Battlefield 1, court mais bien.

Avis sur Battlefield 1 sur PC

Avatar Le Négatif
Test publié par le
Version PC

Ah, Battlefield, une série que j’affectionne particulièrement depuis la sortie de Bf 1943, depuis donc pas mal de temps déjà. Et lorsque j’ai commencé à me renseigner pour savoir comment écrire la critique d’un produit, il y était raison de ne surtout pas mettre ses émotions et ressentis personnelles dans celle-ci. Mais je ne peux clairement pas faire ça, premièrement, parce que j’ai envie de le faire, donc je le fais. Et surtout parce que, comme mentionné plus haut, je joue à Battlefield depuis trop longtemps pour ne pas donner de mon ressenti tout au long de la critique.

Mais bref, aujourd’hui nous allons nous pencher sur le dernier triple A d’Electronic Arts, qui s’amusait, depuis quelques années maintenant, à nous pondre des jeux tout aussi mauvais que non fini, bourrés de DLC (le cas notamment dans Battlefield Hardline) et qui a fait notamment hérité EA du statut de pire entreprise des E-U deux ou trois fois d'affilé.

Bon, alors déjà, je vais essayer de ne pas parler de la polémique des Français dans le jeu, et même si, il faut s’en douter le but derrière cette manœuvre n’est qu’un but purement médiatique et économique (je vous conseille d’ailleurs d’aller voir la vidéo de Mikaouel, qui traite très bien le sujet, et remet en cause notre point de vu, en nous parlant notamment des Russes dans les jeux vidéo Américains).

"Bon, et BF1 ?!" J’y arrive, j’y arrive. Alors que dire sur Battlefield 1 ?

Et bien ce Battlefield ne ressemble pas à Battlefield. Je m’explique. Depuis Battlefront 3 (j’ai des larmes qui coules en écrivant le nom de ce jeu), les jeux FPS d’Electronic Arts ont l’air de s’être parfaitement calqués sur cette forme.
En effet on peut clairement reconnaitre une pate du gameplay de Battlefront 3 dans ce jeu, notamment du moteur graphique (donc la physique, les ATH, la position des armes, et tous un tas de détails).
Certaines personnes se plaignent de voir un Battlefield « Call Of Dutyisé » (ça fait vraiment bizarre à lire) et donc "casualisé". Mais alors, qu’est-ce qu’un jeu Call Of Dutyisé (toujours aussi bizarre) ? Et bien c’est un jeu, qui n’est plus sous la forme d’une semi-simulation. Battlefield n'est plus une semi-simulation. Le jeu garde cette même essence qu’a un Battlefield, c’est-à-dire un jeu assez rapide, où n’importe quel joueur peut faire « n’importe quoi » sur une grande carte, avec tout un tas de véhicules à disposition. Prenez Verdun, si le chef d’escouade vous ordonne d’attaquer et que vous ne le faites pas, c’est la mort automatique.

Donc voilà, Battlefield a, pour moi, un ultimatum, il veut garder son côté arcade, mais veux continuer son côté simulation de guerre, et ça donne Battlefield 1, un jeu dans un contexte de simulation, mais avec un gameplay se rapprochant plus d’un Call Of Duty World At War, avec en prime des plus grandes cartes. Et c’est d’autant plus vrai que certains pays ne font pas partie du jeu.
Et si vous ne comprenez pas ce que je veux dire, premièrement, c’est normal, et deuxièmement, je vais vous donner un exemple : Dans la campagne, votre tank se prend en main comme une voiture normale (dans un GTA like), le tank avance plutôt vite, les canons se rechargent ultra rapidement, ou les avions qui là pareillement se conduise un peu n’importe comment, cela anéanti totalement l’aspect simulation que DICE voulait donner au jeu, ce ne sont plus des avions mais des drones.

Et est-ce une mauvaise chose ? Ça, c’est à vous de voir, si vous avez aimé la façon dont vous avez joué à Battlefront 3 déterminera, selon moi, cela.

Au niveau des armes/physiques des véhicules/équipement/uniformes, rien de particulier à dire dessus, si ce n’est le réalisme vraiment poussé sur ces deniers, qui sont très bien reproduits. Si ce n’est les armes automatiques qui ne sont d’après Dice « Non privilégiées » et donc en gros, peu nombreuses. Mais, et c’est là tout le problème, les seules armes auto sont bien plus mortelles et simple d’utilisation que des armes à verrous (en combats rapprochés, en tout cas), donc ces armes ne sont certes pas nombreuses, mais bien préférables si vous ne voulez pas mourir face à n’importe qui.
Bien, après m’avoir attaqué au fond et aux détails assez superficiels sur jeu en lui-même (cela affecte le gameplay, mais le jeu en lui-même), je me lance dans la forme, pur et dur, du jeu.

