L'âge d'or de la piraterie à la sauce assassin !!

Avis sur Assassin's Creed IV : Black Flag sur Xbox 360

Avatar uther
Test publié par le
Version Xbox 360

Comme beaucoup d'idiot, j'ai boudé un temps cet opus de cette longue saga qu'est Assassin's Creed. Je me disais comme beaucoup d'idiot, je le répète, comment intégrer l'univers de la piraterie, de l'aventure épique, à une histoire d'assassin avec toute la "discrétion" que cela devrait impliquer. Et puis en manque de monde ouvert et attiré depuis Pirates des Caraibes (oui je sais c'est pas L'île aux trésors) par l'univers des pavillons noirs et des jambes de bois, je me suis lancé dedans avec une bien bonne intuition car n'y allons pas par quatre chemins, le jeu est absolument génial !! Pas exempt de défauts, certes, qui sont même avouons-le, légions, entre les bugs incessants, parfois plantages total du jeu (ça m'est arrivé deux fois), des missions principales peu inspirées, un scénario pas toujours très clair, surtout si on n'a pas fait tout les précédents épisodes....Mais bon sang de bois, au diable tout cela, l'univers de ce jeu, le charisme de certains personnages, tous les "à côtés", à savoir sa réelle richesse (fonds marins, gestions du bateau, les stèles mayas, les clés des templiers, les forts à conquérir, le harponnage, collecte des chants marins, chasses aux trésors) sans parler de ses paysages splendides (jungles, mer transparente, ruines mayas, La Havane), de ses soleil couchants à ses tempêtes déchainées et puis ce plaisir à graviter autour de figures emblématiques telles que Teach (Barbe Noire) ou encore Bartholomew Roberts, Mary Read, Stede Bonnet, Woodes Rogers, et pleins d'autres, d'ailleurs à ce propos je ne savais pas qu'autant de personnages de cet opus étaient de réelles figures historiques...Et Edward Kenway, l'un des héros qui m'a le plus marqué dans cette génération de console, rien que ça, ce mec à la classe, et l'évolution du personnage est des plus intéressante, probablement le héros le plus attachant de la saga, passant de petit pirate à assassin accompli...D'un point de vue gameplay, aucun réel ajout depuis le III, juste des accessoires supplémentaires comme la sarbacane apparue dans Liberation, rien de folichon. Certains diront que le gameplay est totalement assisté et c'est malheureusement vrai, avec un bouton on contre, avec un autre on achève, Edward n'a que ses deux épées qui remplace le tomahawk et ses deux flingues pour dégager un style bien à lui et donner l'illusion de renouveau, et ce n'est pas le côté "escalade" qui a été remanié, celui-ci étant même mit au second plan, de par le fait que les villes ne sont pas énormes, les maisons espacées et pas remplies de grands bâtiment (comme dans le I ou le II) bien que les points de vues et sauts de la foi soient encore de la partie. Pour défendre ce jeu, je pourrais encore parler des musiques qui sont justes splendides..A les chants marins...
Sinon, question ouverte, un petit clin d'oeil à la série Lost serait présent avec l'Observatoire, qui fait étrangement penser au phare de l'île...Non ??

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 192 fois
1 apprécie

Autres actions de uther Assassin's Creed IV : Black Flag