👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Difficile d'imaginer un contre-pied plus prononcé. Après avoir lancé à deux reprises le joueur à l'assaut de la cité fantôme de Rapture, solidement ancrée au fond de l'océan, la saga Bioshock l'envoie sans crier gare vers la ville céleste de Columbia, au faîte de sa gloire.

Columbia est bien plus qu'un superbe décor ; la série y poursuit avec brio son exploration des thèmes sociaux, un cas presque unique dans l'univers d'ordinaire peu cérébral des jeux de tir. En soignant chaque détail et incorporant avec justesse de nombreuses saynètes, les développeurs ont réussi à poser un monde riche et crédible* dans lequel on prend un plaisir fou à s'immerger, tel un observateur privilégié.

Unanimement célébrée pour la qualité de sa narration, la saga Bioshock passe à Columbia un nouveau palier. Portée par une formidable galerie de personnages, la jeune Elizabeth en tête, l'histoire de Bioshock Infinite se dévore autant qu'elle se savoure, des instants les plus anodins aux (nombreux) passages d'anthologie.

Au-delà de ses ambitions narratives, Bioshock Infinite reste avant tout un jeu de tir ; les fusillades à grande échelle y sont monnaie courante et on s'y amuse beaucoup.

(…)

En prenant le pari de transformer une saga qui n'en manifestait pas encore le besoin, Irrational Games et 2K l'ont propulsée à un autre niveau. Les deux premiers Bioshock étaient d'excellents jeux, Bioshock Infinite est un jeu rare, de ceux que l'on croise une ou deux fois, pas plus, par génération.

* Plus encore que ses prédécesseurs, Bioshock Infinite met au premier plan des personnages féminins forts et bien écrits. Même les troupes ennemies sont mixtes ; à Columbia, il n'est pas interdit d'être soldat quand on est est une femme! Ce souffle d'air frais est le bienvenu dans une industrie qui peine à se départir de son sexisme latent.
ignis
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à sa liste Les meilleurs FPS

il y a 9 ans

9 j'aime

1 commentaire

BioShock Infinite
PekJB
10

Elizabeth no yûutsu.

Chers amis je suis ému. Emu car mes sens et mon intelligence sont témoins d'un exploit créatif rare. Celui de voir un jeu, dont le genre est le plus représenté toutes plateformes confondues depuis...

Lire la critique

il y a 9 ans

131 j'aime

10

BioShock Infinite
Prodigy
9

Critique de BioShock Infinite par Prodigy

MICRO SPOILERS MAIS SPOILERS QUAND MEME. Ne pas lire si vous n'avez pas fini le jeu. Bon, 24 heures après l'avoir fini, après moult cogitationnements, j'ose le 9. Culotté, le mec. Pourtant, je...

Lire la critique

il y a 9 ans

89 j'aime

8

BioShock Infinite
facaw
9

Confessions d'un "fanboy"

Non, Votre Honneur au risque de vous décevoir, je ne suis pas un de ces illuminés qui hurlait au prochain "GOTY" ni au messie suite à l'annonce du jeu. Pas même après le visionnage de trailers où...

Lire la critique

il y a 9 ans

83 j'aime

14

Tokyo Jungle
ignis
8
Tokyo Jungle

Les animaux de l'apocalypse

(…) Bienvenue dans le monde étrange de Tokyo Jungle, où les poules boivent de l'eau de source à la bouteille et les éléphants lisent des magazines de charme. Avec le plus grand naturel. Derrière...

Lire la critique

il y a 9 ans

11 j'aime

BioShock Infinite
ignis
7

Shooter de haute volée

Difficile d'imaginer un contre-pied plus prononcé. Après avoir lancé à deux reprises le joueur à l'assaut de la cité fantôme de Rapture, solidement ancrée au fond de l'océan, la saga Bioshock...

Lire la critique

il y a 9 ans

9 j'aime

1