Un danmaku très prenant

Avis sur Deathsmiles sur Xbox 360

Avatar Julius
Test publié par le
Version Xbox 360

Pour être honnête, je ne m'attendais pas à voir débarquer un jour sur une console qui n'a pas de succès au Japon un Danmaku signé Cave. Et pourtant... Mushihime Futari 1.5 est sorti depuis 2009 sur la console de Microsoft, et Guwange est disponible sur le XBLA, et encore je suis sur que j'en ai oublié. Mais Cave dans sa grande bonté, nous sort Deathsmiles, dans un édition deluxe, en prime, regroupant le jeu d'arcade original, le jeu pour la 360, l'édition 1.1 et Black label. Et avec un CD des musiques en prime, ainsi qu'un autre de goodies pour votre ordinateur, ça fait toujours plaisir. Ce jeu vaut-il le coup d'être acheté ?

L'histoire de Deathsmiles est basique : 4 jeunes filles, une anglaise, une française, une allemande et une américaine se retrouvent coincées dans un monde parallèle resté coincé au début du XXè siècle. Elles sont recueillies par un certain M. Dior qui les élève et les entraine au combat, et il les appelle les « anges ». Alors , quand des monstres envahissent le monde, ce Monsieur Dior envoie ses « anges » au combat...
L'histoire est clairement un prétexte. Mais laissez moi vous présenter les filles :

Rosa : américaine. Brune vêtue de rose, elle a pour familier une petite nymphe qui l'assistera dans les niveaux.

Windia : anglaise. Héroïne de l'histoire, elle dispose du pouvoir du vent et a pour familier une petite chouette.

Casper : allemande. Elle tire un double rayon électrique et a une chauve-souris qui l'assiste.

Follett : française. Tire un rayon de feu et est aidée par un petit dragon.

Sakura : connue sous le nom de sorcière du marais, cette jeune femme qui fait office de boss dans un niveau, cherche avant tout à arrêter les desseins de son père. Elle est jouable dans les versions Black Label du jeu.

Deathsmiles est découpé en 8 niveaux d'actions, répartis dans 4 chapitres différents. Vous pouvez également choisir entre deux destinations après avoir passé le premier niveau. Vous pouvez régler la difficulté de 1, mode le plus facile à 3, et là, c'est une autre paire de manches, sauf pour les deux derniers niveaux, ou la difficulté sera forcément au maximum. Les niveaux se déroulent de façon horizontale pour la plupart d'entre eux, mais on peut également se déplacer de façon verticale, notamment dans le niveau du volcan. Bien entendu à chaque fin de niveau, un boss vous attend. J'aime autant vous dire, que là, ce n'est pas le boss qu'on regarde, mais les boulettes et les patterns pour les éviter du mieux possible... Parce que, dans tout Danmaku qui se respecte, les ennemis lâchent des boulettes-suicides qui vous pénaliseront si vous êtes touché. Mais dans Deathsmiles, vous avez trois vies représentées par des points verts. Si vous entrez en collision avec les ennemis ou un obstacle, ce sera un demi-point qui s'envolera, si vous prenez une boulette dans votre hitbox, ce sera une vie que vous perdrez. La hitbox des filles est représentée par un cœur. C'est à dire que tant que le jeu considère que vous n'êtes pas touché à cet endroit précis, vous n'êtes pas mort. Il faut donc jouer avec cela pour pouvoir espérer passer entre le flot parfois interrompu de boulettes. Parce que les ennemis, même en niveau de difficulté 1 sont agressifs, et je ne parle même pas des boss dont les patterns changent en fonction de leur vie qui leur reste... Mais vous pouvez utiliser une bombe si cela devient trop dur, en appuyant sur un bouton, qui nettoiera l'écran des boulettes présente pour les transformer en objets à collecter, généralement des tiares ou des crânes.
Cela n'est pas anodin de les récupérer, car en bas à gauche de l'écran se trouve un compteur d'objets. Une fois arrivé à 1000, vous verrez votre score démultiplié pour chaque ennemi tué, mais vous pourrez aussi déclencher le mode power-up qui vous permettra de non seulement multiplier les points, mais aussi d'être plus rapide. Cependant, cela ne vous protègera pas si vous prenez une boulette . Si vous perdez une vie, votre compteur diminuera, mais vous récupérerez de nouveau trois bombes pour faire le ménage. Par rapport à certains, c'est un jeu plutôt permissif. Mais cela ne veut pas dire facile pour autant. Activer le mode power-up est le seul moyen de multiplier votre score. Dans les versions 1.1 et Mega Black Label, le jeu autorise de passer en mode power-up à lorsque le compteur d'objets affiche 100 en version classique, ou 500 en version Xbox 360. Et pour ceux qui considèrent que la difficulté n'est passez élevée en « level3 », vous pourrez mettre les niveaux en « level 999 » où là, vous attend... l'enfer. Le personnage de Sakura, jouable, permet d'apporter un autre angle à l'histoire. Le niveau Ice Palace a été ajouté en plus de la gorge en tant que niveau optionnel, portant le total à 9.
Alors forcément, il est facile de dire qu'on peut voir la fin en une demi-heure. Surtout que le jeu propose les continues infinis... Mais à y regarder de plus près, Deathsmiles propose des subtilités intéressantes, à commencer par la manière de tuer les ennemis : les filles ont deux types de tir : un tir rapide, et un tir puissant, mais où elles se déplacent lentement. Le premier se fait à l'aide des gâchettes droite et gauche de la manette, selon la direction vers laquelle le tir se dirige. Même principe pour le tir puissant : A sert à tirer vers la gauche, et B vers la droite. Et on découvre bien vite qu'il faut alterner entre les deux tirs pour tuer les ennemis, ces derniers lâchant plus ou moins d'objets selon le tir utilisé . Par exemple, pour les yeux volants, les tuer avec les tirs rapides vous feront obtenir une tiare qui augmentera votre compteur de 5. Avec le tir puissant, ils ne vous donneront qu'un crâne d'une valeur de 1. J'ajoute qu'il faut aussi faire attention : si les objets de valeur rebondissent au sol, ils se transforment, et vous rapporteront moins de points. Et ainsi vous passerez en mode power-up moins rapidement, et du coup, aurez moins de points. Vous voyez, c'est un cercle vicieux...

