Avis sur

Blasphemous sur PC par Sytarie

Avatar Sytarie
Test publié par le
Version PC

On va le dire tout de suite, comme ça c'est fait : Dark Souls ! Hollow Knight, Castlevania, Dark Souls, Dark Souls !

Ces tropes classiques, vous les connaissez : frontière floue entre monnaie et "xp", checkpoints à "allumer", système de potions/fioles cachées à trouver puis upgrader, univers un peu nébuleux raconté essentiellement via 10 lignes de description d'un objet quelconque. Bien que ça ne soit pas forcément un mal, Blasphemous ne réinvente pas grand-chose en terme de gameplay.

Niveau combat, rien de particulièrement original, vous commencez avec une esquive, une attaque et une parade et débloquez à votre rythme quelques améliorations optionnelles qui ne cassent pas des briques mais peuvent tout de même se révéler utiles. Malgré la palette d'upgrades, le tout reste cependant assez rigide. Bien que ça ne soit pas forcément handicapant, il en résulte quand même des combats de boss à base de taper-reculer peu excitants et parfois pas vraiment inspirés.

En terme de world et level design, Blasphemous fait de son mieux pour proposer une interconnexion assez soignée.. mais pas forcément nécessaire. S'il peut être amusant de découvrir des passages secrets qui relient les zones, ceux-ci se révèlent la plupart du temps un peu artificiels, comme si le jeu venait vous taper sur l'épaule pour vous dire "regarde ! c'est là où tu étais avant !", alors que le nouveau chemin qui s'offre à vous ne servira que pour récupérer des potentiels objets oubliés dans cette zone déjà fouillée de fond en comble.

[Par ailleurs, bien que le jeu puisse être vendu par la presse comme un metroidvania, je trouve l'appellation peu adaptée, et celui qui s'attendrait à trouver un level design propre au genre serait un peu déçu (bien que cela ne soit là encore pas vraiment un défaut).]

De manière générale, les checkpoints ne sont pas toujours placée de la manière la plus ingénieuse possible. À titre de comparaison, on est parfois un peu proche d'un Dark Souls 3, où il fallait tantôt retraverser une zone pénible pendant de longues minutes afin de retourner à son lieu de décès, tantôt juste lever la tête pour apercevoir un nouveau feu quelques mètres plus loin.
Blasphemous, c'est un jeu qui n'est pas très compliqué, mais où l'on meurt beaucoup. Entre pics et ravins sans fond qui one-shot, le jeu ne pardonne pas, et vous aurez souvent l'occasion de refaire tout le trajet depuis le checkpoint. Même si le jeu n'est pas non plus parsemés de phases de plateformes, elles ne sont que rarement nécessaires et amusantes, et s'adaptent que peu à la maniabilité lente et rigide du personnage principal. Rajoutez à ça quelques plateformes pénibles à accrocher, quelques trous-qui-ressemblent-à-des-endroits-à-explorer-mais-en-fait-non-donc-tu-meurs-pour-avoir-voulu-expérimenter, quelques hitboxes peu claires, et vous avez votre dose de platforming frustrant (mais pas vraiment handicapant).

Ces quelques défauts mis de côté, on pourra cependant louer le travail effectué autour de l'univers, que ce soit dans la richesse des décors ou de l'OST. Malgré quelques cinématiques à mon sens un peu sales et de mauvais goût (que ce soit techniquement ou pour le grotesque du gore), le jeu parvient sans souci à instaurer son ambiance morbide et désolée et à titiller notre attention.

Malgré ses défauts, Blasphemous peut donc probablement plaire au joueur averti, qui ne s'attendrait pas à un metroid-/iga-vania complexe ou à une succession de combats sanglants et jouissifs. Il intriguera sans problème le joueur à la recherche d'un univers dense et soigné, où se bousculent des sombres esthétiques inquisitrices et médiévales.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 720 fois
6 apprécient · 2 n'apprécient pas

Sytarie a ajouté ce jeu à 1 liste Blasphemous

Autres actions de Sytarie Blasphemous