Suis-je une légende ?

Avis sur Blair Witch sur PC

Avatar Yril
Test publié par le
Version PC

Who's the good boy ?

Mes aïeux, quelle aventure ! Si je devais garder un abjectif pour définir mon état à la fin de ce Blair Witch, je dirais que j'étais "perturbé". Les quelques trailers que j'avais pu voir du jeu m'avait grandement enthousiasmés au vu des efforts qui semblaient avoir été mis en oeuvre pour procurer une ambiance à la fois respectueuse des films et globalement impressionnante.
Bloober Team, le studio à l'origine de ce projet, n'en est pas à son premier essai dans le milieu de l'horreur, puisque Layers of Fear, leur premier titre, avait conquis et apeuré un grand nombre de joueurs. Personnellement, même si j'avais trouvé l'ambiance sympathique et le jeu inquiétant, je n'étais pas non plus tombé sous le charme, la faute sans doute à un univers qui m'était resté hermétique. En revanche, en jouant à Layers of Fear on comprend vite ce qui a fait de ce studio le candidat idéal pour une expérience blairwitchienne, car hormis le thème qui différait, tout était déjà là : un mystère entourant un lieu rempli d'histoire, et surtout un lieu qu'on pourrait qualifier de "vivant", perdant ses visiteurs de manière presque sadique en les menant en bateau jusqu'à leur faire perdre la raison (du moins c'est le souvenir que j'en ai).

Allons un peu plus en détail sur Blair Witch en lui même. L'histoire tout d'abord, crée pour l'occasion, nous raconte les mésaventures d'Ellis, un policier visiblement torturé, qui part à la recherche d'un enfant disparu dans la foret de Black Hills, forêt par ailleurs réputée pour être le témoin de nombreux drames, apportant donc son lot de légendes inquiétantes sur une soi-disant sorcière (en soi exactement comme dans les films, dont il y aura par ailleurs une rapide référence au tout début de l'aventure). Pour mener à bien son enquête, Ellis sera accompagné de Bullet, son fidèle chien dont le flair pourra être d'une grande utilité pour aider dans les recherches. Ce n'est pas un spoiler que de dire que, bien entendu, la forêt va vite en décider autrement, et nous enfermera rapidement dans son dédale de verdures et autres joyeusetés. Je ne rentrerai pas plus dans les détails afin de laisser intact le plaisir (ou pas) de la découverte, mais j'indiquerai cependant que le scénario est vraiment bien trouvé. Les développeurs sont parvenus à mélanger références au film et nouvelles situations à travers l'esprit plus que traumatisé d'Ellis. L'histoire tient en haleine du début à la fin (surtout la fin), en parvenant à disséminer ça et là nouvelles interrogations, nouvelles pistes de réponses, nouvelles révélations et ainsi de suite. A vrai dire je me suis à plusieurs reprises fait la réflexion qu'il pourrait tout à fait s'agir d'un film, à la différence près que nous contrôlons son personnage principal.

Justement, parlons Gameplay ! Durant la campagne de com précédent la sortie du jeu, deux éléments ont été mis en avant : tout d'abord Bullet, notre chien, qui devait nous servir à avancer, en trouvant ça et là des indices, et dont le comportement pouvait nous indiquer par exemple la présence d'un danger proche, où d'une direction à suivre. Si ces différentes possibilités de gameplay sont assez limitées sur le papier, il s'avère que cela a été fait avec suffisamment de brio pour que ça fonctionne à merveille. En effet, Bullet est vraiment très réussi, on s'attache presque instantanément à ce chien, et Dieu sait que vous compterez très vite sur lui comme un marin compterait sur un phare une nuit de brouillard. Bullet représente votre bouée de sauvetage qui vous empêche de sombrer, tant pour Ellis que pour vous (oui VOUS). La relation de complicité entre les deux personnages est vraiment crédible, et les nombreuses interactions que vous pourrez avoir avec lui renforcera d'avantage l'impression d'avoir affaire à un vrai chien.
[Pause anecdote amusante : étant un peu perdu, je demande à Bullet de m'aider à trouver une piste. Celui ci aboie pour acquiescer, se met à renifler une piste, part à sa recherche, s'arrête, et tandis que je m'attendais à le voir me sortir un indice de sous terre, il se met finalement à se soulager à cet endroit précis. Je ne sais pas si c'était une réaction prévue ou si j'ai juste eu de la chance mais sur le coup ça m'a beaucoup fait rire.]. Bref, je t'aime Bullet <3

Deuxième élément de gameplay intéressant : la possibilité de se servir d'un caméscope pour regarder des vidéos d’événements déjà survenu (le principe d'une vidéo quoi :P), qui peut alors servir à modifier la réalité qui nous entoure pour nous permettre de progresser. C'est une idée sympathique, loin d'être révolutionnaire mais les vidéos ont le mérite d'être (comme le reste) bien réalisées, parfois intrigantes, généralement glauques à souhait. Cela permet également de casser un peu la progression.

