Avis sur

Demon's Souls sur PlayStation 3 par Mayu

Avatar Mayu
Test publié par le (modifiée le )
Version PlayStation 3

Je vais être honnête, j'avoue que j'avais peur en commençant ce jeu. Oui, peur de sa réputation, peur de la difficulté, peur de cette progression apparemment frustrante qui en a découragé plus d'un. C'est donc avec une certaine appréhension que je me suis lancé dans cette aventure.

Le système de personnages est du genre libre. En gros, on choisit une classe au départ mais ça ne définit que les stats et le stuff de base. Au final, on peut se diriger vers n'importe quel archétype, ou faire un "jack of all trades" (même si à mon sens, être "master of none" n'est pas une bonne idée ici). Je suis parti sur du corps-à-corps comme à mon habitude dans ce genre de jeu, mais du genre un peu tanky (arme + bouclier et un sort de heal au départ), pas le gros barbare bourrin qui va avancer en moulinant sa grande hache dans la gueule de ses ennemis. Judicieux choix de ma part (c'est mon côté parano) puisqu'effectivement, passé l'espèce de tutoriel qui nous explique les commandes de base, on est plongé dans cet univers cruel et sans pitié dès le premier niveau. Les combats demandent un peu d'entraînement, il faut apprendre à esquiver et parer, donner des coups intelligemment, et tout ça sans spammer comme un porc à cause de la barre d'endurance, qui une fois vide fait de votre personnage un mannequin inoffensif pendant quelques secondes.

Là ou ça devient difficile, c'est aussi parce qu'il n'y a pas de pause. Donc pour être franc, je prévois toujours des sessions de jeu où je suis certain que RIEN ne viendra m'interrompre parce qu'il y a rien de plus rageant que se faire buter pendant une pause pipi ou parce qu'un livreur vient sonner. Ah oui la mort, évidemment qu'elle n'est pas sans pénalité. En gros, à chaque monstre découpé, le personnage absorbe des âmes, qui sont à la fois l'expérience (à investir auprès d'un PNJ en ville) et la monnaie du jeu, et lors d'un décès, vous perdez TOUTES vos âmes. Heureusement, le jeu n'est pas SI pervers, vous pouvez aller chercher votre flaque de sang, ce qui vous permet de récupérer une majorité des âmes perdues. Mais en fait, il faut se retaper tout le chemin et tous les monstres ont repop, oui faut pas déconner non plus hein puisque rien d'autre n'est perdu. Cela dit, tout est perdu si vous échouez une deuxième fois donc toujours rester calme et revenir doucement, j'ai appris ça à mes dépends. Mais si vous êtes un peu malin, vous me direz que je suis trop con, pourquoi ne pas reload ma sauvegarde ? En fait, même si j'étais le pire demeuré de l'univers, ça ne changerait rien, le jeu sauvegarde AUTOMATIQUEMENT TOUT LE TEMPS. Ce qui est marrant à savoir, c'est qu'il y a certaines actions à ne pas faire, qui seraient IRRÉVERSIBLES du coup, et dont le résultat serait aussi brutal que la scène de viol du film du même nom. Je donne comme petit exemple buter un PNJ avec un rôle important, parce qu'évidemment on peut taper en ville et combien de fois j'ai donné un coup à un centimètre d'un PNJ parce que j'ai posé ma manette pour x raison.

Donc en résumé, nous avons des combats techniques, la mort qui est pénalisante, l'autosave zéro encline à rattraper nos erreurs, l'absence de pause... Ça fait beaucoup déjà mais comme le disait l'oncle de Jacky Chan dans le dessin animé, ce n'est pas fini ! (à lire avec un accent chintok de gong bao bien stéréotypé). Le level design est PERVERS dans certains cas. Ce n'est pas un élément que je rejette parce qu'il n'est pas mauvais mais du coup, ça incite encore plus à la prudence. Comme exemple, je peux vous dire que j'ai pris un rocher qui m'a roulé dessus dans un escalier, un dragon qui m'a soufflé dessus (il y a un pattern à la con mais j'ai pas tout de suite compris donc j'avais le sum), un chevalier imbattable à bas niveau (qui en réalité donne accès à un truc pour beaucoup plus tard), des marais qui empoisonnent en permanence et qui constituent 75% du niveau, une prison sur 4 étages où je me suis perdu pendant des heures la peur au ventre (il y a tout un système de portes et de clés à récupérer pour les ouvrir, mon niveau détesté avec le marais), des trous sans fond, des gouffres dans lesquels il faut se jeter en faisant bien gaffe de tomber sur la bonne plate-forme pour pas mourir bêtement, etc... Non mais ce jeu veut votre mort en fait.

J'ai parlé des combats plus haut, mais je n'ai pas abordé les ennemis. La plupart sont assez faibles une fois qu'on a compris leur fonctionnement, il faut souvent esquiver ou parer leur attaque principale et bourrer derrière. Il y a quand même certains ennemis ou packs d'ennemis vraiment chiants, qui sont parfois aussi techniques à tuer que des boss. Une fois, je me suis fais farmé par un pack de chiens parce qu'ils sont 6-7 alors que je pensais que c'était une simple paire, et se faire acculé dans ce jeu exigeant conduit à une situation que je pourrais résumer avec un mot qui ressemble beaucoup à acculé justement. Je pense aussi à ces espèces de fantômes qui ressuscitent tant que le papa à la faux ne meurt pas. Sinon, les boss sont intéressant à faire dans ce jeu. Le plus souvent, les combats sont assez épiques et demandent de la stratégie. Là où je rigole moins, c'est lorsque je ne saisis pas la stratégie rapidement et que je dois me retaper le niveau pour revenir (avec tout le repop qui va avec évidemment). Certains boss réservent quelques surprises assez désagréables, d'autres sont relativement simples, mais aucun m'a vraiment bloqué.

Je vais pas trop revenir sur les graphismes (c'est assez beau sans plus), ni sur la musique (il y en a pas pendant 90% du jeu), non plus sur le scénario (ya un méchant et moi je suis un péon et je vais le buter yay) parce que j'ai déjà trop écrit à mon goût, mais globalement il s'agit d'un bon jeu. Je pourrais même dire que c'est un très bon jeu, mais il faut avoir la patience d'entrer dans cette phase d'apprentissage assez longue. Au final, ce jeu n'est pas d'une difficulté infactme (infâme + infect, oui j'invente des mots j'ai pas d'amis), on s'y fait comme on peut, c'est surtout la galère au début lorsqu'on découvre. J'ai beaucoup aimé ce stress permanent, les jeux d'aujourd'hui ont fait oublier aux joueurs la peur de la mort. Du coup, ce n'est pas un jeu que je recommande à n'importe qui, il vaut mieux apprécier les défis un minimum. Si c'est pour jouer en mode détente un week-end, passez votre chemin, sinon testez-le à l'occasion.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 766 fois
8 apprécient

Mayu a ajouté ce jeu à 4 listes Demon's Souls

Autres actions de Mayu Demon's Souls