Un gâchis incommensurable

Avis sur Assassin's Creed: Syndicate sur PlayStation 4

Avatar Out-cast
Test publié par le
Version PlayStation 4

Note globale : 14,5 / 20

Musique : 19,5 / 20
Graphismes : 19,5 / 20
Atmosphère / Immersion : 18 / 20

Concl. Présentation : 19 / 20

Scénario : 5 / 20
Personnages / Dialogues : 4 / 20
Traitement historique : 9 / 20

Concl. Fond : 6 / 20

Infiltration : 17,5 / 20
Parkour : 18 / 20
Combat : 13 / 20
Game design : 13 / 20
Durée de vie : 19 / 20

Concl. Gameplay : 16 / 20

Syndicate est un des assassin's creed les plus malaimés. Quoi qu'il en soit, je vais tenter de vous expliquer pourquoi c'est un jeu possédant de très nombreuses qualités auquel vous devriez laisser une chance.
Accrochez vous parce que ca va être long, je compte faire le tour minutieux de tout ce que ce titre peut offrir tout en pointant impitoyablement du doigt ses faiblesses énormes.
Il est évident que sa sortie, seulement 1 an après celle d'Unity, qui avait scandalisé toute la communauté du gaming à cause de ses myriades de bugs, a grandement nui à son succès.

Commençons par la plus grande réussite de Syndicate : la reconstitution à couper le souffle du Londres de la révolution industrielle, crasseux, pluvieux et tentaculaire, ou les riches déambulent au petit matin devant les ouvriers épuisés ou ivres morts.
Les graphismes sont magnifiques et seul des baisses de framerate régulières ou certains visages de pnj l'empêche de clamer la perfection dans ce domaine.
Chaque bâtiment est bourré de détails et la pierre semble solide et palpable, surtout lorsque la pluie acre les fait luire dans la lumière blafarde du soleil frileux londonien.
La ville est immense et elle grouille de vie, à tous les coins de rue. Jamais Ubisoft n'aura mis autant de soin à renforcer l'immersion en donnant une routine au moindre pnj.
On rencontre des orphelins au détour d'une ruelle pour déboucher sur un ivrogne dormant à même le sol avant de rejoindre une large artère ou les calèches passent, accompagnant la démarche élégante des riches sur le trottoir. Le monde est vivant et extrêmement crédible.
Je me suis si souvent arrêté pour contempler les jeux de lumière et de reflet dans les flaques des grandes avenues... Je vous le dis, ce jeu m'a offert parmi les plus beaux moments atmosphériques dans un monde ouvert, les nuits londoniennes pluvieuses ou les éclairages à gaz projettent leurs lumière en halos mystérieux ou encore les aurores semblant laver la ville de toute sa misère...

L'élément qui vient sublimer cette expérience, ce sont les compositions très épurées dans un style classique, tantôt entraînant, joueur tantôt triste et inquiétant, d' Austin Wintory.
Chacune de ces notes animent les rues qu'on arpentent et les toits que l'on grimpe, son style est d'une élégance qui rappelle la musique de Jesper Kyd (AC 2, AC Brotherhood, ...).
On entend jamais le moindre instrument moderne, ce qui renforce aussi notre plongeon dans cette fin du 19 ème siècle.

Mais tout ceci ne servirait pas à grand chose si le jeu n'offrait pas un aussi bon gameplay.
Et c'est ici que je compte bien redorer son blason et dissiper les critiques totalement injustes à ce niveau.
C'est le seul Assassin's Creed ou je me suis senti comme un véritable assassin, mortel et invisible.
Même AC 2 ne m'a jamais donné cette sensation. Syndicate offre une expérience d'infiltration plus que satisfaisante grâce à une meilleure IA des ennemis, et plus de possibilités d'assassinats.
Mais avant tout, on peut enfin s'accroupir ! Les assassinats sont jouissifs et les animations toujours impeccables. L'utilisation des couteaux de lancer est infiniment plus fun que dans les précédents jeux ( on peut notamment faire tomber des objets accrochés sur les cibles ) .
Il y a toujours une ouverture et vous prendrez votre pied si vous essayez vraiment de vous la jouer assassin ( ce qui est tout de même le but du jeu, mais la facilité des combats ne nous y pousse pas) . Jouer de cette manière rallongera considérablement la durée de vie du jeu. J'insiste vraiment la dessus parce que je crois que c'est une des raisons pours lesquelles les gens n'ont pas compris Syndicate. Honnêtement, si vous la jouez bourrin en fonçant n'importe comment ( jamais compris pourquoi autant de monde faisait ca dans assassin's creed, ca n'a littéralement aucun sens..), vous raterez la moitié du charme et de la puissance de l'opus.
Donc l'IA ennemie est meilleure mais c'est surtout l'emplacement des gardes et leur rondes qui ont été très bien pensées, elles permettent à chaque fois une approche furtive qui nécessite un repérage et un timing serré.
Et on arrive à la plus grande force du gameplay, ce sont les grandes missions d'infiltrations scénarisées avec une cinématique d'introduction impressionnante vous proposant de multiples angles d'approche. Ces séquences sont ultra jouissives, une fois il vous faudra pénétrer une banque par le toit, l'autre fois retrouver un templier dans un cabaret avant de devoir vous échapper du bâtiment en flamme dans un final épique.
Mais je pense surtout à un des sommets de gaming que j'ai joué, dans une mission à l'asile ou l'on doit tuer un professeur avant de s'enfuir . L'atmosphère oppressante est tellement bien rendue que je me rappelle avoir été en apnée.
Pour une fois, réussir une mission sans se faire détecter est un vrai challenge et semble gratifiant.