Hormis ces deux spécificités, le jeu reste assez basique, ressemblant majoritairement à un simulateur de marche lorgnant parfois vers le jeu d'énigme mais toujours avec de bonnes idées de gameplay qui vous tiendront en haleine et serviront le propos de l'histoire (rien n'est fait au hasard dans ce jeu). En passant je précise que de nombreuses fonctionnalités concernant votre inventaire, notamment votre téléphone, ont été ajoutées afin que l'impression de réalisme soit là. Juste pour vous donner une exemple, sachez que vous pourrez jouer au snake sur votre téléphone 3310 si vous avez besoin de faire une pause dans votre ballade en enfer, et ça s'est cool !

Parlons ambiance désormais : Mais cette ambiance !!! Je dois dire que j'ai rarement été à ce point embarqué dans une expérience vidéoludique. La forêt est remarquablement réalisée, en plus de parvenir à se renouveler suffisamment pour vous surprendre constamment, ce qui n'est pas chose aisé vu que ben... c'est une forêt. C'est simple, il s'agit d'un personnage à part entière. Je disais plus haut qu'elle tentera de vous faire perdre la raison autant que vous perdre géographiquement, et c'est exactement ce que j'ai ressenti au cours de mes 5h30 de jeu (Oui le jeu n'est pas très long, mais en soi c'est la bonne durée pour une histoire de ce type). Vous la trouverez d'abord très belle, puis petit à petit vous serez amené à vous méfier d'elle, au point de devenir parano au moindre petit bruit. J'en profite pour décerner une mentions spécial au travail qui a été effectué sur le son : une merveille. Comme indiqué quand vous lancez le jeu, surtout faite-le au casque, sinon vous perdrez bien un tiers de l'expérience. Sérieusement j'ai rarement été autant bluffé par le son dans un jeu vidéo. Vers la première heure j'étais d'ailleurs tellement surpris et non préparé qu'un bruit de craquement m'a vraiment fait croire que cela venait de mon appartement (alors que bon, j'ai du carrelage au sol, j'aurais du me douter). Parfois il vous faudra du courage, mais faites le, vraiment ça vaut le coup.

Si vous voulez un dernier argument pour sauter le pas, sachez qu'en lançant le jeu j'étais plein d’appréhension concernant la qualité du titre, à cause des notes majoritairement négatives de steam à ce moment là, et pourtant il m'a seulement fallu 30 minutes pour savoir qu'ils avaient tous tord, cette bande de salauds. Rassurez vous, ces notes négatives ne concernaient qu'un problème d'optimisation empêchant le jeu de tourner sur un assez grand nombre d'ordi (vous êtes rassuré là ?), mais le studio a réagit très vite en indiquant qu'ils travaillaient sur un patch pour régler le problème. Donc si tout se passe bien, au moment où vous lirez ces lignes tout ira pour le mieux de ce côté-ci.

Pour conclure, je dirais que si vous avez aimé le film, vous aimerez le jeu à coup quasi sûr. Si vous n'avez pas aimé le film, peut être vous faudra-t-il réfléchir à deux fois avant l'achat. Mais bon si vous êtes dans ce cas de figure je ne suis pas sûr que vous vous poserez la question, d'ailleurs vous n'êtes sans doute même pas en train de me lire (si c'est le cas bravo à vous ; d'ailleurs bravo à tous d'avoir tenu jusqu'ici, vous êtes tous beaux pour la peine).
Ne vous attendez pas à de l'horreur bête et méchante, ne se servant que de Jump Scares et autres facilitées pour faire sursauter vos coeurs fébriles. Parfois l'horreur est autre part, belle, mystérieuse et traumatisante, et ce jeu vous obligera à la regarder les yeux dans les yeux. Il nous en faut plus des expériences comme ça :)

TL;DR : c'est très bien.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1701 fois
7 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Yril Blair Witch