Avis sur

Bravely Default sur Nintendo 3DS

Avatar Ryozhukai
Test publié par le (modifiée le )
Version Nintendo 3DS

71h26.
Je viens de terminer Bravely Default, avec la bonne fin (la longue, la répétitive, la vraie. Notez qu'il y en a une autre, plus courte, plus expéditive, qui zappe un certain nombre d'éléments de scénario, dont le vrai boss final).

Voilà, the job is done.

Après avoir passé sur la fin une bonne vingtaine d'heures à refaire 5 fois la même chose (libérer les 4 cristaux et faire les 16 ou 17 sous-quêtes que compte la carte du monde, le tout à 5 reprises !), j'ai enfin aperçu le bout du tunnel de cette aventure intense.

Tout commença lorsqu'un certain site de jeux vidéo français fit une jolie publicité à Bravely Default en lui collant une excellente note, plus un coup de coeur. C'était alors décidé, il fallait que je me l'achète.

Quelques mois et heures de jeux plus tard, voici mon verdict, simplifié sous forme de plus et de moins :

Les plus :

+Long.

+Première partie (les quatre premiers chapitres) plaisante. Particulièrement les 3 premières heures, trompeusement phénoménales.

+Système de combat simple mais diablement efficace (les commandes Brave et Default, qui consistent à charger pendant un tour, ou au contraire lancer deux attaques sur le même tour).

+Le système de "jobs", là aussi classique mais d'une efficacité qui n'est plus à prouver.

+La patte artistique (graphismes splendides avec effet aquarelle ; menus et interface proches de la perfection).

+La naïveté du scénario et des personnages.

+Les musiques, agréables.

+Le farming à une main, vraiment révolutionnaire.

+Le donjon optionnel du vampire.

+Bestiaire varié.

+L'intégration du streetpass pour obtenir des objets via la reconstruction du village du héros. Vraiment une excellente idée.

+Un "zukan", qui permet de connaître le pourcentage d'objets et d'équipements total acquis au cours de l'aventure, devrait ravir les amateurs de "scoring" et de complétion à 100%.

Les moins :

-BD est long mais mal équilibré, il souffre de quelques longueurs et d'occasionnels problèmes de rythme qui seront perçus comme handicapants par de nombreux joueurs. En particulier, la seconde partie du jeu (à partir du chapitre 5) consiste à retraverser les mêmes donjons et refaire exactement la même chose, à quelques détails près, 5 fois de suite. Impensable ! Pourquoi ce choix? Pourquoi ne pas avoir raccourci le jeu de 10 ou 15 heures? Pourquoi avoir voulu coûte que coûte atteindre une durée de vie de 40 heures de façon aussi artificielle? Du coup, même le scénario en prend un coup et part dans le n'importe quoi sur la fin. Vraiment dommage, d'autant que le rebondissement principal de la fin du jeu était plutôt original et inattendu.

-Si les combats représentent sans aucun doute le gros point fort du jeu, le dosage de la difficulté peut être sujet à controverse. Souvent, les ennemis d'un donjon sont extrêmement forts, alors que le boss se bat en deux tours. Et parfois c'est le contraire. Ce n'est pas vraiment gênant, mais on se surprend à mourir bêtement par manque de concentration, dans un jeu globalement assez facile malgré tout. Mais là, je chipote un peu.

-Trop de jobs. Le système est excellent, avec les compétences de chaque classe que l'on peut équiper sur nos personnages (limitées à 4 par perso), tout est vraiment bien équilibré, mais il y a juste TROP de classes. Au bas mot une bonne vingtaine qu'on n'utilisera pas instinctivement. Du gâchis.

-Beaucoup de niaiserie dans les dialogues, parfois creux au point que cela en devienne fatigant. Heureusement, les voix digitalisées des doubleurs nippons sont plutôt agréables, même si un ou deux personnages féminins affublés d'une doubleuse insupportable m'ont légèrement tapé sur le système (mention spéciale à la méchante Victoria).

-La bande-son : du thème de la carte du monde à celui des combats, la plupart des mélodies sont agréables mais passe-partout. Dans l'ensemble elles manquent de punch, d'épique, de thèmes inoubliables. Comme le jeu, en fait, pas épique pour un sou, mais bien calibré. "Makes the job", en somme. Et c'est déjà pas mal !

Conclusion :

Bravely Default, je lui mets un 8 étoiles avec coup de coeur malgré tous ces gros défauts, car je l'ai vraiment apprécié et dévoré avec plaisir de bout en bout.
J'ai souhaité mettre en avant les quelques soucis qui m'ont semblé handicapants afin de prévenir les joueurs qui s'attendent au jeu du siècle lors de sa sortie européenne.
Je l'écris donc en guise de conclusion : NON, nous ne sommes malheureusement pas devant LE RPG de la décennie, mais juste en face d'un jeu agréable, long et surtout intéressant par son système de combat/leveling passionnant et dynamique. Je termine sur une note positive, en insistant sur le fait que Bravely Default a été intelligemment calibré et étudié pour une utilisation fluide sur 3DS. C'est là la plus grande réussite de ses développeurs.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 6090 fois
22 apprécient · 3 n'apprécient pas

Autres actions de Ryozhukai Bravely Default