Ou comment faire un jeu de pirates sans en faire un.

Avis sur Assassin's Creed IV: Black Flag sur PlayStation 4

Avatar Le Dahu
Test publié par le
Version PlayStation 4

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je tiens à préciser mon expérience vis à vis de cette série. J'ai fait le premier jeu de fond en comble à l'époque, cherchant à assassiner touts les templiers, réussir toutes les missions secondaires etc... Il avait été beaucoup critiqué pour être trop "monotone" et "répétitif". Je le trouve plutôt routinier. Et ça me plait bien, la routine dans un jeu vidéo. La vie n'est pas faite que d'aventures, et j'avais réellement le sentiment d'avoir entre les mains un avatar d'assassin professionnel, et malgré ses quelques défauts, ce jeu là reste un must-have à mon avis. Le deuxième jeu m'avait collé une douche froide. Protagoniste détestable, utilisation d'artifices comme les prostituées (sérieusement?), upgrade de sa base... Cela partait pour moi complétement à l'encontre de ce qu'avait initié la série au départ, un gameplay simple mais efficace, concis mais impressionnant.

Je n'ai plus touché à un seul jeu de la série depuis. Manque de temps... D'envie aussi vis à vis des critiques que j'ai pu lire sur le troisième opus. Néanmoins, je me suis mis à ce Black Flag avec les meilleurs espoirs possible. On me répétait inlassablement que c'était le meilleur de la série, qu'il était d'une incroyable beauté et qu'il fallait bien ma ps4 pour le faire tourner correctement. Si vous regardez le nombre de petites étoiles jaunes que je lui ai mis, vous comprendrez aisément que j'ai rapidement déchanté.

Déjà, parlons peu parlons graphismes. Parlons peu effectivement, pas grand chose à en dire. Les environnements, surtout les multiples îles et le détail affiché sur les textures des bateaux et des costumes sont clairement les points forts du jeu. On s'y croirait presque si, déjà en 2015, tout cela ne donnait pas parfois l'air de carton pâte/ pâte à modeler. Mais au niveau des visages... Mon dieu, je crois que Oblivion me faisait moins tomber dans la vallée dérangeante que ce jeu là. Mais bon, n'étant pas un graphic whore, je peux en faire abstraction.

Le gameplay à présent. Bon Dieu que ce fut poussif. Pour tout vous dire, mes premières minutes dans Black Flag se sont déroulées à grand coups de "Mais arrête de te prendre l'arbre là!" ou bien " Mais qu'il est con je lui ai jamais demandé de faire ça!". Loin de moi l'idée de remettre en question un gameplay vieux de bientôt 10 ans, mais la formule a été soit disant améliorée. Je n'ai pas vu d'amélioration, juste une prise en main lourde, des déplacements rigides, des phases de combat soit fastidieuses et longues, soit injustes et punitive à souhait. Néanmoins, il y'a un point positif à dégager de tout ce fourbi. Les combats en bateau sont excellents et nous donnent vraiment envie de lever notre rhum à la gloire de la piraterie d'antan entrecoupés de "Yaaaaaaargh" vaguement intimidants. Leur répétitivité ne m'a pas dérangé outre-mesure et je n'ai pas eu besoin de mettre une vingtaine d'upgrades (anecdotiques) dessus pour me sentir à la barre, prêt à sortir les canons.

Le jeu se déroule comme touts les open-world de cette new gen. Vous avez une carte où se trouve vos objectifs de missions principale et une myriade d'objectifs secondaires (encore une fois parfaitement anecdotiques) que vous allez prendre un temps fou au début à compléter à 100% avant de ronchonner sur la difficulté mal calculée de certaines et lâcher l'affaire. Vous avez un systéme de craft, que j'appelle le cancer actuel du jeu vidéo mais ce n'est que mon avis et je n'ai donc pas touché à cette fonctionnalité qui ne m'a pas parue aussi importante que dans un Far Cry par exemple. Rassurez vous, si vous êtes aussi allergique que moi à l'idée de chasser des sangliers pour vous faire une nouvelle cape de pirate (oui...), vous pourrez acheter de l'équipement à des marchands moyennant monnaie sonnante et trébuchante. Doubles épées, fusils, pistolets... L'arsenal est varié et vous pourrez vraiment varier les plaisirs ou vous spécialiser dans une classe d'armes particulière.

Je vais finir par le scénario. Et je vais crever l'abcès dés à présent. Je n'ai pas fini Black Flag. Loin de moi l'idée de faire de la critique de bas étage sur un jeu dont je n'aurais peut être pas compris l'intensité ou le double propos du scénario, j'avais simplement mieux à faire que m'ennuyer devant mon écran. Les dialogues sont mauvais, probablement écrits à la va-vite et redoublés en catastrophe par des doubleurs français incapables de faire ressortir la moindre émotion de ces tas de pixels que l'on vous crache à la figure. D'ailleurs, j'ai été très étonné de l'incapacité de changer la vf pour une vostfr qui m'aurait peut être semblé plus approprié, mais peut être n'ais je pas assez farfouillé dans les (fastidieux) menus du jeu. Comme dans les autres jeux de la série, on vous propose des phases de "voyages dans le temps" et des phases de jeu dans le présent. La différence est que cette fois, Ubisoft vous prend par la main à vous, oui, vous ! Vous êtes le nouveau Desmond en quelque sorte, volontaire pour participer aux programmes d'Abstergo qui est devenu une entreprise florissante et reconnue internationalement... Moi qui pensais que c'était une société avec des but secrets dans le 1, le retournement de veste est magistral ( et un tantinet lent et énervant aussi.). On vous propose ensuite d'intégrer l'avatar d'un de vos ancêtres dont j'ai d'ailleurs oublié le nom, mais vous finirez par l'oublier aussi à force, lui et son manque apparent de charisme. Et l'on vous emmène alors dans une histoire de semi-rédemption ponctué par des moments d'aventure où vous aurez tôt fait de bailler et des cinématiques qui arrivent à rendre les personnages plus laids que in-game, un exploit signé Ubi... Tout est couru d'avance dans cette histoire, et les rares twists ultra prévisibles vous feront à peine lever un sourcil. Le gros point noir du jeu en somme, l'impression que Ubisoft avait pondu un bon scénario et s'est, pardonnez l'expression, complètement torché avec...

Voilà donc pour ma critique de Black Flag. C'est ma première citique alors n'hésitez pas à me mp si vous souhaitez me corriger ou tout simplement donner votre avis sur... Hé bien mon avis :). Vous pouvez peut être trouve que je suis un peu dur avec le jeu mais je vous donne simplement mon ressenti. Si c'est votre premier Assassin's creed, allez voir ce qui se passe du côté du premier jeu pour peser le pour et le contre de Black Flag. Mais si vous êtes un fan de la série, je vous le recommande, car il y'a dedans tout ce que vous adorez désormais dans un assassin's creed et que personnellement je déteste. En tout cas, un jeu pas mal fichu, mais qui sent vraiment le bâclé sur pas mal de niveaux.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 213 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Le Dahu Assassin's Creed IV: Black Flag