Les poilus peuvent se rhabiller.

Avis sur Battlefield 1 sur PlayStation 4

Avatar Nightmare1984
Test publié par le
Version PlayStation 4

Le FPS historique est de retour et pas sur n'importe quelle guerre, mais sur celle qui marquera à jamais l'Humanité tout entière: la Première Guerre Mondiale. Rare sont les développeurs prenant le risque de se frotter à cette période. Plus difficile à raconter que la Seconde Guerre Mondiale et à retranscrire dans son gameplay, D.I.C.E aura-t-il réussi son pari?

Un jeu révisionniste?

Créer un jeu sur un conflit ayant existé est un exercice délicat, car il doit respecter la neutralité historique des faits tout en proposant une narration agréable à suivre et moins scolaire. Le problème de Battlefield 1 c'est qu'il propose une vision très américaine de la Grande Guerre, voir hollywoodienne et pire idéologique. Dès le prologue, on incarne un soldat noir américain qui combat dans les tranchées avec des troupes américaines. Et là commence le premier soucis. Si le fait de mettre en avant une minorité est devenu une obligation de nos jours pour ne pas se faire traiter de raciste, autant bien le faire. L’Amérique ségrégationniste ne laissait pas sa division afro américaine combattre dans ses rangs, les reléguant aux tâches ingrates. Sans rentrer dans les détails, les Harlem Hellfighters combattaient avec les troupes françaises beaucoup plus tolérante. C'est là qu'intervient le deuxième soucis: l'absence de notre armée. Ceci n'est pas une blague de mauvais goût. Un conflit qui oppose essentiellement la France à l'empire Allemand, se déroulant en grande partie sur notre territoire, faisant partie des nations ayant subit un des plus lourd tribu en terme de pertes humaines n'est tout simplement pas représentée, ne serait-ce qu'avec des PNJ. Scandaleux! Je passe sur le caractère «russophobe» à la mode en occident pour avoir fait l'impasse sur l'armée russe. Il y a quelque chose qui sent mauvais dans tout ça...

Pour revenir à la campagne solo, cette dernière se nomme Récits de Guerre. Qu'est-ce que c'est? Une sacrée bonne idée! Au nombre de cinq, elles relatent les histoires de groupes d'hommes durant le conflit. Un équipage de tank britannique qui doit survivre seul derrière les lignes ennemies, une légende australienne qui prend sous son aile un bleu durant la bataille des Dardanelles ou incarner un pilote cynique dans des combats aériens digne d'un film de Michael Bay... Hormis le passage en Italie se résumant à du grand n'importe quoi, où un soldat a pour mission de rechercher Sarah Connor... euh je veux dire un certain Matteo, le reste est très bien raconté, la mise en scène est soignée et l'immersion garantie. Pour les férus d'histoire, ne vous attendez pas à retrouver des vidéos d'archives façon Medal of Honor. Néanmoins des documents sont à récupérer dans la campagne solo afin de débloquer quelques informations historiques mais rien de plus. Il est regrettable que l'on en voit le bout après seulement six heures de jeu. Gageons que les futurs DLC ne proposeront pas uniquement du contenu multijoueur.

L'art de la guerre.

Ce n'est pas en remontant un siècle en arrière que le gameplay de Battlefield va prendre un coup de vieux. Le titre de D.I.C.E dispose d'une jouabilité précise et nerveuse. Les différentes armes sont variées passant du fusil à verrou à une pelletée (trop?) de mitrailleuses, de fusils de sniper et autres joyeusetés meurtrières. Il faut dire que la Première Guerre Mondiale a vu un nombre impressionnant de nouveautés niveau armement, ce qui permet aux développeurs de s'en donner à cœur joie en proposant différentes phases de gameplay, notamment en véhicule que ce soit à bord d'un tank, d'un cheval ou d'un avion pour ne citer qu'eux. Petit bémol cependant pour le système de sélection des armes qui n'est pas instinctif ainsi que des checkpoints espacés trop loin qui pourront engendrer quelques frustrations. Les niveaux sont beaucoup plus ouverts permettant différentes approches. Il est possible de la jouer infiltration par moment en utilisant un silencieux ou en créant des diversions en jetant une douille pour éloigner ou attirer un ennemi avant de l'éliminer discrètement. Pas d'inquiétude pour planquer les corps, les cadavres disparaissent très vite par enchantement. De toute façon une fois repéré, ce n'est pas l'IA suicidaire des ennemies qui va compliquer la progression du joueur. Elle s'amuse à défier un tank au fusil, se met rarement à couvert ou pas du bon côté... et fait plus office de chair à canon qu'à autre chose.

