Modèle de redondance

Avis sur Bravely Default sur Nintendo 3DS

Avatar Kahnettan
Test publié par le
Version Nintendo 3DS

Bravely Default est sorti dans l'optique de former un retour aux "bases" du JRPG de Square : Final Fantasy. Il sera très similaire à un FF III ou V de part son système de job, et globalement dans le scénario des FF 1 à 5 avec sa quête des cristaux. Instantanément il devient centre d'intérêt pour les fans de l'époque, mais aussi pour les autres qui auraient peut être aimés goûter à cette façon de faire dans un cadre plus moderne.
Cet introduction faite, je vais pouvoir maintenant indiquer pourquoi j'ai mis cette note à ce jeu, malgré tout les efforts que j'ai pu faire pour m'accrocher.

L'histoire donc, c'est un scénario banal de résurrection de cristaux sur fond de complot plus ou moins politique. Vu et revu dans l'univers de Square Enix, mais après tout, ils nous ont promis un retour aux sources. Je ne reproche pas cet aspect du scénario, qui est malgré tout un valeur sure. En effet ça donne un objectif clair et une bonne raison de se balader aux quatre coins de la carte. Les personnages quant à eux ont tous un lien avec ce scénario, du berger qui s'est fait arracher son village et sa famille à cause de cette pénurie de cristaux, en passant par la vestale chargée de les réanimer, jusqu'à la fille du commandant de l'armée qui cherche à s'émanciper de sa famille tout en mettant en lumière ce qu'ils manigancent. Seul le dernier personnage : Ringabel est assez flou jusqu'à un certain point puisqu'il est amnésique (il en fallait un), mais c'est étonnement le personnage le plus intéressant du jeu avec Edea. Contradictoire sachant que les personnages principaux sont censés être Agnes et Tiz.
Les histoires annexes sont pour leur part vraiment intéressantes. La plupart des personnages secondaires ayant un background propre, il arrive qu'on s'attache le temps de la quête à eux, même en sachant que les tuer sera inévitable, d'ailleurs la mort n'est jamais sous entendu ici. Finalement ce sont les quêtes annexes qui forment un réel intérêt à suivre des dialogues dans ce jeu.
Cependant le point qui fâche arrive maintenant, sachant qu'il arrive au chapitre 5 (mais c'est le point principal de la note du jeu, donc je ne le mets pas sous spoiler) :

L'introduction d'une boucle temporelle.
Je n'ai jamais eu l'expérience d'une boucle temporelle dans un jeu vidéo jusqu'à maintenant (pas sûr qu'on puisse qualifier FF XIII-2 comme tel), mais dans BD, c'est introduit d'une manière à ce qu'on doive reproduire les même actions depuis le début du jeu jusqu'à 4 fois pour obtenir la vraie fin. Je veux bien que l'intérêt du NG+ soit mis en avant ces dernières années, mais ici nous parlons du scénario principal que nous faisons avancer en répétant les même réanimations de cristaux, les même combat de boss 4 fois. Et si seulement le scénario avançait de manière intéressante, ici les 4 idiots qui servent de héros se contentent de se dire qu'il y a eu un bug dans la matrice et que réessayer encore une fois serait pas une mauvaise idée.
La seconde moitié du jeu consiste donc en un gros recyclage d'ennemi et de lieu simplement pour remplir le quota d'heure que ce jeu nécessitait.

Le point qui fâche étant abordé, je peux désormais parler du gameplay. Relativement intéressant, il consiste en un job principal à affecter à son personnage, pour ensuite l'équiper d'un job secondaire (qui donne les attaques débloqués jusqu'à maintenant, sans les boost de stats ni d'xp pour celui ci). Les combinaisons possibles sont donc assez nombreuses, je peux cependant reprocher la trop faible utilité de s'intéresser à tout les jobs, certains étant en effet des versions + d'anciens que l'on avait eu en début de jeu, d'autres étant totalement inutiles (le mage rouge est il utile ne serait ce que dans un seul jeu ?).
Le système de Brave et Default est par contre un ajout intéressant (Brave permet de frapper une fois de plus dans le tour mais retire un tour au joueur, Default met le personnage en position défensive et lui attribut un tour supplémentaire), qui est indispensable à certains job, voir même certains boss, même si, revenons au point plus haut : étant donné que l'on combat 5 fois les même quelques boss durant tout le jeu, cela devient vite redondant, et on garde finalement la même soupe de job jusqu'à la fin.

Les musiques enfin. Oui j'y accorde un paragraphe entier puisque, pour moi, l'OST de Bravely Default est de loin la meilleure parmi tout les jeux auxquels j'ai pu jouer.
Revo, le compositeur qui est habituellement membre d'un groupe de "théâtre chanté" s'essaye ici au jeu vidéo, et réussi parfaitement son coup. En ajoutant la direction artistique qui donne une impression d'être dans un livre de conte à chaque nouvelle ville, la combinaison rend le tout parfait (je l'ai dit).
Les thèmes de combats quant à eux mettent clairement en avant les guitares électriques du groupe de Revo, ce qui fait contraste avec les thèmes très calmes de la majorité des villes, mais qui restent encore une fois dans le cadre du jeu. En bref la BO de ce jeu est une des plus originales qui soit sortie ces dernières années, le jeu vidéo japonais se perdant en principe beaucoup trop dans les violons et autres chœur parfois trop poussif.

Bravely Default n'est donc pas forcément un jeu catastrophique, c'est par contre un jeu qui est répétitif sur tout ses points. Que ce soit le gameplay qui finit par ne demander aucune réflexion, le déroulement du scénario qui nous jette clairement des pierres au visage, ou encore les environnement qui inévitablement vont se répéter en boucle.
Je suppose que si on tombe amoureux du système de jeu dès le début, on peut éventuellement arriver au bout sans problème majeur, le problème est qu'il faut une patience certaine, sachant que l'histoire n'est pas symbole d'originalité (le plot twist se devine à des kilomètres, et le jeu nous en informe même après le deuxième reboot à partir de l'écran titre), l'intérêt de refaire le jeu 4 fois pour arriver à quelque chose que l'on savait déjà n'est pas très passionnant.
Ça n'a cependant pas été mon cas, j'ai d'ailleurs plutôt mal pris la tentative d'abrutissement assumée du jeu qui n'a finalement aucun intérêt d'avoir 80h à son compteur étant donné que l'on fait le tour en 30h. Bravely Second devrait sortir d'ici peu de temps, mais les retours japonais indiquent déjà qu'une nouvelle boucle temporelle est mise en place (esquivable parait il), et que les lieux sont pour la plupart les même que dans le premier. De quoi commencer à vraiment perdre espoir pour cette série qui n'était finalement pas si mal engagée...

Jusqu'au chapitre 5

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 949 fois
4 apprécient

Kahnettan a ajouté ce jeu à 3 listes Bravely Default

Autres actions de Kahnettan Bravely Default