Mi figue, mi raisin.

Avis sur Cyberpunk 2077 sur PC

Avatar BassScotty
Test publié par le
Version PC

Test réalisé sur PC avec une 1060 et après 12:00 de jeu. Version 1.03. (6/10)

Sûrement l’un des jeux que j’ai le plus attendu de ma vie de joueur. L’attente venait sûrement du fait que je suis un certain aficionados des univers Cyberpunk. Des livres de K. Dick, aux deux films Blade Runner, aux manga Akira et Ghost in the Shell, aux premiers jeux de Hideo Kojima que sont Snatcher et Policenauts (sérieusement foncez y jouer pour les anglophones), l’univers Cyberpunk me passionne.

CDProjekt a su faire monter la sauce. Trailers millimétrés, direction artistique du tonnerre, jusqu’à l’apogée qu’était l’apparition de Keanu Reeves sur scène lors de l’E3 2019. Le jeu était rempli de promesses toutes aussi belles les unes que les autres.

Mais voilà, après de nombreux reports, l’envie et l’impatience ont fait part aux doutes et à l’inquiétude. Pourquoi tant de reports ? Pourquoi si peu d’images du jeu ? Mais pas d’inquiétude, ce sont les développeurs de l’excellentissime The Witcher 3 après tout.

Et là, patatras. Je lance le jeu pour la première fois et le premier problème pointe le bout de son nez : l’optimisation aux fraises. Que l’on soit bien d’accord: je ne possède pas un PC à 3000€, loin de là, mais ma machine sait faire tourner nombre de jeux en « Ultra », comme Forza Horizon 4, Watch Dogs Legion et bien d’autres. Mais dans CP2077, c’est à peine si je dépasse les 20 images par secondes en configuration « Élevée ». Je lance donc Nvidia pour qu’il me paramètre le jeu au mieux, et tout est en « Bas » ou « Désactivé ». Nous sommes loin du désastre PS4, mais aussi loin des images magnifiques qu’ont les streamers et autres vidéastes aux machines de professionnel.

Les modèles se chargent sous mes yeux (on peut compter les polygones pendant plusieurs secondes), et le jeu est clairement moche. Quel désarroi ! Cependant, aucun bug majeur n’est venu ponctuer ma partie, seulement des choses mineures comme Jackie qui mange un plat avec des baguettes, sans baguettes, ou qui traverse les portes des ascenseurs (et aussi un bel écran bleu...) Mais je ne maîtrise que peu la technique, alors parlons plutôt des autres aspects.

Le jeu se veut immersif, et c’est réussi. On vit parfaitement dans la peau de notre avatar V.Toutes les animations liées au personnage sont excellentes. Je me suis même surpris à respecter le code de la route et à manger et dormir à intervalles réguliers (ce qui n’influe en rien le bon déroulement du jeu). La ville est belle, bourdonnante, bruyante. Car oui, pour moi, le son en général du jeu relève du génie. On entend parler de toutes les langues, la spatialisation est réussie. Les voix de V (VF et VA) sont vraiment bonnes, et celles des autres PNJ aussi. Mention spéciale à la radio Jazz du jeu qui est somptueuse avec notamment Ascenseur pour l'Échafaud de Miles Davis, un régal. (Mais incompréhension de pourquoi elle n'est pas disponible sur la radio de l'appartement de notre personnage ?)

L’écriture des quêtes est très bonne sans être transcendante. Les quêtes secondaires sont parfois très drôles

Comme cet homme au pénis défectueux, ou toutes les récupérations des taxis Delamain devenus fous.

et elles dénotent avec l’esprit de la quête principale beaucoup plus sombre.

Parlons très succinctement du gameplay, autant en voiture qu’en combat, qui fait le minimum syndical sans être désagréable. Ce n’est pas de la simulation ! Soyez prévenus. Peut-être aussi que la partie « piratage » à la Watch Dogs est peu ergonomique et très accessoire.

Mais voilà, comment être immergé à fond dans un univers quand la technique ne suit pas ? Dans son état actuel, cela est impossible. Le dernier jeu m’ayant profondément marqué étant Red Dead Redemption 2 (qui pour moi est le jeu de la décennie), arrivait à immerger complètement le joueur ayant la patience de s’y laisser perdre, de part une écriture exceptionnelle et une technique aux petits oignons. Alors il est vrai que ce sont deux genre de jeux très différents, mais CP2077 ne réussit que l’une de ces deux caractéristiques.

Maintenant plusieurs interrogations que je listerai ic i:
-Est ce que CDPR va réussir à corriger le tir à grands renforts de patches ?
-Vont-ils nous offrir des DLC gratuits comprenant leurs promesses non tenues ? (Personnalisation des voitures, de l’appartement, achats immobiliers, personnalisation plus complète des armes à feu...)
-Le jeu sera-t-il facilement modifiable pour multiplier l'expérience par 1000 (comme Fallout 4 ou Skyrim) ?
-Vont-ils ajouter des fonctionnalités qui sembles évidentes mais qui ne sont pas présentes ? (Coiffeur (sérieusement ???), chirurgien pour changer d’apparence, vrai restaurants avec animation du fait de manger ... )
-Vont-ils rendre jouable les pachinkos électroniques qui me font tant de l'œil ? Vont-ils ajouter des activités de casino comme dans tous les autres Open Worlds ?
-Est-ce-que ma 1060 va brûler après 20 heures de jeu ?
-Et surtout, attention divulagachis du prologue :

Pourquoi Diable avoir dévoilé la mort de Jackie dans un trailer ???

Beaucoup de marge de progression avant que CP2077 ne marque profondément l'histoire du jeu vidéo ,mais ma note saura évoluer en conséquence (même si cela ne leur fera absolument rien, et tant mieux, quelle pression.)

Edit : Le patch 1.04 semble avoir optimisé un peu mieux le jeu. Je peux jouer en "Moyen" sans trop de chutes d'images par secondes.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 668 fois
5 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de BassScotty Cyberpunk 2077