Malgré un léger aliasing et des textures qui peinent parfois à s'afficher, Battlefield 1 est très joli. Les effets de lumière et d'explosions en mettent pleins les yeux et les oreilles. Les villes en ruine, la forêt avec son brouillard, le désert et ses tempêtes de sable, il n'y a pas à chipoter c'est du très bon travail. Cependant certains décors sont moins inspirés que d'autres, faisant plus penser à un éditeur de niveau façon «copier/coller» avec des maisons vides et pauvres en détails. Autre reproche, le jeu est trop propre. Vous ne verrez jamais de cadavres démembrés avec les viscères qui ressortent ou de scènes choquantes, et le sang reste discret. La destruction de l'environnement, marque de fabrique de la série, fait toujours du bon boulot, surtout en ligne lorsque les bombardements changent radicalement un terrain vague en No Man's Land. En ce qui concerne l'aspect sonore, le titre de D.I.C.E s'en sort parfaitement avec des tirs et des explosions de qualités malgré un manque évident de basse. La VF et les musiques restent correctes dans l'ensemble.

Mobilisation générale.

Le principal attrait d'un Battlefield a toujours été son multijoueur en ligne et force est de constater qu'il envoie du lourd! Sans être terriblement novateur, il propose des parties à 64 joueurs maximum qui se veulent équilibrées et disposant d'un level design de qualité. Malgré tout le bordel à l'écran, le réseau est stable et les cartes sont suffisamment grandes pour ne pas avoir de problème de respawn comme sur Hardline. Il existe plusieurs modes de jeu comme les habituels Conquête (capture de position) et Match à Mort par équipe auxquels viennent s'ajouter deux nouveaux venus que sont Pigeons de Guerre et Opérations. Le premier est assez anecdotique où le but consiste à empêcher l'adversaire d'envoyer un message avec un pigeon voyageur et le second reprend le concept du même nom que dans Killzone 3: à savoir conquérir ou protéger une position le tout plus ou moins scénarisé. Si les défenseurs perdent une position, une nouvelle séquence s'enclenche ailleurs le tout se déroulant sur plusieurs manches.

Il existe quatre classes que l'on peut choisir avant chaque partie. Assaut est le soldat de base, Médecin pour soigner les blessés, Soutien qui est le gros bourrin de service pouvant donner des munitions et Éclaireur qui est un tireur d'élite. En cours de partie, une armure blindée pour incarner un lance-flamme ou un sniper anti-char par exemple pourra faire son apparition. Ceux qui voudront piloter les différents engins du jeu seront obligés de prendre la classe Pilote qui en général se résume à un simple pistolet. Autant dire qu'il faut réfléchir à deux fois lorsque l'on prend un véhicule. Autre point important qui influe grandement sur la physionomie d'une partie est la météo évolutive. Un beau soleil peut laisser place à une tempête de sable, à un épais brouillard ou une pluie battante. Cela a un réel impact sur le gameplay. Après chaque partie, le joueur engrange des bons de guerre permettant d'acheter de nouvelles armes ou des BattlePacks. Ces derniers, pouvant être gagner pour les meilleurs joueurs, sont des boites à acheter renfermant du matériel militaire comme une arme par exemple. En cas de doublon il sera possible de la revendre. Dommage qu'il n'existe pas un menu pour choisir son équipement et qu'il faille le faire après chaque lancement de partie. Pas pratique. En résumé, le multijoueur est complet et accrocheur, où le travail d'équipe a son importance pour remporter la victoire.

Les PLUS:

  • Un online complet et équilibré.
  • Une réalisation de qualité.
  • Le concept des Récits de Guerre.
  • Un gameplay varié.

Les MOINS:

  • Campagne solo courte et discriminante.
  • Une intelligence artificielle débile.
  • Divers bugs de collisions.

Battlefield 1 est avant tout destiné aux joueurs avides de FPS en ligne où le talent et le travail d'équipe feront la différence. Malgré une campagne solo sympathique, il sera difficile de le conseiller uniquement pour ça tant les Récits de Guerre se bouclent trop rapidement.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1769 fois
10 apprécient · 4 n'apprécient pas

Nightmare1984 a ajouté ce jeu à 2 listes Battlefield 1

Autres actions de Nightmare1984 Battlefield 1