Walking Son of anarchy Dead !

Avis sur Days Gone sur PlayStation 4

Avatar antoine VERSCHAETE
Test publié par le
Version PlayStation 4

Enième Open world de cette génération et qui a la particularité ici d’être une exclusivité Sony. Bend Studio rempli assez correctement son contrat. Nous ne sommes pas face à un cador de la gen ni à un triple a mais plus à un jeu assez modeste d’un certain point de vue. Car si Sony et les testeurs vendaient le titre à sa sortie comme une grosse exclusivité, vous vous rendrez vite compte que le titre s’apparente plus à un mad max (jeu très sympathique au passage) au gameplay et aux idées calquées sur The last of us ou encore red dead rédemption.

Malgré cela, je dois dire que Days gone est un bon jeu ! Peut-être pas un titre à faire absolument sur ps4 mais qui pioche assez efficacement dans le succès des cadors tout en nous offrant un univers déjà vu mais bien ficelé (chose que certains triple A peine encore à réaliser…). On y incarnera donc Deacon St John un biker à la recherche de sa femme disparue au début de l’épidémie, accompagné (au début) de son poto Boozer et toute une clique de personnage assez attachants, ce dernier parcourra Lost Lake sur sa bécane à travers une map de l’Oregon très chouette à parcourir et aux panoramas très réussis. Le jeu est malheureusement cousu de fil blanc et on voit venir les diverses trahisons et rebondissements à des kilomètres… je ne veux spoiler personne mais D.G n’est pas vraiment un jeu ou on sera spoilé. Sarah (femme de deacon) sera bien évidemment retrouvée vivante et directement impliquée dans la recherche d’un vaccin, travaillant pour un colonel bien sympathique aux discours bibliques qu’on voit devenir facilement l’antagoniste principal à travers une bien pensance qui deviendra folie. Le jeu s’inspire d’un monde post apo mais une fois la comparaison faite avec TLOU on remarquera que l’univers est trop édulcoré par rapport à ce dernier. Car oui peu de nos actions auront des conséquences tragiques pour les camps ou nos amis. N’est pas Naughty Dog qui veut.

Evidemment, le jeu se veut très CLASSIQUE c’est d’ailleurs ce qui en rebutera plus d’un car oui on sent que les développeurs ont conscience que leur jeu n’est pas là pour bousculer les codes du genre mais plutôt pour apporter sa pierre à l’édifice des jeu post apocalyptiques. Ainsi les missions se révèleront sympatoches à faire mais déjà vues voir trop vues ! entre chercher marie ou le jean kevin du coin qui s’est perdu(e) dans la brousse lors d’une mission de ravitaillement ou l’on devra analyser un objet avec la vision d’aigle et pister ses traces jusqu’à un camp, des mutants, animaux,… qui faudra bien-sûr supprimer et en parlant de camp vous n’échapperez pas non plus à l’attaque d’un camp en solo envoyé par un mec qui possède une armée à ses côtés mais qui préfèrent vous envoyez seul tel un kamikaze et bien-sûr aussi ces bonnes vieilles missions d’infiltrations à deux balles que tous les jeux nous tapent à chaque fois où l’on est dans des buissons, exécutant des mecs/gonzesses à l’i.a. prodigieuses…

Enfin bref malgré tout cela, le titre se laisse agréablement parcourir car oui la grande force du titre à mes yeux reste son personnage principal qui peut paraitre classique lui aussi mais néanmoins attachant, deacon fait part de ses constatations lors des combats/explorations et cela apporte un plus qui appuiera la sympathie du joueur. Même constat concernant les persos secondaires qui je trouve sont assez attachants également car bien écrit mais surtout l’interaction perpétuelle et efficace avec eux dans les camps permet un intérêt leur concernant, intérêt qu’on retrouve de moins en moins dans les divers O.W.

