Wouf Wouf !

Avis sur Call of Duty : Ghosts sur PC

Avatar Mr. N e M
Test publié par le
Version PC

Haaaaaaa… Le Call Of Duty Annuel… Call Of Duty dont j’avais dit ces mots « après l’extraordinaire Black Ops 2, je n’achèterais surement pas le prochain », et puis, finalement, comme je suis un gros con-sommateur, je n’ai pu me résoudre à passer à coter, hey oui, c’est comme ça la vie.

Trouvé à 35€ en préco avec « Free Fall », la map qui est censé bouger en cours de partie (j’avoue ne pas avoir beaucoup vu cela, sur « Strikezone » la map chance en effet du tout au tout, c’est d’ailleurs ma map préféré pour le moment), ça commençais mal :
A l’installation, Steam me préviens qu’il faudra pomper 60Go, ha oui quand même, en préchargeant 24h à l’avance je pensais ne pas pouvoir y jouer (et me servir d’internet) avant 2 jours, heureusement, tout cela n’était que mensonge puisque le jeu ne fait finalement que 32Go (soit dans la moyenne haute des jeux récents, tel que BattleField 4, World Of Warcraft, etc…).

Mais tout de même, 32Go ! Alors pour justifier cela, qu’avons-nous comme excuse ?
« Des textures très hautes définition », alors oui, en effet, quand je m’allonge sur le sol, ça parait pas trop moche, c’est même plutôt mignon, m’enfin bon.
Il y a une autre contrepartie à cette gigaphagie (ce mot n’existe pas non, ne cherchez pas sur Wikipedia), c’est le temps de chargement des maps, qui, malgré SSD et GTX TITAN, prend des plombes, parfois jusqu’à 60 secondes (ça n’est pas pire que BattleField 4 et ses 2 à 3 minutes de chargement, mais tout de même !).
C’est frustrant, car Black Ops 2, qui était plutôt mimi lui aussi, chargeais les maps… INSTANTANéMENT ! Et ce sans besoin d’un SSD, ce qui était plutôt couillu il faut l’avouer !
Bon, bin c’est tant pis que voulez-vous, c’est légèrement frustrant mais on va faire avec, tant que ça ne touche pas au GamePlay…

Ha bah… En fait si, justement, autre soucis inhérent, au poids et au temps de chargement : la taille des maps ET le lag graphique en résultant.
Je dois avouer que sur ma Titan, bah ça galère encore pas mal, plusieurs mois après la sortie, il faudra que je cherche des Tweaks sur le net car au bout d’un moment ça va me gaver.

Car oui, que les détracteurs des « maps » minuscules fuyent de suite avant que je ne les fustiges, Ghosts est l’exemple même que des maps trop grandes à 6 contre 6, ce n’est pas terrible, mes premières partie (quand je découvrais les maps) m’ont fait tourner en rond sans jamais voir personne, et si je regardais au centre de la map « Stonehaven », s’était saccade sur saccade (ça a été en partie corrigé, mais ça persiste encore pour le moment, et évidement toujours sur ma TITAN).

Alors, il faut également rajouter à cela le fait que le FOV soit limité à 65° sur PC, ce qui, il faut l’avouer après 1 ans seulement que j’utilise le FOV à 90° (oui, je suis un jeunot du FOV), est particulièrement déroutant : il faut faire plus de mouvement « gauche – droite », et plus de mouvement pour viser une cible aussi, ce n’est vraiment pas pratique je dois bien l’avouer, et j’espère que ça sera vite corrigé.
L’autre problème du FOV, c’est qu’il y a maintenant des « Hacks » (oui, le terme est violent) qui permette de mettre le FOV à 90°, et il s’en suit une vague de BAN monstrueuse en ce moment, car c’est évidement considérer comme du cheat, et pourtant il est très facile de voir si quelqu’un l’utilise pendant une killcam : si vous êtes sur un bord de l’écran et que vous ne vous voyez pas vous-même et que votre assassin tourne vite la tête alors qu’il n’y a pas d’UAV, c’est qu’il y a de forte chance qu’il utilise ce « Hack » et qu’il se fasse BAN prochainement.
C’est triste d’en venir là.

EDIT : Il semblerait que le « FOV Changer » soit à présent totalement toléré par Activision, de plus, on peut monter à 100°, ce que j’ai pu tester, et, bien que je réprouve l’idée d’utiliser un logiciel tier, permet de corriger une grosse bévue qui aurais couté un point à ce CoD.