Je voudrais aussi parler des mission secondaires qui sont légion ,vous n'aurez jamais le temps de vous ennuyer ! Et je vous encourage à en faire le plus possible car malgré leur caractère répétitif (vers la fin ) , elles sont d'une facture supérieure à ce qu'on peut habituellement trouver chez Ubisoft.
Les assassinats sont enfin introduits de manière intéressante et de nouvelles mécaniques sont rajoutées comme celle de devoir capturer une cible et la raccompagner le plus discrètement possible jusqu'à au lieu d'enlèvement ( ce qui est loin d'être facile et permet de se servir de la foule de la meilleure des façons ).
A force de regagner des zones après vos assassinats réussis , vous finirez par avoir la possibilité de reconquérir le quartier dans une bataille de gang sanglante et brutale.
Malgré le gameplay de combat très basique et trop facile, ca reste des moments sympas ou on se défoule un peu. Les animations sont excellentes et variées ( puisqu'on peut jouer les deux personnages principaux ) et l'effet de mêlée est assez kiffant.
La parkour, quant à lui, est très agréable grâce à une physique faisant ressentir l'impact des chocs tout en conservant toute sa fluidité. De plus, une subtilité bienvenue permettant de descendre de manière plus contrôlée qu'avant ajoute un peu de profondeur à la mécanique.
Mais la grande nouveauté ,c'est le grappin, un outil auquel je me suis vite habitué et qui rajoute beaucoup de verticalité tout en s'avérant important afin de traverser rapidement les larges avenues de la ville. Il rajoute aussi des possibilités d'assassinat.
Je parlerai encore du hub central, un train voyageant dans toute la map, ce qui rend les changement d'objectifs et les upgrades plus intéressantes, plus dynamiques et renforce encore l'immersion. Vous pourrez y croiser des personnages importants afin de lancer une nouvelle mémoire ou juste vous laisser guider tranquillement jusqu'au quartier qui vous appelle.
Si vous prenez au sérieux l'infiltration et si vous faites les missions secondaires, vous en aurez pour une centaine d'heures de plaisir.

Maintenant que j'ai couvert la grande majorité des forces du jeu, venons en à ses faiblesses pour comprendre pourquoi c'est certainement le plus grand gâchis auquel j'ai joué.
Tout d'abord, il y a comme toujours ,dans les assassin's creed plusieurs décisions de game design hasardeuses ou inabouties et celui ci n'y échappe pas ( collectibles inutiles, répétition, challenge inégal, etc...) mais Syndicate se défend bien dans ce domaine puisqu'il propose même le quasi- équivalent d'une quête secondaire scénarisée ( enfin dans la série ! ) avec ses quelques enquêtes de Dickens, petit ajout intéressant qui varie le gameplay.
Le combat du boss final est un peu pathétique et aurait mérité plus de travail.

Le fond du jeu, son propos, son esprit sont absolument catastrophiques ! Je crois que j'aie jamais ressenti autant de gêne et de de malaise vis à vis d'un scénario ( les directeurs de la narrartion chez ubisoft québec n'ont aucune honte ). Chaque fois qu'un personnage parle ,c'est prétentieux ,vide et surfait. Il y a bien quelques moments d'engueulades entre les jumeaux Frye un peu plus divertissants mais c'est globalement d'une pauvreté effarante. Les développeurs d'adressent clairement à des enfants et pas aux plus éveillés apparemment.
On sent une volonté manifeste d'effacer tout ce qui pourrait mener à une approche profonde et subtile du thème de la lutte templiers / assassins ou même de l'aspect dramatique et sombre de la chose. Il ont littéralement chié sur le concept même de la licence, il faut le faire...
Zéro explications, zéro approfondissement des templiers qui sont tous sortis d'un navet hoolywoodien et ils sont même allés jusqu'à mettre la reine d'Angleterre du côté des assassins :D
On doit aussi noter l'apparition improbable de Karl Marx qui a tout du bienfaiteur de l'humanité...

Les interactions entre les personnages ne semblent pas crédibles et le tout respire la réinvention de l'Histoire avec des relents idéologiques ultra progressistes bien lourds.
Il faut par exemple mentionner que pas loin de la moitié des ennemis ( membres de gang ) que vous tuerez seront des femmes ! Qui a pris cette décision de game design sérieusement ? c'est tellement débile, en plus ca n'ajoute rien, aucune profondeur de propos sur la position des femmes ( ce qui aurait pu être d'ailleurs intéressant, si c'était bien fait ).
Heureusement qu'il reste l'attrait de l'histoire d'un complot et d'une lutte séculaire pour des artefacts magiques afin de maintenir un semblant de sérieux.
Hormis ces points, le contexte historique est bien traité et l'on ressent la cruauté de cette époque aux inégalités énormes.
C'est d'autant plus frustrant que les efforts fournis au niveau des cinématiques sont louables, avec une vraie mise en scène qui constraste d'autant plus la débilité du propos qu'elle illustre !

Pour conclure ce pavé ( y avait des choses à dire sur ce jeu très incompris ) , on tient une perle sabotée par une écriture d'attardés qui se moque clairement de l'histoire de la licence et même parfois de l'Histoire avec un grand H...
Néanmoins, si vous aimez Assassin's creed, les open worlds, l'infiltration ou que la période historique vous intéresse, je vous le conseille fortement. Il demande un peu de temps pour se révéler tout à fait, mais une fois qu'on l'a pris en main, il montre l'étoffe d'un grand jeu... constamment gâché par la narration insupportable qui l'accompagne ! Voilà la raison du titre de ma critique, la boucle est bouclée et sur ce ,je m'en vais..

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 43 fois
1 apprécie

Out-cast a ajouté ce jeu à 1 liste Assassin's Creed: Syndicate

Autres actions de Out-cast Assassin's Creed: Syndicate