Deus Ex, l'un des meilleurs jeux de tous les temps...

Avis sur Deus Ex sur PC

Avatar Amaranthya
Test publié par le
Version PC

Dans Deus Ex, en 2052, on incarne l'agent nanoaugmenté JC Denton possédant des capacités hors du commun grâce à la nanotechnologie. Il intègre une agence anti-terroriste internationale, sous l'égide de l'ONU, nommée UNATCO (United Nations Anti-Terrorist Coalition). En compagnie de son frère Paul Denton, JC va se retrouver au centre d'une grande conspiration politique, mêlant nombreuses sociétés secrètes aux desseins plus ou moins flous. Une maladie sévit, depuis quelques temps, contaminant et anéantissant la population. On l'appelle "la peste grise". Un vaccin, l'ambroisie, existe bel et bien mais il est réservé à une certaine "élite" de la société. Face à cette injustice, de nombreux groupes terroristes se sont créés : NSF (National Secessionist Force), Silhouette etc... L'action prend place sur Liberty Island, à proximité, d'un des quartiers généraux de l'UNATCO, où nous attend notre première mission : déloger les terroristes de la Statue de la Liberté et récupérer une étrange cargaison dérobée...

Dans Deus Ex, l'univers cyberpunk a été très travaillé, notamment pour les décors, et s'inspire directement du chef d'oeuvre de Philip K. Dick (Do androids dream of electric sheep? ou Blade Runner pour les intimes).
Le moteur graphique, l'Unreal Engine, semble aujourd'hui dépassé mais, grâce aux nombreux mods qui ont fleuri sur la toile, il est possible d'appliquer des textures HD ainsi que d'adapter le jeu à toutes les résolutions d'écrans (vive le 1080p !).
Le level design, quant à lui, est excellent ! Chaque situation offre plusieurs solutions : des gardes et une tourelle auto-mitrailleuse vous bloquent l'accès à une salle ? Pas de problème ! Vous pouvez vous la jouer à la Rambo et les décimer tous au lance-roquettes ou au fusil à pompe tout en activant l'amélioration blindage, réduisant ainsi les dégâts subis... Ou vous pouvez, tout simplement, vous infiltrer par une grille d'aération et passer par les conduits... Ou encore pirater la tourelle de sécurité et la retourner contre les gardes... C'est cette liberté qui donne une très bonne rejouablité au titre, chaque action entraînant des conséquences.
L'ambiance, accentuée par des compositions electro, participe grandement à l'immersion du joueur : le thème principal est devenu culte ! Les doublages anglais sont également de très bonne qualité avec une mention spéciale pour celui qui double JC Denton !

Deus Ex n'est pas un fps. Ni un RPG. Ni un jeu d'infiltration. Il est, tout cela, à la fois ! Un subtil mélange des genres. Le jeu se déroule à la première personne (FPS). A la création du personnage, on vous demande d'allouer des points dans diverses compétences (nage, armes blanches, médecine etc...) afin d'orienter son personnage vers un style de jeu particulier. Par la suite, dans l'aventure, on gagnera d'autres précieux points d'expériences pour améliorer ces fameuses compétences. Celles-ci contribueront aux succès, ou aux échecs, de l'action entreprise. Par exemple, si vous avez investi très peu de points dans des compétences d'armes à feu, votre réticule de visée se montrera moins précis et il vous sera, alors, difficile de toucher vos cibles...

Tout est question de choix dans Deus Ex. Les augmentations nanotechnologiques (implants, etc...) et les améliorations de matériels (silencieux, lunettes,...) sont des outils tout autant indispensables à votre réussite. La localisation des dégâts est également très importante. Une balle dans votre bras ? Vous aurez des difficultés pour viser... Une rafale de balles sur vos jambes ? Il va falloir ramper ou trouver un moyen de guérison (robot médiacal et autres). La tête ou le torse criblés de balle ? C'est la mort assurée.
De plus, vous avez en votre possession un vaste inventaire, sous forme de cases. Il est capable de contenir de nombreux objets et armes, plus ou moins encombrants et demandant chacuns plus ou moins de cases (oui, un lance-roquette ça demande de la place contrairement à une canette de soda !).

Pour conclure, Deus Ex reste encore, aujourd'hui, un mastodonte en la matière grâce à la liberté qu'il octroie au joueur : la personnalisation de son personnage, une liberté de progression dans des environnements plus ou moins vastes, la notion de choix... Même le récent Deus Ex : Human Revolution reste moins riche que ce premier opus.

Un jeu incontournable et indétrônable. Signé Warren Spector.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 255 fois
1 apprécie

Autres actions de Amaranthya Deus Ex