En parlant des camps, ceux-ci sont aux nombres de 5, espacés sur une map étonnement grande et dans lesquels nous devront effectuer des missions qui nous permettront d’obtenir des crédits propre à chaque camps afin d’améliorer notre bécane ou arme à feu. Chaque camps possèdent sa particularité : amélioration moto, acheter des armes voir les deux et c’est assez dommage de ne pas avoir poussé le concept un peu plus à ce niveau avec un équipement/améliorations des armes ou du personnage car oui on sent de nouveau le manque de moyen et le peu d’originalité. Cependant, tout comme mad max, améliorer la moto est un concept simple mais toujours aussi efficace ! surtout quand cette dernière possède les meilleurs pièces ^^. Il faudra également remplir cette dernière ou la réparer à l’aide des pièces trouvées facilement et cela ne se révèlera pas contraignant comme on pouvait le craindre au contraire cela apporte un réalisme bien venu.

Concernant Deacon, celui-ci n’échappe pas à la règle des points de compétences servant à améliorer ses aptitudes sans trop d’originalité et en cherchant par ailleurs des bases militaires lui permettant d’améliorer santé, concentration et vitesse. En parlant de vitesse, le personnage court à 4 km et se vide de sa jauge en 5 secondes (comme dans beaucoup de jeu le cancer du poumon est de la partie comme j’aime l’appeler) et si je parle de cela c’est pour mettre en valeur cette rapidité qui se révélera efficace face aux HORDES ! Les hordes sont justes bluffantes de réalisme et de dangerosité ! qui n’avait pas rêvé en regardant les divers films/séries de combattre un jour une meute de « zombie » ^^ et bien Days gone le fait et le fait très bien ^^ le nombre des créatures est franchement impressionnante et de plus chapeau bas car aucun bug n’a été constaté lors de ma session leur concernant, la dessus je dis chapeau.

Cependant, ne crions pas bravo trop vite car le jeu (fait en décembre 2020) possède énormément de bug, surtout dans le dernier tiers… chute de Framerate, lag, cleaping viendront vous titiller assez régulièrement donc. Pour couronner le tout, un magnifique bug m’aura obligé à relancer la console lors d’un passage contre un boss suivi d’une meute absente… c’est juste honteux de ne pas corriger un truc pareil un an et demi après la sortie du titre mais bon passons.

Je terminerai cette longue critique sur l’univers, le jeu est infesté de « mutant » comme vous l’aurez compris, mutant qui ressemblant étrangement aux infestés du film « i’m a legend », qui sortiront en masse la nuit et en moindre quantité le jour, ce qui poussera le joueur à faire attention aux fluctuations des horaires et des intempéries également (assez bien trouvé). Ceux-ci mutent sous bien des formes ou le joueur adaptera sa stratégie. Toutefois, je me suis senti assez floué car à l’E3 comme d’habitude on nous montre la meilleure mission et une fois la dite mission faite dans le jeu on est très loin d’arriver au même résultat ! je pense bien-sûr au soit distant interaction permettant Deacon d’amener une meute sur des humains pour en tirer profit. On constatera des combats aléatoires lors de nos trajets dans le no man’s land mais absence totale de ses « fameuses » stratégies comme on aurait pu se l’imaginer.

En conclusion : Days gone est un chouette jeu à parcourir bien que trop classique, déjà vu et sans grand originalité, il se laisse parcourir agréablement à travers ses personnages attachants, ses missions classiques mais sympathiques et une progression bien rythmée. Un manque de mise en scène se fait sentir lors des cinématiques mais cela ne viendra pas ternir l’univers prenant et jouissif. La recette est une fois de plus classique mais bien faite et même si nous ne sommes pas face à un cador, Bend Studio propose ici un jeu qui fait mieux que certains d’entre eux malgré tout et pour cela je dis bien joué ^^.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 200 fois
2 apprécient

antoine VERSCHAETE a ajouté ce jeu à 1 liste Days Gone

Autres actions de antoine VERSCHAETE Days Gone