👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Disco Elysium a beau être à la croisée des genres, il est très facile à prendre en main grâce à son aspect de RPG traditionnel (vue isométrique, règles du jeu numériques, navigation dans les dialogues, etc.). Mais il devait relever un challenge de taille par rapport à ses modèles : apporter de la variété d'action en l'absence de phases de combat ou de stratégie.

On aurait pu aussi s'inquiéter que le jeu ne soit finalement qu'un nouveau point'n'click d'enquête ayant changé de caméra. Ce n'est évidemment pas le cas et c'est d'ailleurs le coup de génie du jeu : les développeurs ont exploités à fond toutes les possibilités du RPG pour créer un nouveau gameplay de jeu d'enquête très prenant. Parmi les mécaniques proposées on peut citer : des déterminations de réussite par jet de dés, de nombreuses possibilités pour faire évoluer son personnage, un système assez riche d'inventaire... Et surtout : une écriture de haut vol qui émule le style flamboyant et humoristiques des maîtres du jeu. Ainsi, tout le monde vous parle : les personnages mais aussi les objets, vos compétences ou même vos instincts primaires. Cette incarnation permanente rend les dialogues succulents de malice, un régal de tous les instants (sans jamais tomber dans les blagues méta rabâchés)

Niveau réalisation, le jeu n'est pas en reste et propose une ambiance d'un raffinement rare avec des décors peints et une bande-son post-punk qui donnent au jeu un ton mélancolique assez inédit. Ce ton, on le retrouve dans le scénario, foisonnant, plein d'autodérision et qui n'hésite pas à jouer sur les clichés de ses personnages pour mieux les déboulonner ensuite. Chaque NPC est réellement mémorable.

Forcément, à autant innover avec des moyens qu'on imagine pas infinis, le jeu n'est pas parfait, parfois un peu trop mécanique, peut-être un peu resserré juste avant l'acte final. Mais c'est clairement un indispensable pour tout amateur de jeu narratif, en espérant qu'il fera des petits.

Les +


  • Gameplay très original

  • Écriture à la fois très drôle et profonde

  • Esthétique élégante et unique


Les -


  • Parfois rigide (arbre des traits de caractère, passages obligés...)

  • Nombreux allers-retours

  • Embranchements du scénario trop lisibles

Disco Elysium
Oulumor
9

Devenez la raclure de flic que vous rêviez d'être!

Critique sans divulgâchage! Il est là, le futur du jeu de rôle. Pas de système de niveau pour passer certains dialogues, pas de système de niveau pour se confronter à de nouvelles zones, pas de...

Lire la critique

il y a 2 ans

37 j'aime

19

Disco Elysium
Benetoile
5

Un RPG malaimable et prétentieux

Critique publiée à l'origine sur Etoile-et-Champignon.fr C-RPG se voulant dans la pure tradition des jeux de rôle papier, Disco Elysium est un jeu sans système de combat, où la progression est vécue...

Lire la critique

il y a 2 ans

27 j'aime

7

Disco Elysium
boulingrin87
7

Le dernier stade de la soif

Disco Elysium m'a beaucoup fait penser à un patchwork d'influences littéraires. A tel point, peut-être, qu'il en oublie un peu d'être un jeu, se rapprochant davantage d'une forme érudite de visual...

Lire la critique

il y a plus d’un an

19 j'aime