Sous des cieux céruléens.

Avis sur Chrono Cross sur PlayStation

Avatar Brume_Ondeblois
Test publié par le
Version PlayStation

Chrono cross, c'est avant tout une grande découverte musicale, Yasunori Mitsuda qu'on ne présente plus a réussi en une paire de seconde à capter l'entièreté de mon esprit grâce à la mus.... part de divin qui compose l'introduction de ce jeu, j'ai nommé Time's scar qu'on ne présente plus non plus.
Bravant alors les plus terrible interdits je me suis jeté sur le premier émulateur ps1 que j'ai trouvé pour voir ce que valait le jeune frère du grand Chrono trigger, et je n'ai pas été déçu.

Tout commence d'une manière classique, un héros en train de dormir dans un village paisible, un rêve prémonitoire, une amie, une quête simplette et déjà c'est beau. Si Mitsuda avait fait un excellent boulot sur Chrono trigger et Xenogears il a réussi à aller encore plus loin déployant avec maestria des musiques d'ambiance superbes qui ne lassent jamais. Et le meilleur c'est que le reste suit ! Mesdames et messieurs admirez ce qui est sans doute la perle graphique de la ps1, couleurs chatoyantes, irisées sans jamais être criarde, environnements merveilleux dont la pixellisation pourrait presque se confondre avec une peinture pointilliste, mais revenons en à nos moutons sur cette plage à la recherche de coquillages, notre héros se voit soudain happé par une formidable énergie et se réveille quelques temps plus tard au même endroit mais seul.

Retournant alors à son cher hameau en quête d'explication ( le joueur avisé aura remarqué que les thèmes musicaux ont changés ) il n'est reconnu par personne et on lui apprend d'un air que lui même est mort noyé il y a de cela plus de dix ans.

Sur cette mystérieuse introduction je laisse à votre curiosité le soin d'aller chercher à en apprendre plus, mais restez sur vos gardes, Tout ce qui joue sur les trames spatiotemporelles à de grandes chances de se perdre dans des méandres parfois légèrement abstrait et Chrono cross n'y échappe pas, mais c'est avant tout une aventure qui s'apprécie pour l'ambiance incroyable qu'elle génère. La sérénité qui ressort de ce jeu est tout simplement incroyable, tout y respire le calme et la paix et c'est cela qui rend cette aventure mythique.

Là ou Chrono trigger était un grand frère nerveux et dynamique, Chrono cross est donc plutôt un enfant rêveur dont les yeux bleutés se reflètent dans le ciel.

Le chara design apporte beaucoup à cette tranquillité ambiante, si Toriyama s'est vu remplacé, son successeur n'a pas volé sa place, et les traits droits et sévère de Crono ont laissé place à la résolution sereine de Serge sans que cela choque le moins du monde, mais aussi et surtout au feu bouillonnant de Kid, véritable perle féminine de cette histoire.

Kid même si personnellement je vois mal comment on ne peux pas l'apprécier est sans doute quitte ou double, l'aime ou on l'a déteste. Tsundere sans trop l'être, malpolie, franche, maligne et profonde elle est le véritable moteur de cette aventure ( certains diraient feu ! ) et la relation qu'elle entretient avec le héros si elle est secondaire au niveau de l'histoire, le sera peut être moins aux yeux du joueur, qui franchira ardemment tous les obstacles rien que pour la voir balancer des répliques aussi cultes que : «  I'll kick your arse so hard you'll kiss the moon »

Mais Chrono cross c'est aussi un système de combat au tour par tour, singulier et efficace. Trois coups par personnages, Faible, moyen, puissant coûtant respectivement 1 2 ou 3 Pa chacun sur les sept donc dispose chaque personnage, à savoir qu'un coût faible est plus précis qu'un coup moyen et qu'un coup fort et quand à lui assez hasardeux, mais qu'à cela ne tienne, chaque coup donné renforce la précision du suivant et il faut donc bien calculer sa combo pour engranger le plus de points possible.

