Quand rien n'est pire de mourir de la peur de mourir de la mort

Avis sur Dark Souls II sur Xbox 360

Avatar egovox
Test publié par le
Version Xbox 360

Après avoir avoir erré, peiné et triomphé, vous pensiez en avoir fini. Juché sur un trône de ténèbres ou assis près d'un feu dont vous étiez désormais le gardien, vous savouriez votre "victoire". Seulement voilà, le répit est parfois de courte durée. Le néant n'a pas tardé à vous appeler et vous n'avez pas su résister. Vous avez quitté Lordran pour Drangleic.

De prime abord, Dark Souls II présente un visage un peu plus avenant que son prédécesseur. Visuellement, le spectacle est au rendez-vous et l'on appréciera le bon graphique réalisé entre les deux opus. Avec une zone tutorielle un peu plus détaillée, on prendra également plus aisément ses marques. Pour le reste... Malgré une prise en main plus souple (et une gestion des sauts enfin ergonomique), vos réflexes et votre sens tactique seront encore une fois mis à rude épreuve.

Toujours impitoyable, la licence de From Software reste fidèle à sa réputation. Si le terrain de jeu est plus vaste et l'exploration à la fois plus copieuse et moins gratifiante, les ennemis (ainsi que la gravité) sont toujours prêts à vous faire payer la moindre erreur. Quant aux excellents DLC, Crown of the Ivory King en tête, ils sont délicieusement relevés (le Chevalier Fumerolle vous fera danser comme jamais) et proposent un challenge qui apporte une bonne plus-value à un titre déjà riche.

Nous avons donc affaire à un jeu toujours exigeant et généreux en termes de replay-value. Moins austère que son aîné (solaire), il propose un défi tout aussi corsé. Il ne manquera pas de vous plonger au cœur d'une aventure encore une fois forte en émotions.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 227 fois
1 apprécie

Autres actions de egovox Dark Souls II