dans l'ambiance et la DA j'aurais dis ok, il est aussi bon que le premier (bien que différent) mais là on a généralement tous les codes du jeu d'horreur lambda, sympatoche, mais loin d'être incontournable comme "The Dark Descent". Même au niveau OST il n'y a aucun thème de marquant. Ça commence à faire beaucoup.

Adieu peur de l'inconnu, place aux gros sabots dans l'écriture, place aux mêmes effets de mise en scène vus et revus, place au spammage de jump scare faciles...

6, en étant gentil.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 360 fois
8 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Florian Malnoe Amnesia: Rebirth