L'alter ego féminin de Devil May Cry

Avis sur Bayonetta sur PC

Avatar Skipwoof
Test publié par le
Version PC

Lors de sa première sortie sur console, ce jeu m'avait déjà bien donné envie car il proposait un GamePlay intéressant, qui colle à une franchise que j'apprécie (DMC), et qui ose par son approche atypique.
J'étais donc content de le retrouver sur PC, et à un tarif tout à fait correct.
Premier constat, très important pour pleinement profiter du jeu, il est optimisé pour la manette... et c'est donc avec la manette (DS4) que j'ai joué. Difficile sinon de profiter des combos rapides au clavier/souris, des esquives et des déplacements fluides. Mais c'est aussi un peu là que le bât blesse... car c'est un élément probant du portage foireux sur PC. Sur plusieurs niveaux même. Premièrement les sauvegardes qui ne fonctionnent pas entre les chapitres, donc on est obligé de jouer jusqu'à 1h30 parfois avant de pouvoir sauvegarder au point de sauvegarde. Mais aussi le graphisme qui n'a quasiment pas été retravaillé pour la sortie PC. On est donc sur un titre qui a plutôt mal vieilli graphiquement, malgré la possibilité de monter à 60FPS. L'élément positif, c'est que je n'ai rencontré aucun bug ni crash de l'application ! Donc la stabilité est présente.
Ce jeu m'a surtout attiré car il reprenait la recette d'un Devil May Cry, à la différence qu'ici on contrôle une héroïne qui met en avant plus son charme physique, que son charisme. Au contraire de DMC qui préfère mettre en avant le charisme du mec. Why not, ça permet d'avoir 2 styles différents entre ces personnages.
Ce titre se veut en tout cas mature, et le personnage joué met en avant sa plastique sans tomber dans le vulgaire. Ils ont travaillé les touches d'humour qui font mouche, les scènes tombent parfois dans le burlesque, mais c'est une exagération voulue et maitrisée... donc qui rend finalement plutôt bien.
Niveau GamePlay, le nombre de combo est suffisamment élevé pour m'y perdre, le personnage se manie très bien et le tout est dynamique. On débloque des combos supplémentaires et des armes additionnelles en échange de monnaie qu'on récupère en tuant des monstres et en cassant quelques éléments du décor.
Niveau bestiaire justement j'ai plutôt bien accroché à leur design. On est très souvent en présence d'ennemis géants, jonglant entre mini boss et boss de niveau. Concernant les boss, la mécanique est généralement toujours identique : identifier les patterns d'attaque du boss pour les esquiver, identifier les éléments à détruire en premier, puis -au fur et à mesure des dégâts qu'ils encaissent- faire baisser leurs multiples barres de vie. La recette fonctionne vu que chaque boss est différent.
Niveau Game Design j’ai aussi vraiment apprécié. On a beau se promener de couloirs en couloirs, les décors et les situations font qu’on apprécie chaque nouvelle Map différemment : mondes à l’envers, décors et plateformes de combat en mouvement, décors qui se détruisent pendant les combats, scènes de combat à moto, scènes de combat en pleine mer sur une planche en surfant, combats dans l’espace, en plein vol, etc… etc… Bref, très bon point !
Pour ce qui est de la bande sonore, je valide ! Tout simplement. Les musiques donnent un style vraiment particulier au titre. Ça rend les combats et les cinématiques plus "fun", plus joviales... en contraste donc avec les pires situations. C'est assumé, et ça rend très bien dans ce titre !
Niveau difficulté, on est servi. Le niveau Normal nous oblige déjà à bien maitriser les combos et les esquives du personnage, sans quoi on a vite fait d'avoir un mauvais score en fin de chapitre.
Et justement, le système de scoring fait que ce jeu propose une rejouabilité tout à fait intéressante pour les fans du genre. Pour ma part je préfère m'arrêter à la découverte de l'histoire (scénario du jeu), car c’est ce qui m’intéresse, et je n'ai donc aucun intérêt (ni motivation) à me lancer dans du futile scoring. J’irais sans doute creuser un peu plus le scénario sur les différents sites webs et vidéos car à défaut de refaire le jeu pour tout comprendre, je ne voudrais pas passer à côté d’un tel background (l’histoire de clans des sages et clans des sorciers, et tout le reste).
Bref, pour moi je suis agréablement surpris par la concoction proposée dans ce jeu. Et j'en garde un très bon souvenir malgré ses 13 petites heures de durée de vie (pour la première Run).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 15 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Skipwoof Bayonetta