Les Sims au Moyen-Âge

Avis sur Crusader Kings II sur PC

Avatar VincentJ
Test publié par le
Version PC

C'est marrant, j'ai parcouru un peu les critiques de ce jeu ici, et il n'y a quasiment que des critiques dithyrambiques. Alors que ce jeu est loin d'être bon, très loin. Et ne venez pas me dire "nyan nyan, c'est parce que t'y connais rien en jeux de gestion". Quand bien même je serais une brêle dans ce genre de jeu, rien ne m'interdit de donner mon avis.

Ayant beaucoup joué à Europa Universalis III, j'ai toujours été un peu frustré de commencer les castillans avec plus que trois pauvres provinces maures à conquérir. Et ouais, trop tard pour la reconquista. Donc, quand j'apprends qu'il y a une version de ce jeu au moyen-âge, vous pensez bien, je l'achète et je lance une partie avec la Castille. Sauf qu'en 867, gros problème : la Castille n'existe pas. C'est un petit duché riquiqui contrôlé par les Asturies. Tant pis, je prends ce duché, on verra bien. Pfff... déjà, d'entrée de jeu, le truc incroyablement complexe : c'est quoi toutes ces minuscules provinces, ces baronnies, ces évêchés, ces cités, ces comtes, ces ducs, ces barons, ces... la liste pourrait faire 3 lignes de plus. Tous ces personnages ayant une femme (oui, même les prêtres) et des relations entre eux, des titres honorifiques, vous imaginez le bazar.
Heureusement j'avais fait le didacticiel, mais pas besoin de sortir de l'ENA pour comprendre que le premier truc à faire est de se trouver une femme. Enfin, pas à toi, puisqu'en 867 le personnage que vous incarnez est déjà marié. Il faut marier votre gosse. Pas foutu de choisir lui-même le blaireau. Et là, re b****.

Y a des dizaines de femmes à travers l'europe ! Laquelle choisir ? Je crois que la première que j'aie choisie est morte direct et la deuxième a essayé de me buter puis est parti en france avec mon fils. Cool. Je me retrouvais sans héritiers.
Après avoir choisi une femme... bah rien. Forcément, des morveux, et forcément, un moment ou à un autre, tu les maries. Bon, tu les éduques aussi, parce qu'ils sont pas foutus d'aller à l'école tous seuls. Bref, ce sont des assistés. Tu réponds aussi à des cascades d’évènements aléatoires, où il se passe des trucs que tu comprends pas toujours bien, et tu dois faire des choix, un peu au pif.
Tu peux aussi tenter de tuer ta femme, y avait pas le droit de divorce à l'époque, on se débrouillait comme on pouvait.
Bref, là ça fait 40 ans que je suis à la botte du roi des Asturies, il a subi quelques revers quand j'ai compris les bases du complot, mais il faut se rendre à l'évidence, je ne pourrai jamais buter tout le monde sur la carte, et il y aura toujours un c***** qui revendiquera le trône de la castille à ma place.
Ils se reproduisent plus vite que je ne les tue avec préméditation.

Alors bon, y a plein de trucs intéressants, je dis pas, le monde est très bien modélisé, mais quand je vois qu'une fois en remontant la map je tombe sur le saint empire germanique à la place de la france et qu'on est qu'en 906, je me demande. Ce jeu ne va-t-il pas partir en sucette assez rapidement comme ses prédécesseurs ? Le volet diplomatie lui est très médiocre. Pas de garanties, faire une alliance, je sais pas comment on fait, c'est peut-être possible, pas de libre-passage, pas d'avertissements, pas de libération d'états. Les cadeaux on peut en faire qu'un par personne, c'est un peu difficile de monter dans l'estime de ses voisins.
L'aspect économique est pire. Les provinces ne produisent rien, seulement des pièces d'or. Et si j'ai bien compris, les batiments qu'on construit dedans ne servent qu'à gagner plus d'or ou y faire plus de soldats. Pas de marchands, à ma connaissance. Très très ennuyeux.
L'espionnage, très développé dans Europa Universalis 3, est ici presque anecdotique. Si j'ai bien compris, les espions et intendants servent surtout à dire que chez le voisin ça t'appartient alors t'as le droit de l'envahir (ah, si c'était comme ça dans EU3 :D ), et à buter n'importe qui pour un oui pour un non. Au début c'est marrant mais je sens que ça va vite me saouler.

La fameuse "piété" tu peux pas en faire grand chose, en fait le prestige non plus, mais au moins c'est pas limité à 100 comme dans EU3. Donc, quoique tu fasses, si tu te débrouilles pas trop mal tu risques de gagner du prestige, forcément dans certains endroits intéressants comme l'Espagne tu risques d'en gagner beaucoup très vite (en plus de la piété puisque l'espagne est pleine d'infidèles à découper et à brûler au nom du seigneur), et au final... au final tu es arrivé à la fin du moyen-âge, 1500 je suppose, et tu enregistres ton score, mais d'ici là le temps t'auras paru très très très long.
Je parle pas des chargements qui plantent une fois sur trois dans ma partie, après tout, cela n'arrive peut-être qu'à moi, et qu'après je dois quitter steam puis relancer le jeu si je veux avoir une chance de revenir au menu de chargement. Pourquoi il faut toujours abandonner le jeu pour charger une partie !? Pourquoi y a toujours pas de bouton "charger partie" directement dans le menu in-game ? VOUS PENSEZ QUE C'EST DE LA TRICHE DE CHARGER LA PARTIE PARADOX !!!??? POURQUOI TANT DE HAINE !!!!??????

Voilà, si vous avez envie de tenir une agence matrimoniale au moyen-âge, ce jeu est fait pour vous. Si non, jeu largement dispensable.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 5756 fois
10 apprécient · 43 n'apprécient pas

VincentJ a ajouté ce jeu à 6 listes Crusader Kings II

Autres actions de VincentJ Crusader Kings II