Chacun voit midi(r?) à sa porte

Avis sur Dark Souls III: The Ringed City sur PlayStation 4

Avatar Alexandreh
Test publié par le
Version PlayStation 4

(/!) Avis qui évitera le plus possible les spoilers (identité de la plupart des boss ou pnj etc.) donc ouais, les arguments seront des thématiques et non des exemples.

Finalement, après la trilogie des souls et ce premier DLC, le mystère de la dark soul et du pygmée restait l'un des principaux éléments à élucider.
C'est ainsi que l'on embarque progressivement pour la cité enclavée.

Au programme : fan service (y compris avec des éléments de dark souls 2), meilleurs boss que dans le premier dlc (avec un dragon notamment), level design intéressant (car, en dépit d'une imbrication de lieux divers qui répond au lore, il reste une certaine logique dans les raccourcis que l'on débloque, leur ordre et le cheminement) et choix artistiques audacieux, quête de PNJ relativement bien écrite et fan service, nouveau serment, et ... réponse partielle au mystère ?

J'ai pu voir sur le net ce DLC (et ses boss) diviser. Mais finalement, chacun ne voit-il pas midi(r) à sa porte ?
N'étant pas dans la recherche d'une difficulté accrue pour chercher à savoir qui a la plus grosse (même si battre Midir, le dragon boss optionnel, fut assez long de mon côté ... ce boss étant particulièrement punitif), j'ai pour ma part recherché des informations sur les pygmées, ce qu'ils étaient devenus depuis la découverte du feu et ainsi de suite. Et le DLC me les as fournies, tout en conservant la part de mystère/interprétation de choses floues inhérente à la série.
J'ai cherché de nouveaux équipements potentiellement intéressants en fin de partie, avec du lore, et de quoi les améliorer, et les deux DLC m'en ont donné.
J'ai cherché un level design intéressant et tortueux, meilleur que dans le premier DLC, avec une ambiance particulièrement sombre, et je l'ai eu (dans la seconde partie du DLC).
Défauts cependant, les trois "anges" qui nous obligent théoriquement (autre solution : faire des avancées "suicide" pour récupérer les items, ce que j'ai fait) à passer par un chemin précis et en vitesse lors de la découverte d'un lieu, tant qu'on ne les as pas fait disparaître, avant de pouvoir faire demi-tour et explorer. De plus, les serpents primordiaux sont évoqués dans certains lieux (statues) mais on n'apprend rien sur eux (sauf si j'ai raté un item spécifique) : dommage de raviver le mystère sans apporter d'information supplémentaire à leur propos, surtout après Dark Souls 3 qui faisait la même chose via Londor...

Bref, je suis satisfait du DLC qui m'apporte ce que je cherchais pour conclure la trilogie, après une première extension sympa mais moins honnête vis à vis de mes attentes.

Au final :
- Si vous cherchez, comme moi, des explications quant au pygmée après la fin de l'ère des dragons et privilégiez l'intérêt des lieux visités ainsi que la mise en scène des boss ainsi que leur "lore" à une difficulté dont vous prévaloir sur le net, alors ce DLC vous plaira sans doute...
- Si vous cherchez à vous filmer en affrontant, avec un perso SL1 mendiant sans estus, des boss en 36 phases qui se régénèrent, vous tuent en un coup, font des AOE prenant 50% de l'arène, deviennent invisibles et n'ont des périodes de vulnérabilité que courtes et réduites, alors ce DLC ne vous plaira pas... Mais est-ce vraiment un mal ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 650 fois
3 apprécient

Autres actions de Alexandreh Dark Souls III: The Ringed City