Jaquette Castlevania: Curse of Darkness

Critiques de Castlevania: Curse of Darkness

Jeu vidéo de et (2006)

Le meilleur Castlevania 3D, tout simplement.

Sur PlayStation 2 : J'entends déjà des dents qui grincent, mais soyons objectif 5 minutes. - Les premiers sur 64 étaient immondes. - Le Lament of Innocence sur PS2 possédait un bon système de combat et une OST magique, mais ce fut aussi un des beat'em all 3D les plus surestimé de tous les temps car estampillé Castlevania. Entre le level design complètement naze (salut je copie colle les couloirs et les salles... Lire le test Castlevania: Curse of Darkness sur PlayStation 2

6 9
Avatar Raoh
7
Raoh ·

Un Chateau Grand et Vide

Sur Xbox : Une fois n'est pas coutume, ce n'est pas un Belmont que nous suivons, ni même un Quincy. Ici nous avons affaire à Hector, ancien forgeron démoniaque de Dracula. Animé par la vengeance, retourne sur les ruines de la dernière demeure du célèbre comte vaincu il y a 3 ans par Trevor Belmont afin d'en découdre avec Isaac, l'autre forgeron démoniaque. Évidements Hector a perdu la plupart de ses... Lire le test Castlevania: Curse of Darkness sur Xbox

2 2
Avatar Gregor
5
Gregor ·

Critique de Castlevania: Curse of Darkness par diegowar

Sur PlayStation 2 : Curse of Darkness reprend grosso-modo Lament of Innocence comme base de gameplay, mais pour tout le reste s'est un peu "libéré" du reste de la formule de son prédécesseur. Dans LoI on ne pouvait utiliser que le fouet comme arme principale, ici on a plusieurs armes et tout un système d'associations de matériaux pour en décliner différentes versions. Dans LoI on se bat seul,... Lire le test Castlevania: Curse of Darkness sur PlayStation 2

Avatar diegowar
8
diegowar ·

Critique de Castlevania: Curse of Darkness par HorsebackRevenge

Sur PlayStation 2 : Le jeu est pépère. On progresse facilement, les boss sont easy, le levelling régulier... Ah oui car il s'agit en fait d'un metroidvania en 3D, même si plutôt linéaire pour l'instant. Les ajouts comme les démons innocents et la fabrication d'armes et d'armures sont excitants au début, puis on se rend compte que ça ne change pas beaucoup d'un système d'achat et que les démons innocents nous... Lire le test Castlevania: Curse of Darkness sur PlayStation 2

Avatar HorsebackRevenge
6
HorsebackRevenge ·

Ca, un Castlevania ?... Euh, je suis censé rire, rassurez-moi ?

Sur PlayStation 2 : Curse of Darkness fait partie de ces jeux qui portent le nom d'une saga (ici, Castlevania) pour des raisons plus ou moins obscures, à l'image de Spirit Tracks pour les Zelda, ou encore Wario Land 4. Le scénario suit les pérégrinations d'un homme dont le moins qu'on puisse dire est qu'il est classe. Si, Hector est bien l'un des protagonistes les plus imposants de Castlevania à mes... Lire le test Castlevania: Curse of Darkness sur PlayStation 2

1 3
Avatar Alex D. Wolf
6
Alex D. Wolf ·