Immersif, beau et original en dépit d'être court, linéaire et creux

Avis sur Beyond: Two Souls sur PlayStation 3

Avatar damon8671
Test publié par le
Version PlayStation 3

J'ai adoré Heavy Rain, beaucoup moins Fahrenheit que j'ai en plus fait avec du retard mais j'attendais vraiment Beyond Two Souls car je trouve le travail de Quantic Dream très intéressant avec un scénario mis en avant, une réalisation soignée et réaliste, pour au final donner un jeu original. Est-ce que leur dernier jeu en date arrive à la cheville d'Heavy Rain dans mon estime ?

La réalisation de ce Beyond est très clairement le maximum que puisse cracher la PS3 ou presque, je pense pas qu'on puisse aller bien au-delà (sans mauvais jeux de mot), je l'ai compris au niveau « le condenseur » où ça pète dans tous les sens et où on en prend plein les yeux. La modélisation des visages est très poussée et contribue à l'attachement que l'on a envers eux comme l'avait promis David Cage dans sa communication. Plusieurs soucis techniques sont néanmoins à noter, temps de chargement assez longs pour les niveaux les plus consistants, saccades d'images, textures qui tardent à s'afficher... mais je pense pas que ce soit un soucis d'optimisation du jeu, c'est vraiment que la PS3 a fait son temps et vu comment Quantic Dream l'ont exploité j'ai vraiment hâte de voir ce que donnera leur travail sur PS4.

Pour ce qui est du gameplay nous ne sommes clairement pas face à un copier-coller d'Heavy Rain comme on aurait pu le redouter, entre le maniement d'Aiden et la refonte du système de combat au corps-à-corps, si on peut appeler ça comme ça, Beyond Two Souls a un gameplay qui se démarque non seulement des autres jeux vidéos mais aussi de ses aînés, maintenant est-ce que j'ai trouvé ça réussi ? Si je reconnais qu'il y a de bonnes idées, je trouve ça trop peu exploité. Le combat au corps-à-corps n'est pas toujours intuitif bien que bien chorégraphié en règle général, c'est toujours gratifiant d'y arriver et au moins les QTE sont plus discrets visuellement qu'avant. Le maniement d'Aiden pouvant passer à travers les murs, interagir avec le décor, posséder des individus... est un concept très intéressant sur le papier mais manette en main le manque de liberté d'action est quasi-total, on ne peut faire que ce que le jeu a prévu au moment où il l'a prévu, on est pris par la main tout du long là où plus de liberté aurait vraiment été le bienvenu.

Prenons l'exemple de « la mission », on est en Afrique dans une tenue de l'armée, avec des peintures de guerre sur la tronche et on doit s’infiltrer dans un campement bourré de soldats pour assassiner un vilain dictateur même si ça passe par un carnage. On a aucun choix de dialogue à faire, on ne fait que se battre, on peut se demander pourquoi on a ça dans un jeu Quantic Dream mais sincèrement ça ne serait pas un problème pour moi si le gameplay n'était pas aussi dirigiste, le concept d’alterner les déplacements de Jodie qui est vulnérable si elle est à découvert et le maniement d'Aiden qui peut distraire, posséder, étouffer... les gardes, a un grand potentiel, mais chaque action est prédéterminée, on a un chemin à prendre, on ne peut se débarrasser d'un garde que d'une façon unique prédéterminée, tel garde va être possédé et faire cela, tel garde va être distrait de telle façon pour que Jodie le neutralise en passant par tel chemin, tel garde peut être neutralisé à distance en plaçant Jodie à tel endroit... la liberté d’action est nulle, je n'en vois pas l'intérêt.

Là vous vous dites que j'ai abordé le jeu d'une mauvaise façon, j'aurais du l'aborder comme un film interactif sans rien attendre du gameplay, mais le problème c'est que c'est bien ce que j'aurais voulu mais une partie non négligeable du jeu se fait au contrôle d'Aiden et lors de phases d'action et pas lors de phases de dialogue, il est là le souci. On dirait que Quantic Dream ont voulu croiser le jeu d'action avec le film interactif, ça aurait pu marcher et si ça avait été le cas alors ça aurait été un tour de force mais comme on est pris par la main sans arrêt ça ne marche pas super, au final il n'arrive à briller ni dans un domaine, ni dans l'autre, ce n'est pas une catastrophe non plus n'exagérons rien, le jeu reste agréable à faire, on sent un gameplay sous-exploité mais pas non plus raté, c'est juste qu'à aucun moment je me suis dit qu'il était excellent et que ce côté action avait sa place dans ce jeu.

Bon il est peut être temps de parler de ce pour quoi on joue à un jeu Quantic Dream : le scénario. La narration est originale et prenante, incarner Aiden qui influe sur l'environnement de Jodie c'est vraiment une bonne idée qui marche bien pour le coup, c'est immersif et ça change de ce qu'on voit d'habitude mais le scénario manque à mon sens de rebondissements, de cohérence, d'émotions et de profondeur par rapport à Heavy Rain qui lui était très clairement supérieur à ce niveau, je pensais que ça serait du même niveau et que c'est l'ambiance qui changerait se rapprochant de celui de Fahrenheit (avec pas mal de clins d’œil d'ailleurs) mais non très sincèrement je pense que le scénario de Heavy Rain est meilleur que celui de Beyond Two Souls.

Un autre bémol du scénario c'est la linéarité trop prononcée pour façonner la personnalité de Jodie, j'ai voulu faire une Jodie très agressive, très rancunière, qui ne se contente pas de subir et de pleurer ce qui est possible par moment mais le scénario est une ligne droite dont on ne s'écarte que peu et pas longtemps, certes le talent d'actrice d'Ellen Page est indéniable et fait partie des plus gros points forts du jeu énormément mis en avant mais au final quelque soit nos choix la personnalité de Jodie ne peut être définie par le joueur comme je l'aurais voulu et ça m'a frustré. Seules les fins offrent ce que j'attendais depuis le début, un choix définissant la personnalité de Jodie et reflétant des décisions passées, d'ailleurs l'ending est plutôt bon avec une bonne demi-douzaine de fins, c'est peut-être mon moment préféré du scénario mais encore une fois, j'ai de meilleurs souvenirs des fins d'Heavy Rain.

Beyond Two Souls au final c'est une aventure sans prise de tête, frustration ou ennui, agréable à faire et c'est là l'essentiel avec suffisamment de bons moments pour me dire c'était sympa mais à essayer d'être un jeu d'action et un film interactif, il n'arrive à être ni l'un, ni l'autre, car trop assisté et trop dirigiste. Si vous voulez un bon jeu de Quantic Dream sur PS3, je vous recommande davantage Heavy Rain et j'espère que Detroit sur PS4 relèvera le niveau.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 784 fois
7 apprécient

Autres actions de damon8671 Beyond: Two Souls