Bon, passons à présent au solo, très « post-apo », le jeu commence à Santa MesCouilles et on se fait bombarder la face par un satellite américain détourner par une Fédération qui a semble-t-il unie la planète sous une même bannière, mais comme ces sacs à merde d’United State veulent pas s’United au reste de la planète, et bin on va les bombarder à gros coups de satellite et de missile tectonique (comme dans GI Joe Conspiration / Retaliation), bon, l’idée de ce genre d’arme de destruction massive sans retombé est très intéressante (j’aime beaucoup l’idée tout du moins).
Bref, nos vilains GI vont pas se laisser faire, et vont bâtir un mur pour stopper l’invasion des vilains Fédéré (C’est l’Amérique du sud qui s’y colle, c’est la plus proche, hop, comme ça on peut buter du mexicain à la pelle, ça fait toujours plaisir au passage).
Bref, les environnements sont sympa, mais j’avoue ne pas avoir trop accroché au solo, c’est toujours mieux que la campagne affreuse de BF4 me direz-vous, mais ce n’est pas une excuse.

De plus, le fait qu’on ne sache pas bien « quand » on est, est-ce que l’on est avant ou après Black Ops 2 ? Est-ce que c’est une uchronie ? Bon, tout cela ne me plait pas trop, m’enfin bon…

Passons au cœur du jeu, le multi-joueurs, et à ce niveau-là, on a également, comme dans Black Ops (1&2) et MW3 un mode coopératif, et même plusieurs !
Le premier mode « Protection » permet tout comme le mode Survie de MW3 de résister à 20, 40 ou une infinité de vague de BOT, seul ou à quatre, mais la comparaison avec MW3 s’arrête là, car il faudra on pas acheter le matériel, mais le récupérer au petit bonheur la chance dans des colis stratégiques balancés sur le champ de bataille, ça rend le tout très difficile je vous assure, mais c’est gratifiant (on pestera qu’il n’y a pas beaucoup d’arme de dispo dans ce mode, mais je n’ai pas encore dépassé la vague 20, donc on ne sait jamais).
Second mode « Escouade » permet de faire s’affronter notre petite équipe de BOT « formé » dans le multi compétitif contre les escouades d’autres joueurs, sympa mais sans plus.
En troisième, le mode « Extinction », ici, pas de zombie, mais des aliens, une seule map (pour le moment) mais qui semble très longue, la possibilité de personnaliser son équipement d’une certaine manière (plus de dégâts, de ceci, de cela) et de faire évoluer le tout pendant la partie.
On achète les armes sur la map, on trouve des accessoires (optique, grip, mode de tir), on peut avoir des balles explosives/incendiaire/électrique, une armure corporelle, et divers bonus.
C’est très dur mais là aussi très gratifiant, je ne suis jamais allé au bout encore, mais j’essaye.

Et en dernier, le multi compétitif, qui nous permet pour la première fois de débloquer des « Skins » qui feront en réalité office de Prestige, mais à la différence des MW ou des BO, il ne sera pas nécessaire de repartir à zéro pour chaque Skin/Prestige, puisque l’on peut acheter l’équipement d’un Skin depuis un autre Skin grâce aux Points d’Escouade ! Une idée géniale qui permettra de ne pas utiliser l’excuse « ouaaais nan mais j’ai pas de bon score parce que j’ai passé mes prestiges du coup mes stats sont moins bonne que si j’avais pas passé de prestiges TAVUGRO ».
C’est un des premiers points fort de ce Ghosts : le choix du skin (pas de customisation de celui-ci hélas) et l’utilisation de skin féminin sans malus (pas parce qu’on a choisi un skin féminin, mais parce qu’on peut passer d’un skin à l’autre en ayant notre équipement déjà acheté, si l’on est allé l’acheter sur le skin en question évidement).
Skin que l’on peut totalement personnaliser d’ailleurs : Casque, tenue, sexe, etc…

Autre nouveauté, le Slide, qu’on apprend vite à ne pas utiliser, il consiste à courir et à s’accroupir (si on maintient accroupir au bout de 3 secondes on s’allonge), c’est particulièrement chiant, et il demandera d’adapter son jeu pour éviter de mourir bêtement en l’utilisant par inadvertance, vu qu’il n’est pas désactivable.
On note également que l’interaction avec les décors est plus fluide : passer par-dessus un muret en courant ce fait très rapidement, et on peut tirer en même temps, ce qui est intéressant à ce niveau-là.

On note également la présence de « mission » que l’on peut récupérer sur les cadavres, c’est du genre « tuer quelqu’un quand vous êtes en train de sauter », « faire une élimination au CàC », ça peut vite distraire et mener celui ou celle qui suis la mission à se faire tuer bêtement au lieu d’avoir respecté son GamePlay, ça demande de la discipline mentale que d’ignorer ce message, à contrario, réussi la mission donne droit à un coli stratégique avec… Bah souvent de la merde… Et comme tout colis, on peut nous le piquer… Mais il y a parfois un « K.E.M. », une sorte de bombe nucléaire qui change la face de la map, comme sur « Strikezone » (j’en parlais plus haut), ça tue tous les ennemis sur la map mais pas nos collègues, pratique.

