Avis sur

Assassin's Creed : Revelations sur Xbox 360 par Nightmare

Avatar Nightmare
Test publié par le
Version Xbox 360

Refonte.

Je refais ma critique, car je me rends bien compte que les écrire vers les 3-4 heures du mat' ne me réussis pas.

Je vais faire bref car en fait je n'ai pas grand chose à dire sur ce jeu, si ce n'est que je le défendrai quand même!

Aspect Graphique, on n'a pas vraiment évolué, on n'a pas non plus régressé pour autant (encore heureux!) même si parfois certaines textures sont accompagnées de bug d'affichage par de rares moments (du moins pour la version XBOX 360). Cela n'est pas vraiment désagréable car cela ne gêne en rien votre progression dans le jeu.

Côté Scénario, c'est sur ce détail que les avis diverges. On possède bien entendu un vrai scénario, mais peut-être un peu trop mâché en effet, mais on ne pouvait pas non plus le faire trop long. Même si la durée de vie des jeux, comme des Assassin's Creed s'essouffle un peu plus chaque année. On suivra ici Ezio une fois de plus, mais plus âgé que dans les précédents à la recherche cette fois-ci des clés de la bibliothèque de Masyaf, permettant à Ezio d'en apprendre plus sur Altaïr. A chaque clé retrouvé on pourra rejouer quelques minutes avec Altaïr, et on suivra les évènements de fort sa vie jusqu'à sa mort. Une fois la bibliothèque, Ezio découvrira qui il est réellement et quel est son rôle.
Pour ce qui est de Desmond, il se retrouve coincé dans le coeur même de l'Animus, et il lui faudra réussir à s'en échapper. On pourra découvrir également des fragments de son histoire à l'aide d'un parcours à faire en FPS, et un mode de narration.
Pour ceux qui possèdent l'édition Animus, ils possèdent l'avantage d'avoir légalement Assassin's Creed Embers qui nous montre la toute fin de Ezio.

Le scénario est plutôt bien réussi. Là où les avis se confrontent, c'est sur le titre du jeu, ainsi que ce qui a été annoncé par Ubisoft. Révélations, trois personnages jouables. Finalement un peu vendeur plus qu'autre chose, on se retrouve à 92% de notre temps avec Ezio, 7% avec Altaïr et un misérable pour cent avec Desmond. Ce qui peut paraître un peu dommage en effet. Pour ce qui est des révélations vous serait servi, je maintiens mon avis là-dessus. On apprends les choses en mode éclair, tout est balancé en tas sur la fin pour une fois de plus ouvrir sur un prochain Assassin's Creed, mais on a quand même notre lot de Révélations. Même si le terme Découvertes serait peut-être plus approprié.

Côté Musique, toujours rien à dire, de bonnes musiques qui se collent parfaitement au décor, aux actions, aux évènements etc. La Bande son reste donc toujours d'aussi bonne qualité.

Jouabilité, rien n'a vraiment changé. On a juste simplifié un peu plus les mouvements pour grimper, parcourir les murs des bâtiments etc, avec l'ajout du crochet qui permet donc de s'accrocher encore plus haut. Il n'existe donc quasiment aucun endroit qui ne soit inaccessible par le sol comme dans ses prédécesseurs où il fallait chercher un autre chemin pour accéder à l'endroit voulu. Positif? Négatif? A vous de juger. Mais le jeu est vraiment d'une grande simplicité.

En bref, on retiendra les choses suivantes :
* Un bon titre qui conclut la Trilogie avec Ezio
* Une Bande-son toujours aussi bonne.
* Une trop grande facilité.

Les raisons de jouer à AC : Revelations :
* Pour les fans qui veulent en démordre avec Ezio.
* Un très bon titre à faire.
* Toujours le petit côté magique de la reproduction des villes.

Les raisons de ne pas jouer à AC : Revelations :
* Si vous attendez tout un scénario avec des vérité à chaque minute de jeu.
* Un jeu rapide et simple.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 396 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

Nightmare a ajouté ce jeu à 5 listes Assassin's Creed : Revelations

Autres actions de Nightmare Assassin's Creed : Revelations