Bip, Sid Meier n'est pas disponible pour le moment. Vous pouvez laisser un...

Avis sur Civilization V sur PC

Avatar Lamalice
Test publié par le
Version PC

Un jour, quand je m'ennuierai, j'inventerai la Gamer Class Action. Où le collectif des joueurs consommateurs se cotiserait, non pas pour payer un avocat, mais pour diligenter un détective privé chez Firaxis. Sa mission : savoir si, oui ou non, quelqu'un dans l'équipe de dev de Civilization V a joué au IV. Même rien qu'une fois, pour voir.

Le troll est facile. Mais là franchement, ils exagèrent.

Alors oui, il y a de pures idées dans cet épisode. Enfin, deux pures idées : les hexagones et les cités-états. Le principe des cilivilisations mineures, qui augmente les options diplomatiques sans forcément imposer encore une autre IA qui tente de conquérir le monde, ça se laisse goûter. Quant aux cases hexagonales, on se demande tout bonnement pourquoi on y a pas pensé avant.

Et puis, on ne sais pas ce qui s'est passé, mais quelqu'un (un salaud de patron capitaliste marketeux partouzeur de droite, sûrement) a du dire : trop bien, on tient le concept : des cités-états sur des hexagones, c'est trop lolant, sortez le jeu.

Et pis c'est tout.

Moi, c'est marrant, je pensais que Civilization V était, genre... une suite du IV, lui-même une suite du III, et ainsi de suite jusqu'au premier. Que chaque jeu apportait des nouveautés de gameplay, un enrichissement prenant avantage des nouvelles capacités de calculs des processeurs.

Je sais, ce n'est pas honnête de comparer CivIV, ses deux add-on et ses milliards de mods, à civ V qui est encore un peu tout nu. Alors limitons-nous à comparer Civ V à Civ IV tel qu'il était lors de sa sortie.

Civ IV gère un élément religieux. Civ V, non.
C'était une différence annoncée dès le début par les développeurs, et expliquée comme un choix de gameplay, donc pourquoi pas... Sauf que je n'ai pas vraiment vu ce qui venait remplacer cette élément du gameplay qui, malgré ses défauts et son réalisme discutable, ajoutait quand même une dimension épique supplémentaire à chaque partie. Ce n'est pas une grande perte, mais elle se fait plus cruellement sentir cumulée à tous les autres manques de civ V.

Civ IV gère l'hygiène des villes. Civ V, non.
Alors ça, j'avoue que je ne saisi pas trop. C'est parce que c'était trop complexe de gérer le bonheur ET la santé dans Civ4? C'était peut-être un peu lourdingue, mais ça obligeait à des vrais choix de développement dans nos villes, la gestion de la pollution.

Civ IV, dans son écran diplomatique, nous laisse voir l'état de nos relations et les cause de tension ou d'amitié entre nous et chaque IA. Civ V, non.
Les dev ont justifié ce choix en disant que les relations humaines ne peuvent être chiffrés et que l'art diplomatique consistait à deviner les pensées de l'autre et gnagnagna, ce qui prouve que leur conception de la diplomatie se limite aux soirées de l'ambassadeur de la pub Ferrero. Vous je sais pas, mais moi, j'aime à penser que quand deux diplomates se rencontrent, ils ont auparavant potassé leur dossier sur l'état de leurs relations avec chaque intervenant. A ce titre, l'interface de civ4, nette, chiffrée et froide, était à la fois plus pratique et plus réaliste, que celle de civ5 où il faut essayer de voir sur l'animation faciale du leader ennemi s'il sourit ou non.

Notez que je n'ai même pas parlé des éléments ajoutés à civ4 plus tard dans les add-on, comme l'espionage, ni des nombreux éléments mis au points par la suite par la communauté des modeurs. On a juste l'impression que le gameplay de Civ5 a été mis au point avant l'arrivée de Civ4 et n'a pris en compte aucune des nouvelles idées qui auraient germé depuis.

Je ne parlerai même pas du multi tellement c'est invraisemblable, mais sachez qu'en multi, vos unités n'ont aucune animation, les vidéo des dirigeants IA ont disparu, les IA ne fonctionnent plus et n'adressent plus la paroles aux joueurs, et vous ne pouvez pas sauvegarder quand vous voulez. Le plus drôle, c'est que tout ces éléments que d'aucun qualifieraient de bug, ont été justifiés par les dev comme des choix de gameplay pour fluidifier le jeu - en prétendant que ces suppressions étaient demandés par les joueurs eux-même. Et le pire, c'est que quand ça a commencé à gueuler sur les forums, ils ont annoncé que techniquement, ce serait dur à modifier. Je veux même pas savoir avec quels membres de leur corps ils ont codé ce jeu.
Difficile de juger vraiment de l'intérêt du gameplay en multi dans ces conditions.

Bref. Le pire, c'est qu'en solo, ça pourrait marcher, malgré tous ces manquements. Ca marchera comme du civ 1, en à peine plus profond. Mais c'est tout. Perso, en l'état, je ne me vois pas avoir la compulsion d'y jouer toute la nuit comme je l'ai fait sur civ4. On est passé d'un jeu passionnant à un jeu simplement amusant. Reste un espoir : des patchs, et des mods... Et peut-être, des add-on qui corrigeront le tir...

PS : non, je n'ai pas parlé du nouveau système de combat. Oui, c'est intéressant tactiquement, le coup d'une seul unité par case possible, mais Civ5 n'a jamais été un jeu axé tactique. Donc quand les mécanismes premiers du jeu (diplomatie, orientation des grands axes de développement de sa civilisation) sont cassés, les combats ne suffisent pas pour rattraper la perte d'immersion...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1919 fois
12 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Lamalice Civilization V