Batman : Many Happy Returns ... Ou pas.

Avis sur Batman : Arkham Origins sur PC

Avatar Bunneh
Test publié par le
Version PC

[No spoil]. Je voulais écrire une critique à chaud parce que les idées ont tendance à m'échapper assez rapidement. J'en suis à une dizaine d'heures de jeu. C'est ma première critique, vous me pardonnerez le fouillis.

Arkham Origins se situe chronologiquement avant les deux premiers Batman qui étaient développés par Rocksteady. On s'attend donc - correction : je m'attendais donc - à ce que la légende du chevalier noir nous soit expliquée; ou tout du moins que l'intro se veuille compréhensible et compréhensive. Mais non. La cinématique est d'entrée de jeu insoutenable par sa capacité à ne rien expliquer et à ne pas savoir stabiliser une caméra (FICTIVE PUTAIN) : on se croirait dans Cloverfield, c'est à vomir. Je passe sur les jambes de taureau de Bruce Wayne qui fait passer les cyclistes pour des moineaux.

Le gameplay reste excellent, rien ne manque. Les séquences de combat sont toujours aussi jouissives qu'Arkham City, la caméra ne fait pas chier (j'ai une très mauvaise expérience des caméras de combat), les combos et animations au poil donnent des frissons. Les dialogues sont assez bien écrits - j'ai le jeu en Français, si quelqu'un peut m'expliquer comment le passer en anglais via Steam, je l'aime. Et Gotham reste un immense et fabuleux bac à sable (à neige ?) à parcourir cape au vent.

Mais ... C'est tout. L'intrigue est à mourir d'ennui - on te donne la liste des boss au bout de 3 PUTAINS DE MINUTES DE JEU - et bien que je m'attende à des plot twists ou que sais-je, cela ne m'étonnerait pas que le Joker fasse son apparition (je n'ai vu aucun trailer ni lu aucune critique jusqu'ici) pendant ma petite enquête. Même Alfred s'emmerde profondément, c'est marqué sur son visage.

Je veux dire, il n'y a aucune différence avec Arkham City. On a mis de la neige sur la map, on a changé les boss, et Bruce s'est rasé. Le développement s'est complètement assis sur ce qui avait déjà été fait pour les précédents jeux. Il y aurait eu des choses à faire dès le début pour montrer un Batman naissant. Et c'est pas simplement triste, ça ressemble énormément à un petit foutage de gueule.

A vrai dire, ça ressemble énormément à un DLC qui aurait pu paraître 6 mois après la sortie du précédent. Ou à un petit avant-goût d'un prochain Batman. D'où mon titre de critique pour les plus perspicaces : c'est le mini-épisode trait d'union qu'il y a entre la saison 2 et la saison 3 de Sherlock, tout comme Arkham Origins aurait du être celui qui liait un nouveau départ à la fin grandiose d'Arkham City.

Le jeu reste bon, mais compte tenu de ce qui a été fait avant lui, je m'attendais à quelque chose de bien plus intéressant. Je ne boude pas mon plaisir d'enfiler cape et collants, mais ça a un peu perdu de son charme. Bon sur ce, je retourne patrouiller.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 277 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Bunneh Batman : Arkham Origins