Plus de points ? Pourquoi donc ? Et bien chaque coût donné vous coûte peut être des Pa mais ceux si sont récupérés sous forme de « niveau de sort ». Par exemple après avoir engrangé six points, les sorts disponibles sur l'échelle 6 de votre arbre de sort seront disponibles.
Cette arbre, qui compte 8 niveaux comportant de moins en moins d'espace pour les sorts et à remplir par le joueur au gré des éléments qu'il trouvera durant l'aventure. Eléments qui sont aux nombres de six : Terre, plante/vent, feu, eau, lumière et ténèbres si je ne me trompe pas. Disposé en trois oppositions classiques ( feu/eau lumière/ténèbres terre/vent ) ils seront bien sur à prendre en compte selon les combats, surtout que chaque personnage et chaque ennemi à sa propre affinité élémentaire qui définiront non seulement leurs résistances et leur faiblesse mais aussi quels sorts ils peuvent équiper. Certains sorts d'un éléments étant réservé aux représentants de cet élément. De plus, détail mineur qui peut jouer quand même il faudra prendre en compte une « charge élémentaire » du terrain qui fait que si l'on lance de manière successive plusieurs sorts d'un même élément, celui ci se renforce permettant à terme d'enchaîner sur diverses invocations pour le moins dévastatrices.
Il est aussi à noter que lancer un sort coute aussi des Pa, 7 exactement. Mais me diront les plus perspicaces, si l'on attaque pour 6 pa et que l'on lance un sort que se passe t'il ? Et bien tout simplement votre personnage doit attendre que sa jauge de Pa revienne dans le positif pour pouvoir effectuer une nouvelle action,calibrer ses actions et donc très important pour éviter d'être sans réponse face à une attaque dévastatrice.

Vous avez bien retenu ? C'est bien maintenant vous pouvez tout oublier car Chrono cross, s'il embarque un système vraiment riche n'est pas vraiment difficile.

D'une part à cause du fait de l'absence d'xp, en effet dans ce jeu seuls les bossfights feront monter l 'équipe d'un niveau, les combats aléatoires serviront donc juste à upper légèrement quelques stats et à récupérer divers éléments.
Ais je oublié de dire qu'un sort ne s'utilisait qu'une fois par combat ? Oui ? Erreur rattrapée. Évidemment si vous le placez quatre fois dans votre grille de sort vous pourrez le lancer quatre fois.

Toujours en parlant des combats, ceux ci ne sont même pas aléatoire, en effet les monstres traînent gentiment dans les salles et cherchent au mieux à vous foncer dessus. C'est aussi ça qui rend Chrono cross aussi onirique, l'aventure n'est pas saccadée par d'incessant combats horripilants, finalement l'on se bat quand cela nous chante et ce n'est pas plus mal.

De même notre équipe qui hormis le héros pourra comporter deux membres de notre choix, est alimentée par un sacré nombre de gusses ! Dommage d'ailleurs car finalement assez peu ont un background plus fouillé que «  Je vais vous aider pour votre quête pour la raison xy » mais cette démarche violemment libertaire nous permet de ne pas subir la frustration d'une équipe imposée certains trouveront ça bien, d'autres non, c'est à voir.

Néanmoins l'âme du grand jeu s'éveille parfois au détour d'un donjon pour nous rappeler par une cinématique somptueuse ( c'est un jeu square tout de même ) ou une révélation scénaristique dantesque pourquoi l'on avance dans ce satané jeu, et le mystère restera entier jusque dans les derniers moments du scénarios car ce serait se tromper lourdement que de juger le poids du scénario par l'ambiance contemplative de l'aventure, le petit frère de chrono trigger est peut être plus torturé que son ainé bien qu'au final il lui ressemble assez peu.

En effet, les joueurs de Chrono trigger seront peut être déçu de voir aussi peu de liens entre les deux œuvres, et si la version ds de Chrono trigger s'attache à renforcer la chronologie entre les deux opus ils restent deux jeux tout à fait capable de s'apprécier à part, rudement différents tant en terme de gameplay de patte graphique et d'histoire ils ont chacun leur aura : Celle d'une aventure légendaire pour l'un et d'un grand voyage onirique pour l'autre.

De fait chrono cross est un jeu à part, reniant une bonne partie du système traditionnel des jrpg, il s'est hissé à la place ou il est grâce à son charme poétique aussi profond que léger, une musique belle à en pleurer et une direction artistique du feu de dieu, un jeu comme on en voit à rarement, à essayer au moins une fois.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 790 fois
5 apprécient

Brume_Ondeblois a ajouté ce jeu à 11 listes Chrono Cross

Autres actions de Brume_Ondeblois Chrono Cross