Rosident evol !

Avis sur Daymare: 1998 sur PC

Avatar LinkRoi
Test publié par le
Version PC

Parlons de Daymare 1998 !

Poh ducon... difficile de parler de Daymare tant le jeu est un hommage à une série culte du nom de Resident Evil. Daymare ne se cache pas du tout de son orientation Evilesque dans à peu près tout ce qu'il propose, interface, gameplay, ambiance, on sent que les développeurs ont une affection particulière pour la saga Biohazard, mais... mais oui ! du coup ça apporte un problème, lorsqu'on joue a ce jeu... l'ombre de Resident Evil est tout le temps derrière pour nous dire, tu vois ? c'est RE en moins bien non ? bah ouais, c'est ça le plus gros problème, on tient un RE en moins bien. Parce que Daymare ne sort jamais de l'ombre du gland... du grand, il reste toujours petit, aucune mécanique ne vient surprendre, aucune folie ne vient le ranger en tant que "nouveau" classique, ou du moins pour pouvoir se dire "ah mais Daymare a quand même sa propre direction artistique !" non, ça arrive jamais. Sauf que bon, ça vaut le coup de faire un sous Resident Evil ? alors oui, si vous aimez l'horreur ça vaut quand même le détour, car au final ce que propose Daymare est honnête, bien branlé (dans l'ensemble) et ne prend jamais vraiment le joueur pour un abrutis. La motivation d'une petite équipe d'offrir un vrai bon petit jeu horrifique ce fait ressentir du début à la fin... si vous avez plus aucun RE a vous mettre sous la dent, ça vaut très certainement le détour en promotion.

Parce que Daymare a un scénario beaucoup trop sérieux pour être pris au sérieux what, nani !?. Resident Evil est nanardesque, on nage dans un mix entre saloperies scénaristique sans aucun sens et légèrement sérieux sans vraiment tomber dans l'un ou dans l'autre. Daymare fait l'erreur d'être beaucoup trop sérieux et de n'avoir aucun argument pour sa défense en terme de moment fort. Les personnages sont plats, la mise en scène est plate, le scénario ne décolle pas avant le chapitre 5 qui est le dernier. Parce que oui, la fin en soit est plutôt réussie et donnerait presque envie d'avoir une suite, elle surprend, mais passer 10h de moment plus ou moins pathétique (entre drama drôlement drôle et moment d'action intense vachement peu dynamique) Daymare fait assez pitié. Ça serait malhonnête de dire que l'histoire est convaincante sauf pour la fin, ça serait mentir de dire qu'on est pris par le scénario, car l'écriture fait peur dans énormément de moment, le doublage fonctionne pas tant que ça... ça reste toujours assez plat.

Parce que contrairement à Resident Evil qui lui propose des personnages (certes caricaturaux) mais au combien charismatique ! Daymare lui propose des personnages vides comme pas possible, le doublage ne rend aucun personnage vraiment pertinent, la modélisation fait plus peur qu'autre chose (poupée) et l'animation aussi, est loin d'être un modèle du genre (mais ça va). Parce qu'il y a quand même de l'idée, avoir 3 parcours (3 personnages) jouables à intervalle régulier lors du scénario donne une façon de rythmer le récit assez réussi. Surtout que tout se rejoint à la fin pour faire une finale somme tout intéressante. Sauf que cette idée ne parvient pas à offrir des personnages mémorables. Les héros manquent d'expression, l'écriture de chacun des persos est vraiment limite et le chara design franchement osef. C'est exactement le même problème pour les antagonistes, tout ce passe très/trop rapidement pour vraiment comprendre le pourquoi du comment, même si tout s'explique à la fin.

Le doublage est vraiment que très peu convaincant, les dialogues sont plat et manque de conviction la plupart du temps. Les scènes qui veulent être dramatiques porte souvent a sourire tant le jeu (doublage) est médiocre dans ce genre de moment. C'est dommage, car un bon doublage ajoute énormément à une scène, ici ce n'est que trop malheureusement potable. Ce n'est pas une catastrophe totale non plus, les scènes hors émotion sont au minimum passable, mais ça ne vole pas bien haut pour autant. Sans parler des fautes d'otroghpragehe en français assez récurrente (j'écris mal moi, mais bon :P) avec parfois des lettres manquantes...

Je me rends compte que cette introduction donne l'impression que je déteste le jeu, mais je vous assure que non ! J'aime bien Daymare...

Parce que le bestiaire même si trop peu variés lors de l'aventure ne manque pas de punch. Les zombies (infectés) sont agressifs, peuvent vous faire très mal rapidement et autant la modélisation que l'animation fait le taff pour être crédible. La rencontre d'un zombie fait peur... le problème est que ce jeu repose sur des vieux scripts (qu'on retrouve aussi dans le remake de Resident Evil) et... faut arrêter ça les gars. Parce que votre bestiaire fonctionne dans l'ensemble, il aurait clairement pu être mieux incorporé dans votre jeu. Parce que voir un cadavre qui traîne par terre et le voir se relever après avoir fait une action spécifique, euh ??? arrêtez-ça, vraiment stop, ça ne surprend plus personne, PERSONNE. Je ne parlerai pas des boss, parce que ça fait pitié dans l'ensemble. Pour revenir au bestiaire, même si on est loin du maître Resident Evil 2 en terme de décaption/dégât reçu sur les zombies, le taff au niveau des mises a morts a été fait. Un coup de pompe bien placé au corps-à-corps explose une tête, explose un bras ou même les deux, niveau feeling on ressent quand même bien les balles. Les éclaboussure de sang aussi rendent relativement bien sur les murs.