Le jeu, est-il, bon ?
La réponse est sans aucune hésitation, oui, oui, et encore oui. Que l’on se retrouve dans ce Battlefield, ou non, le jeu est sacrément bon, et même si vous détestez la série des Battlefield, Dice ou Electronic Arts, vous ne pouvez pas nier que le jeu est une référence en termes de gameplay, de game design, de level design, de son, le jeu est bon.

Commençons par la campagne. La campagne de Battlefield 1 met en scène plusieurs histoires courtes de différents soldats à travers le globe (en restant dans la zone géographique de l’Europe). Conducteur de tank Anglais dans les campagnes Françaises, combattre avec Lawrence d’Arabie, ou voler au-dessus de Londres, beaucoup de bonnes choses entre autres. Mais le problème c’est que la campagne et bien... C'est un tuto géant. J'ai vraisemblablement acheté le jeu pour sa campagne, et bien ne fait pas cette erreur. La campagne est vide de sens, ennuyante, très oubliable et évitable. D'autant qu'est vraiment très courte, je pense que quatre heures de jeu, à peine. Même si la psychologie des personnes se développe assez bien lorsque l’on se retrouve dans le tank avec Edward par exemple, et bien j’ai une presque sympathie pour lui, surtout à la fin de sa campagne.
Et c’est ce que je trouve avait loupé Battlefield 3, c’est cette espèce d’attachement aux personnages, qui est je trouve assez bien réussi pour certains.

Le problème dans tout ça, c’est que les campagnes des personnages sont bien trop courtes, et ne nous laisse pas totalement le temps de nous attacher réellement, vous savez le sentiment que vous avez lorsqu’un de vos personnage préféré meurt dans une série (RIP Walter White), et bien c’est cette petite émotion que je pu un tant soit peu ressentir dans ce Battlefield, bon très légèrement, certes, mais je pense qu’il peut y avoir de bonnes initiatives à faire sur une campagne complète autour d’une équipage, au lieu de plusieurs petites histoires.
Bon après comme je l’ai mentionné plus haut, la campagne se limite en termes de jeu, à un espace de tutoriel un peu poussé, mais sans plus, les moments de gameplay sont clairement à la limite de l’ennui, et c’est dommage, car les cinématiques sont très présentes dans le jeu, et franchement elles sont vraiment bien faites.

Pour le multijoueur, bon et bien déjà, plus de Battlelog sur PC (Enfin !) ce qui est une très bonne chose, plus de problème de Battlelog, punkbuster et autres.
Ce multijoueur ne comprend bien étendu pas de tranchés, ou tout du moins pas de batailles dedans (sauf à quelques rares exceptions sur certaines cartes, ou l’on doit attendre dedans lors d’un ruée).
Il y a des batailles de positions, qui sont plutôt bien faites.
Ce multijoueur est vraiment bon, et je ne vous parle même pas de cette ambiance plutôt excellente.
Je suis très sensible à l’ambiance et aux sons d’un jeu. Et EA sait y faire avec ça, c’est d’ailleurs ce qui m’a notamment frappé dans Medal Of Honor (en multijoueur), c’est ses sons. Et bien là, dans Battlefield 1, les bruits de balles qui sifflent, les obus qui viennent s’écraser plus ou moins près de votre positon, les cris rajoutés (cris de douleurs, de charges, de conquête…) en jeu, tout cela recréer une expérience vraiment époustouflante et assez épique au sein de jeu.

Les points négatifs de ce multijoueur sont pour moi cette aspect arcade dont je vous parlais plus tôt.
Le compte à rebours des réapparitions vraiment trop long à mon gout, c’est ce qui me titillais aussi dans Battlefield Hardline, le multijoueur est rapide, furieux, on s’amuse, on est dans l’ambiance, et au moment où l’on meurt, le jeu nous fait attendre dix secondes, ce qui brise cette ambiance.
Les spawnkill ne sont pas rares non plus, mais bon, ça serait d’assez mauvaise foi de juger le jeu sur cela étant donné son multijoueur vraiment poussé.

Bon du coup, dois-je l'acheter ? Ça dépend de vous. Si vous souhaitez une campagne en mode BFBC 2 ou BF3, alors non, allez voir ailleurs. Si vous souhaitez un multijoueur épique avec des batailles époustouflantes, alors achetez le. Mais c'est tout ce que le jeu pourra malheureusement vous offrir, quelques bons souvenirs. Dans tous les cas je en retrouverai pas mes 1000heures de battlefield 3, certes mais cela ne m'empêche pas d'y rejouer par moment.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 360 fois
1 apprécie

Autres actions de Le Négatif Battlefield 1