Une version castrée et survitaminée du premier jeu, qui fonctionne quand même pas mal !

Avis sur Crysis 2 sur PC

Avatar Jopopoe
Test publié par le
Version PC

Bon au premier contact avec Crysis 2, force est de reconnaître que c’est encore putain de beau ! On passe d’une île tropicale à un environnement post-apo urbain, et si le changement est brutal, les graphismes restent somptueux. Alors certes, on a déjà visité New York des tas de fois dans des jeux vidéo, mais difficile de résister à cette vision de la Grande Pomme fracassée par une attaque extra-terrestre tant sa présentation tient du grand huit explosif.

Car Crytek a décidé de tout reprendre en main dans ce deuxième opus, à commencer par la mise en scène. Fini la narration passive à la Crysis 1, ici les développeurs lorgnent plutôt du côté de Call of Duty, avec ses explosions invraisemblables et ses moments de bravoures à la première personne. Si côté explosions et grand spectacle je suis plutôt bon client, j’aime déjà moins les cinématiques-mais-pas-trop qui vous font enlever les mains du clavier tellement elles sont longues avant de vous tuer parce que vous n’avez pas appuyé sur F assez rapidement.

Autre changement brutal : l’histoire. On sent que Crytek a eu envie de raconter une nouvelle histoire, et que le premier jeu n’a pas vraiment été considéré comme un socle sur lequel construire. En effet, malgré la fin en cliffhanger du premier jeu, aucune des questions soulevées par Crysis premier du nom ne trouvera de réponse ici. Où sont Nomad et Psycho ? Aucune idée… Que s’est-il passé après la fin du premier jeu ? Aucune idée… Qu’arrive-t-il à Prophet et pourquoi retourne-t-il sur l’île ? Aucune idée… C’est vraiment pénible ces studios qui laissent les fins de leurs jeux en suspens pour ne jamais apporter de réponse ! Il ne fallait pas donner dans le cliffhanger s’ils ne savaient plus quoi raconter, c’est tout.

Et apparemment ils ne savaient effectivement plus quoi raconter car ils ont fait appel à un écrivain britannique pour nous pondre une histoire affligeante, incompréhensible et très très mal racontée. Déjà, quand le jeu commence, on n'a pas vraiment 'l’impression que c'est la suite du 1, et on se dit que ça pue un peu l'arnaque. Tout est très mal ficelé, on ne comprend jamais vraiment les motivations du héros, ni pourquoi il nous faut faire ce que les "donneurs d'ordre" nous disent (sauf bien sûr parce qu'on est dans un jeu vidéo). Du coup on avance bêtement de point bleu en point bleu, en passant au travers d’histoires d’épidémie, d’invasion, de méchants militaires, de gentils militaires. Deux-trois twists à deux francs cinquante plus tard et nous voici face à la fin du jeu, fin ouverte bien entendu, ce qui après le foutage de tronche relatif à la fin du 1 laisse un goût plutôt amer dans la bouche…

Seule bonne idée du jeu, malheureusement sous-exploitée : incarner un type mourant qui ne doit sa survie qu’à la combinaison.

Heureusement, entre deux de ces fameux points bleus, le gameplay du jeu a été conservé dans son immense majorité. Car s’il faut dire adieu à la liberté folle qu’offrait Crysis 1 (les cartes étant bien plus petites), on retrouve avec bonheur le très bon feeling des armes (bon certaines armes sont ratées mais c’est vraiment une minorité) et les possibilités tactiques offertes par la combinaison. Son activation a été semi-automatisée (pour les modes courses et force) et ça marche franchement très bien. Les niveaux, s’ils sont plus petits, restent tout de même d’une taille conséquente, et seul un léger abus de respawn vient parfois ternir le tableau.

Ça et l’absence de sauvegarde rapide, évidemment. Car Crysis 2 revient aux limitations de Far Cry 1 en supprimant les sauvegardes rapides et si ça ne gène pas trop la plupart du temps, certains passages m’ont bien fait râler. J’estime qu’au bout de 30/40 ennemis tués, c’est peut-être pas trop demander de pouvoir sauvegarder… Parce que les vagues d’ennemis sont tellement scriptées qu’elles ne sont pas très fun à affronter en boucle, et que le rythme du jeu est plutôt lent. Ce qui participe à une certaine lassitude quand vous devez tuer le même sac à PV équipé d’un lance-roquette cinq fois de suite.

Donc oui, Crysis 2 est moins bon que son illustre aîné, voire même que Crysis Warhead. Mais c’est un FPS sympathique quand même, qui possède suffisamment de qualité pour offrir une dizaine d'heures de plaisir.

14/20

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 31 fois
Aucun vote pour le moment

Jopopoe a ajouté ce jeu vidéo à 1 liste Crysis 2

Autres actions de Jopopoe Crysis 2