Le contenu est plus ou moins comme dans le Remake de Resident Evil 3, dans le sens ou le jeu n'est pas du tout ouvert (style metroidvania du commissariat du 2) mais plus un enchaînement de zone très linéaire si ce ne sont 2-3 moments dans l'aventure un peu plus ouvert. L'aventure est composée de 5 chapitres d'environs 2h-2h30 chacun en cherchant un peu, parce que ouais, il y a aussi du contenu annexe (exactement comme dans RE 2 tient !) qui demande de trouver des bubbles heads cachés dans l'environnement, souvent 2-3 par niveaux, sympathique et ça force a faire un peu plus attention lors de l'exploration des zones pour ceux que ça intéresse. Pour en apprendre plus sur le background, il y a aussi des fichiers parfois très bavard ou des cassettes audio pour en apprendre plus sur l'histoire, de petit moment de vie ou non vie en somme. Le jeu semble aussi proposer un genre de mode mercenaire (plus ou moins) mais je dois admettre que je n'ai aucunement prêté attention au mode de jeu, l'aventure m'a suffi (comme je ne suis pas friand du gameplay). En petit point négatif, on retrouve dans l'aventure des Save Room qui... n'ont pas du tout le même impact que dans Resident Evil. Ici pas de sauvegarde, pas vraiment d'intérêt outre mesure si ce n'est faire un clin d'oeil bien trop évident X)

Le point où il est difficile de cracher sur Daymare est sur ses environnements, du moins son ambiance. D'accord, on navigue dans une ville détruite avec des zombies un peu partout, on va dans un égout (original) dans des bâtiments sombres... le jeu ne surprend guère visuellement, clairement. Pourtant, bah force est de constater que ça fonctionne, parce que même si le jeu n'arrive pas trop à surprendre, il réussi quand même a immerger le joueur sans cette ville du doux nom de Keen Sight. Les environnements sont quand même variés tout au long de l'aventure, le level design bien que très linéaire n'est que très rarement à prendre en défaut, on y croit a tout ce beau bordel. Techniquement ce n'est pas du tout un étalon, mais franchement pour une petite équipe, si on enlève les personnages, le décor lui s'en sort vraiment bien avec des textures, des éclairages de très bonne facture qui (en plus) ajoute à cette ambiance oppressante. Par contre (même défaut que RE 2 REMAKE) la physique est INEXISTANTE mais genre, ce monde est collé avec de la fucking superglue bordel de merde. Aucune physique sur aucun élément du décor, aucun impacte, aucun... tout est très factice en réalité lorsqu'on essaye de jouer un peu avec ce qui nous entoure. Ce n'est pas un drame très certainement (beaucoup de joueurs osef de ça) mais putain, pour faire un grand jeu, faut que tout soit travaillé au maximum et avoir de la physique (même minime) ajoute tellement a la crédibilité de l'univers, ici N.I.E.T.

Ce qui m'amène à parler du gameplay et je parlerai en fait uniquement de ce que propose Daymare en terme d'originalité. Daymare a son propose système de rechargement que j'ai trouvé intéressant dans l'exécution, votre personnage peut soit recharger très rapidement une arme (en gaspillant donc un chargeur) ou prendre le temps de ranger un chargeur vide pour en replacer un nouveau. Ça apporte une dimension stratégique au combat bien qu'on puisse reprendre le chargeur vide par terre ce qui enlève toute forme de stress au final (mais l'idée est présente). Tout comme les chargeurs qui dans votre inventaire doivent être chargé manuellement au risque de vouloir recharger un chargeur vide ça serait con !. Donc contrairement à Resident Evil, Daymare propose un système de rechargement plus complexe bien que pas forcément très bien exécuté (mais j'aime l'idée !). Pour le reste, si vous avez fait Resident Evil 2 Remake, rien ne change réellement. Caméra aller paul, on peut tirer et bouger en même temps, recharger aussi, on peut faire un demi-tour rapide a l'aide d'une simple touche, un coup pour le corps-à-corps et un système d'inventaire classique (comme RE) mais efficace. On pourrait dire que l'arsenal manque de variété tient. J'oubliais une autre petite idée sympa (mais vraiment sous sous sous exploitée) est le système d'intoxication. Prendre un médicament, un boost, dans l'idée ça fait augmenter votre niveau de toxine, mais en pratique, faut vraiment être un putain de drogué pour faire une intoxication, genre se shooter 10 fois wtf).

Je trouve la difficulté assez juste pendant toute l'aventure même si la fin (le dernier combat) est un peu n'importe quoi en terme de statistique. On ressent bien que les devs ne savaient pas trop comment rendre le combat intéressant et on se retrouve avec un combat long en plus d'avoir des bacs de munitions infinies un peu partout, débile ! Sinon l'intelligence artificielle fait le taff qu'on demande à un Zombie, donc de bouffer le joueur... on retiendra surtout les scripts à deux balles qui font chier.

La bande sonore est à ma grande surprise plutôt efficace. En grande partie avec des thèmes légers, mais oppressants avec quelques moments de fulgurances (genre la fin !).

Section capture d'écran : https://steamcommunity.com/id/linkroi/screenshots/?appid=842100&sort=newestfirst&browsefilter=myfiles&view=imagewall

Conclusion : je vais faire simple et rapide, le jeu est un sous Resident Evil, à faire pour les amateurs en manque d'horreur en premier lieu, pas mauvais, pas mémorable, un jeu sympathique qui ne laissera pas une marque indébilelide !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 115 fois
5 apprécient

Autres actions de LinkRoi Daymare: 1998