Il y a maintenant des éléments dynamique en jeu : des portes qui s’ouvre, des ascenseurs pour monter ou descendre, des échelles qui sont soit descendu soit non en début de combat, ça chance la donne parfois, c’est sympa.

Bon, parlons à présent de ce qui a fait de Black Ops 2 un jeu intersidéralement bandant : La personnalisation des classes :
Je ne vais pas vous le cacher, à la sortie du jeu, j’avais pris mon petit tableur préféré, et j’avais vite constaté que je ne pourrais pas reproduire ma classe de Black Ops 2… Je l’avais mauvaise, j’étais en colère… Rouuuuh !
Et puis, je me suis rendu compte que ce qu’on m’avais pris d’une main, m’était rendu d’une autre, sous une forme différente, regardez :

Il est présent OBLIGATOIRE d’avoir 2 accessoires par arme, on a pu le choix c’est comme ça, on peux donc au choix avoir un optique (6 ou 7 dispo) et/ou un embout de canon, c’est-à-dire doit un Frein de bouche qui va augmenter la portée (équivalent du canon long), soit un silencieux qui va diminuer la portée (et donc « décaler » le « Time To Kill » de quelques mètres) et également jouer le rôle de cache flamme tout en nous cachant sur la minimap, ET le cache flamme, qui va permettre de ne pas toucher à la portée mais de cacher les flammes qui sorte du canon, c’est une idée EXTRAORDINAIRE… MAIS ! Car il y a un « MAIS ! », elle tombe vite en désuétude car elle n’apporte pas d’autre bonus, sachant qu’un silencieux ne décale que d’un ou deux mètres le « Time To Kill » tout en nous cachant sur la minimap, l’intérêt d’un cache-flamme est vite discutable, avec un peu d’expérience, on finit par le ranger dans la catégorie inutile ; Ensuite on peut avoir un accessoires sous le canon : une poignée, très utile quel que soit l’arme, un lance patate ou un fusil à pompe d’appoint ; Et en dernier on a droit à une série de « mod », tel que des chargeurs grandes capacités, des balles perforantes, deux sélecteurs de tir, un « Tir rapide » (uniquement pour les mitraillettes et les fusils mitrailleurs).

Bon, ça fait du choix, maaaaais tout de même, je restais sur ma faim, mais s’était sans compter les atouts, ces fameux perks indécrottable.
Et là encore, il y a du bon, tel que du rechargement rapide, de la concentration, de la vidéo solide, de la résistance aux grenades mortels et tactiques, du pillage (et étrangement, un atout qui nous fait commencer avec plein de munition pour le même prix que l’atout pilleur… Etrange, et inutile surtout).
On se rend finalement compte qu’on a la possibilité de personnaliser bien plus loin que ne le permettais BO2, mais il faut alors faire abstraction du réalisme : BO2 avais transformé les 2/3 des atouts en accessoires, s’était intéressant, là, on rebrousse chemin pour se concentrer sur le GamePlay, why not !?
On peut à présent s’orienter bien plus « offensivement » qu’on ne le pouvait sur BO2, et évidemment, ça se ressent en jeu.

Mais l’agressivité prêtée à ces perks ne serait rien sans les armes qui vont avec, et justement, coté flingue, on remarque sur les Weapons Charts qu’elles font majoritairement bien plus mal, il faut dorénavant bien moins de balle pour tuer, quel que soit l’arme (certaines armes d’assaut n’ont pas honte de frôler les 50 points de dégâts !).
De plus, les armes plus rapides ont également, bien souvent, des chargeurs de bases de grandes capacités !
Coté vitesse d’ailleurs, BO2 avais unifié le tout avec des armes à 625, 750, 937 et 1250 balles par minutes, ici c’est la foire aux chiffres, on a du 689, du 857, du 769, du 882, du 800, du 631, du 448, du 750, du 1000, du 895, bref, c’est le bordel, mais pourquoi pas !?
D’ailleurs, la communauté a été plutôt réactive sur ce CoD, en témoigne ce site : http://symthic.com ; un Weapon Chart dynamique, vous en rêviez ? Ils l’ont fait !

Et d’ailleurs, pendant qu’on parle de flingue, il y en a là aussi un paquet, on trouvera étrange d’avoir 4 snipes, 4 fusils semi-auto (ha oui quand même), un seul fusil à rafale, et 7 fusils d’assauts classique, 6 pistolets mitrailleurs, 4 fusils mitrailleurs (qui ont tous le même nombre de balle dans le chargeur d’ailleurs, marrant comme détail), 4 shotguns, et 5 pistolets.

