Tu l'as bien prise la claque dans ta face?

Avis sur Catherine sur PlayStation 3

Avatar Chantilly_
Test publié par le
Version PlayStation 3

Catherine est à la base catégorisé comme un ero-game (interdit au moins 18ans), mais disons que ça tiens plus du jeu d’aventure pour adulte. Il se déroule en 3 phases principales: les cinématiques animés (assez longues donc si vous n'êtes pas trop visual novel sachez le), les phases de jeu dans le bar (le Stray sheep) et les cauchemars. Dans les 2 dernières vous serez amené à faire des choix qui influenceront une jauge de bien et de mal pour influer sur la fin du jeu (il y a 8 fins déblocables), donc si on a envie de voir toutes les fins du jeu on a plutôt intérêt à faire gaffe à ce qu'on réponds.
Dans vos escapades au Stray Sheep vous pourrez interagir avec tous les personnages secondaires du jeu, en savoir plus sur leurs états d'âme et leur situation. Vous pourrez également jouer sur une borne d'arcade, aller vous ressourcer au toilette, envoyer et recevoir des e-mails (vous allez aimer les e-mails de Catherine 8D), etc...

La partie des cauchemars est le gameplay principal du jeu, il s'agit d'un puzzle game où il faut pousser, tirer des blocs afin d'atteindre le haut de l'édifice (et ainsi se réveiller le lendemain matin) sans chuter sous peine de mourir écrabouillé en bas 8D. Assez simple en apparence mais on peut vite se retrouver bloquer et se chopper une bonne migraine à essayer d'atteindre la cloche tout en haut, ahah! Vous aurez bien sûr de petite surprise au fur et à mesure de votre progression: boss, objets, ennemis, blocs spéciaux, et surtout vos meilleurs amis les check point!

Et alors?
Catherine est l'un de ces jeux ovnis qu'on doit voir passer tout les 10ans, ce genre de jeu totalement WTF-esque mais qui vous scotches devant la télé, le cul visé sur votre canapé! Un jeu trop cool en somme!
On vit au travers de Vincent, on en chie, on pleure, on cri avec lui et ça c'est le point fort du jeu!
Mais comme c'est un peu le moment où je donne mon avis, je vais le découper en plusieurs parties!

1- Les musiques:
L'OST de Catherine est vraiment géniale, variés et un peu inattendu. La plus part des musiques de la phase cauchemars sont des musiques "classique" remixé à la sauce japonaise, on y retrouve Chopin, Bach, Beethoveen, etc... ça surprend mais en même temps ça colle parfaitement aux phases de jeu et les musiques sont très entrainantes (et reste dans la têteeeee).
Les autres musiques sont signées Shoji Meguro (qui compose les musiques pour Persona également) et sont toutes exellentes également.
Je trouve que la musique est un des gros plus du jeu.
Un petit mot sur les doublage anglais qui sont très bon, je n'ai pas gouté à la VO mais je m'y risquerais p-e!

2- La difficulté
Parce que oui, on a beau dire Catherine c'est difficile, les nerfs sont mis à rude épreuves certains puzzles vous donnes envie de sauter par la fenêtre, de balancer la console à travers la pièce voir même de tuer des gens... mais ça, c'est trop cool, on aime le challenge, on en chie autant que Vincent et très honnêtement c'est ça qui est bon!

3- L'histoire
L'histoire parait simple, une banale histoire d'adultère sur fond de malédiction un peu bizarre, mais on s'accroche assez vite à tous les personnages principaux comme secondaires, on aime en savoir un peu plus sur leur vie, sur les raisons de leur situation, etc... Il n'y en a pas un qui est inintéressant.
Très honnêtement, je ne pensais pas être autant happé dans la vie de Vincent et de me sentir coupable à sa place quand il se tape la petite Catherine, d'être stressé quand Katherine vient lui parler de certaines choses, etc...
Ce jeu est vraiment ultra prenant et on s’intéresse à tout; l'univers graphique est ultra riche. Le côté visual novel (assumé) ne m'a pas déranger et ça ne m'a posé aucun problème de regarder des cinématiques de 30min tellement j'étais aspiré par le jeu!
Bref voilà, une histoire qui parait bien simple mais qui cache un univers riches, des personnages attachants et une ambiance singulière!

4- Les thèmes abordés
Là c'est le moment où je pars en cacahouète avec des interprétations (pas si) fumeuses.
Parce que oui, derrière tout ça, Catherine évoque bien des thèmes. Le 1er qui est assez flagrant est le thème de la religion car en effet on retrouve un confessionnal à chaque mi-étage (où un démon vous pose des questions générales sur votre façon de voir les choses et la vie), le thème "Messiah Hallelujah" à chaque fin d'étage, le dernier étage à atteindre est une chapelle. Sans y voir une critique ouverte à la religion, j'y vois un petit pique quand même, car l'univers développé autour n'est pas vraiment celui de la religion aimante et aidante mais plutôt de celle qui juge les actes et les réprimandes.

Le passage à la vie d'adulte est un thème très présent dans Catherine, car en effet Vincent le héros est constamment ramené à ça, aux choix qu'il doit faire "est-ce que je dois demander Katherine en mariage", "est-ce que je dois vivre avec elle et abandonner ma vie actuelle", etc... On n'y voit la pression, qu'un individu qui a envie de rester dans son mode de vie actuelle, peut subir au travers des attentes qu'à la société sur lui et mine de rien on se sent tourmenter pour lui, ce jeune trentenaire qui vit dans un 9m² et qui n'a pas vraiment envie de grandir...

Voilà, j'espère juste vous donnez envie d'y jouer parce que Catherine, voilà quoi...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 775 fois
9 apprécient

Chantilly_ a ajouté ce jeu à 9 listes Catherine

Autres actions de Chantilly_ Catherine