Les graphismes sont très bons, et on peut jouer aux versions d'origine des jeux et aux versions spéciales conçues pour la Xbox 360. Les décors de fond sont plutôt jolis, bien que parfois un peu trop dépouillés. Mais ça reste clair et lisible. Les monstres sont gros et je ne parle même pas des boss, absolument énormes.

Pour l'animation, je serais un peu plus mitigé. Le tout bouge bien, et le scrolling défile parfois à une vitesse impressionnantes, et les patterns des boss sont tout bonnement à apprendre par cœur pour ne pas se faire toucher. Mais on sent toutefois que la console rame lorsque le tout devient surchargé, entre ennemis, boulettes, et objets, notamment en mode power-up. Parfois, ça ralentit tellement qu'on se demande si le jeu ne bénéficie pas d'un mode slow motion...

Les musiques sont clairement excellentes, bien orchestrées avec un tempo rapide, tout doit aller vite dans un danmaku. Mais surtout, elles procurent un sentiment de puissance lorsque l'on joue, et ça, c'est le signe d'une B.O. réussie. Des choeurs, des synthés, mais aussi des passages évoquant le hard-rock, et tout ça pouvant se retrouver dans un seul morceau, il fallait le faire. Et comme la version 360 est dispo avec un CD audio, vous pourrez l'écouter à tête reposée pour l'apprécier pleinement.
Les bruitages sont nombreux, assez variés, et les filles ont chacune une voix.

Le gameplay est très bon, bien adapté à la manette de 360 et on se fait très vite aux systèmes de tir. C'est même une excellente trouvaille. On a aucun mal à bouger notre personnage sur l'écran et le placement sera primordial pour le bullet-dodging. Il est aussi possible de bouger votre familier avec le stick analogique gauche de la manette.

La durée de vie est là : alors oui, on peut le finir en 35 minutes. Mais si vous ne vous attachez qu'à ça, c'est que vous n'êtes pas honnête. Non seulement chaque fille, même Sakura , dispose de deux fins, mais en plus, cette édition sur Xbox 360 a beaucoup à offrir : vous aurez les jeux originaux ( Arcade, 1.1 et MBL) mais en plus, les jeux en version 360. Si vous voulez battre tous les records de points parce que le jeu dispose de scores en ligne, autant dire que vous aller y passer du temps. D'autant que plus vous jouez dans un mode difficile, plus vous aurez de points...Le jeu dispose de 50 succès, et si la plupart sont réalisables par tout le monde, parce que j'y suis arrivé et que je suis pourtant un noob dans ce genre de jeu, une dizaine restent difficiles à obtenir, notamment finir le jeu avec chaque héroïne sans utiliser de continue. Et là, c'est une autre paire de manches, si vous trouvez toujours le jeu facile, c'est que vous êtes un surdoué du genre. Celui qui sera capable de finir le jeu avec les 6 premiers niveaux en niveau de difficulté 999 sans perdre de vie et/ou dépenser un Continue n'est clairement pas humain. Dernière chose, pour les petits malins qui pensaient aller faire un tour dans les options pour se faciliter la tâche, hé bien sachez que si vous modifiez UN SEUL paramètre de jeu, vous pouvez dire adieu aux succès pour la partie qui va suivre. C'est en effet avec les réglages de base qu'il faudra les gagner. Le jeu dispose de modes deux joueurs dans les Deathsmiles original et 360, et le plaisir est partagé.

On pourra remettre en cause le trip lolicon très prononcé , mais cela n'empêche pas Deathsmiles d'être excellent et surtout très prenant. Véritable jeu d'arcade, il est assez court en lui-même, mais avec tout ce qu'il a à offrir, et sa réalisation bonne malgré de gros ralentissements parfois, il fait qu'on y revient souvent, ne serait-ce que pour tenter de battre des records de points. Un excellent danmaku qui mise sur son gameplay, et en cela il remplit parfaitement son rôle. Vendu moins cher que la moyenne, il offre un contenu que certains vendus au prix fort n'ont pas et qui devraient rougir de honte ( suivez mon regard...). Et rien que pour ça, il mérite fortement votre attention, si vous le trouvez parce qu'il est tout de même assez rare...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 315 fois
2 apprécient

Julius a ajouté ce jeu vidéo à 5 listes Deathsmiles

Autres actions de Julius Deathsmiles