Mais le plus troublant, c’est que beaucoup de ces armes ont des « accessoires attaché », tel le Honey Badger équipé d’un silencieux de base, pourquoi ? Qui ? Que ? Quoi ? Donc ? Où ? Lequel !?
Aucune idée à cela. Il faudra demander à Infinity Fake pour cela (oui, car il ne s’agit pas d’Infinity Ward qui a bossé sur cet épisode, mais d’une autre équipe renommé comme la défunte équipe).

Petit détail pendant que j’y pense : Exit les personnalisations d’emblèmes que j’avais tant aimé dans BO2 (qui ont d’ailleurs été repris dans BF4, coïncidence ? Je ne pense pas !), on ne peut pas non plus écrire son nom (ou son tag de clan en quatre lettres) sur son flingue :’( misère…

Pendant qu’on est aux petits détails, il y a un truc qui m’a pas mal fait rager au début : tout le monde prenais des nanas, du coup, ça geignais toutes les 30 secondes, s’était devenu Call Of Shopping ce jeu >! Qu’il y ait une parité 50/50, je suis pour, mais que tout le monde joue une nana, NON !
Heureusement, une fois la phase « laule je joue une fille dans Call Of Duty laule » passé de mode, ça va mieux, elles sont revenues à un niveau acceptable de 40-50% (contre 90% la première semaine), ouf !

Je voudrais aussi aborder le cas des bonus de série d’élimination, exit là aussi les « Scores Streaks » appréciés de BO2, ici, tu Frag, tu es récompensé, tu joues la carpette, tu… Joue laaaa… Carpette… Hmmmm’oui… Je sais oui...
Du coup, on retrouve le mode « Spécialiste », tous les 2 frags on déverrouille un Atout, mais là encore je trouve qu’aucun atout ne s’y prête, à part Pillard peut-être ? Bof…
On a le mode « mauviette » (ou « Soutiens », au choix), si tu frag une fois tous les 107 du mois (oui, il y a 106 jours dans un mois, c’est bien connu), tu as quand même droit à un bonus de temps en temps.
Et le mode « Assaut », qui a le droit au fameux Chien d’Assaut, qui n’est rien de plus qu’un drone terrestre qui OneShot et qui encaisse UN PUTAIN DE PAQUET DE BALLE AU CORPS A CORPS !!!!!
Non, je ne rage pas non, d’ailleurs je joue en mode « mauviette » moi, oui mÔsieur !

Et pour enchainer sur les Kills Streaks, on va aussi parler des SatCom, ces modules à placer au sol qui joue le rôle de… Drone… Donc plus besoin d’avoir de lanceur vu qu’il n’y a plus d’UAV dans le ciel… Tu en croise un à l’ennemis et tu le cut… C’est con ça…
Je parlerais également du Mastodonte Fou, partant du principe qu’aucune arme ne faisait plus de dégâts que le couteau, et qu’en plus personne n’aimais ce faire cutter, et bien ils ont mis 3 types de mastodonte, dont le Masto Fou, un coureur fou intuable avec un couteau dans les mains, et rien que ça, c’est… Spécial…

Bon, alors, au final, il est bon ce CoD où je reste sur mon BO2 chéri ?
En l’état, le jeu a de bien beaux atours, mais aussi de bien gros défauts (le laaaag ma parole le laaaaaaaaag), avoir le pouvoir d’être plus « agressif » donne une nouvelle dimension au jeu, mais cela ce fait forcément au détriment de la survie, et les maps bien trop grandes donnent le tournis avec un FOV si restrictif.
Et rien que ce dernier point dégoutera les joueurs potentiels…
Et pourtant !
Pourtant, Ghosts est bon, Ghosts est doux, Ghosts est le plus difficile des CoD, et malgré cette impression de crever tout le temps (comme en HardCore en fait), je me surprends à me démerder pas trop mal coté score et ratio, ce qui est une preuve que le jeu n’est pas mauvais du tout à ce niveau-là.
On y prend du plaisir, mais on garde toujours un arrière-gout d’épisode « d’entre-deux-gens » ou « sorti parce qu’il fallait sortir un CoD ».

En définitif, cela reste un excellent CoD, peut-être le meilleur de tous, bourré de mode de jeu sympathique, et toujours aussi efficace en multi, si ce n’est plus.

EDIT : Cet épisode c’est légèrement moins vendu (et ça peut se comprendre d’ailleurs), on entend même dire qu’il n’est quasiment pas joué sur PC (via Steam), mais en réalité, Steam ne comptabilise pas les joueurs qui utilisent le FOV Changer, et ils sont au moins 75% !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 757 fois
1 apprécie · 3 n'apprécient pas

Mr. N e M a ajouté ce jeu à 4 listes Call of Duty : Ghosts

Autres actions de Mr. N e M Call of Duty : Ghosts