Bande-annonce
Jaquette Deadly Premonition : The Director’s Cut

Deadly Premonition : The Director’s Cut

(2013)
12345678910
Quand ?
6.7
  1. 11
  2. 4
  3. 10
  4. 19
  5. 26
  6. 31
  7. 43
  8. 58
  9. 37
  10. 14
  • 253
  • 69
  • 328
  • 25

Version augmentée proposant des graphismes et contrôles revus, ainsi qu'un scénario mis à jour en plus des DLC venant prolonger l'histoire.

Match des critiques
les meilleurs avis
Deadly Premonition : The Director’s Cut
VS
Le clivage entre le fond et la forme n'aura jamais été aussi fort.

Sur : Au début, vous n'aimerez pas ce jeu. A vrai dire, vous ne comprendrez même pas ce qui vous a pris de miser 40 euros sur un produit particulièrement moche, qui rame, et dont le gameplay semble approximatif au possible. Mais après tout, vous venez de l'acheter, non ? Autant essayer d'en voir un peu plus. Et là, le jeu vous a eu, vous allez entrer dans une spirale où vous aurez quoi qu'il arrive envie de voir la fin, envie de connaître la vérité, envie d'avoir la réponse aux nombreuses questions....

16 1
Bonjour je m'appelle Zack et j'en ai marre de mon partenaire

Sur : Ma plus grande erreur concernant ce Deadly Premonition a sans doute été d'y jouer sur la version PC disponible via Steam (merci les soldes encore). La réputation du jeu le précède déjà largement pour être maudit d'un gameplay injouable sur console mais alors avec le combo clavier/souris, l'horreur véritable du titre entre en scène. C'est horripilant à jouer et une torture interactive de tous les instants quelque soit les séquences de jeu en question. Celles ci se distinguent principalement en... Lire le test Deadly Premonition : The Director’s Cut sur

7

Critiques : avis d'internautes (25)

Deadly Premonition : The Director’s Cut
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Greenvale, deuxième.

Sur PlayStation 3 : Vous allez me dire qu'il faut oser pour mettre une telle note à ce jeu. Je ne vais pas vous refaire la critique que j'ai faite pour la version 360, mais la version PS3 reste toujours aussi bonne au niveau l'intrigue. Oui, ils auraient pu (du?) refaire graphiquement le jeu de A à Z parce que là, à part les visages des femmes (et encore) , une PS 2 rigole de cet aspect même pas digne de ces jeux... Lire le test Deadly Premonition : The Director’s Cut sur PlayStation 3

11
Avatar Julius
9
Julius ·
Tellement mauvais qu'il en est réussi !

Sur PlayStation 3 : Allons-y franco, Deadly Premonition est moche, il est doté d'un gameplay foireux, d'un doublage en demi-teinte et j'en passe... Vous l'aurez compris Deadly Premonition souffre de pas mal de tares, surtout techniques. Mais pourquoi 8? Pour cette ambiance incroyable. Deadly Premonition nous envoûte dès les premières minutes de jeu et les premières notes de la soundtrack, plutôt réussie au passage.... Lire le test Deadly Premonition : The Director’s Cut sur PlayStation 3

9 3
Avatar Shakaoru
8
Shakaoru ·
Life is Beautiful

Sur PC : Deadly Premonition repousse par ses graphismes vraiment datés qui aurait pu faire rougir la PS2, répugne par ses animations à la rigidité cadavérique, déplaît par ses contrôles imprécis et sa physique abominable. Les phases d'actions et de QTE sont un calvaire, mais on ne peut pas trop en vouloir aux créateurs du jeu : ils ont été manifestement victime d'une exigence de... Lire le test Deadly Premonition : The Director’s Cut sur PC

8 1
Avatar Rinoken
9
Rinoken ·
Critique de Deadly Premonition : The Director’s Cut par SnakePlissken

Sur PC : Ce jeu a tout pour lui : * des graphismes 3D datés avec des textures dégueulasses, le tout toujours bloqué officiellement en 720p (procurez-vous le patch 1080p non-officiel produit en deux jours par le gars qui avait déjà sauvé la version PC de Dark Souls); * une maniabilité aux fraises, avec une affectation des contrôles à la manette totalement aberrante, qui heureusement peut être changée,... Lire le test Deadly Premonition : The Director’s Cut sur PC

4
Avatar SnakePlissken
8
SnakePlissken ·
Découverte
Critique de Deadly Premonition : The Director’s Cut par Laaris

Sur PlayStation 3 : On m'avait prévenu et pourtant j'y ai joué. Je me suis pris pour un hipster, un de ceux capables de faire abstraction des éléments qui font de ce jeu une purge totale, pour y voir un chef d'oeuvre de narration et d'immersion. Je me suis retrouvé avec entre les mains un truc du genre qu'on se force à lancer et pour lequel on se fixe des challenges inatteignables comme "aujourd'hui j'y joue au... Lire le test Deadly Premonition : The Director’s Cut sur PlayStation 3

2
Avatar Laaris
7
Laaris ·
Toutes les critiques du jeu Deadly Premonition : The Director’s Cut (25)

Bande-annonce

Deadly Premonition : The Director’s Cut