Avis sur

Civilization V sur PC par Tellus

Avatar Tellus
Test publié par le
Version PC

Joueur de Civilization depuis le 3ème opus, j'attendais avec impatience ce 5ème pour passer à autre chose, après avoir exploré civ4 en long, en large et en travers.

A première vue, le jeu est décevant. On cherche nos repères de civilization IV et bien sûr, on ne les trouve pas. Certains changements sont déroutants, à commencer par l'interface : les informations utiles ne sont plus directement accessibles, l'heure est à la simplification visiblement.
Même chose pour le gameplay : on a un sentiment désagréable de simplification, ça déroule sans qu'on soit sollicité dans des choix cruciaux ou au moins importants. Les premières parties sont ainsi : on gagne sans trop savoir pourquoi...
On monte très vite le niveau : de prince, on passe à empereur. L'IA ne s'améliore pas pour autant, elle possède juste plus de bonus. On était habitué avec civ4... elle est tout simplement incompétente pour gérer une guerre, dommage car le "1 unité par case" apporte un réel plus au niveau stratégique comme tactique.
On pouvait espérer un multi de grande qualité pour sauver ce jeu. Là aussi, c'est raté : les parties à plus de 6 sont instables, et de nombreux bugs viennent perturber les parties.

En y regardant de plus près, en enchaînant quelques parties, on se rend compte néanmoins de l'énorme potentiel de ce jeu. Certes, l'IA est nulle, le multi est catastrophique, mais rien d'irréparable. L'essentiel est ailleurs : une richesse profonde, des choix stratégiques à découvrir au fur et à mesure et réellement fantastiques, un panel d'options de jeu tout à fait remarquable. Toutes les parties peuvent être abordées différemment. Qu'on se concentre sur l'aspect financier, militaire, culturel, ou autre, le but peut toujours être atteint. Un joueur pourra très bien miser sur son faible nombre de villes pour passer toute la game en âge d'or. Un autre pourra concentrer ses efforts sur les politiques sociales, capables de débloquer de nombreux avantages décisifs. Et je ne parlerai pas des cités-etats, ou des choix d'aménagement : fermes, pour grimper en pop et donc en science ? mines, pour miser sur la production de bâtiments et merveilles ? comptoirs, pour tout acheter ? bref... tout est possible, on en a enfin fini avec la stratégie unique du "full cottage" qui faisait référence sur civ4.

Pour résumer, je crois que civ5 est un bon jeu en l'état actuel. Nous savons tous que les bons jeux ne font pas long feu. Son potentiel, et donc sa durée de vie, est néanmoins colossale : il suffit d'un bon gros patch pour arranger l'IA et sa nullité profonde, ainsi que pour sauver le multi est ses bugs récurrents.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 807 fois
6 apprécient

Autres actions de Tellus Civilization V