👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Jeu de Cave et Atlus · PlayStation, Saturn, Arcade et 3 autres · 1997 (France)

Genre : Shoot'em up

Groupe :

Donpachi
Toutes les informations

Jeu de shoot'em up. Votre mission est de tirer sur tout ce qui bouge à l'écran dans l'espoir de réaliser le meilleur scores en moins de temps possible

DavidWhatelse

LE manic shooter par excellence. Faut quand même avoir les nerfs solides pour en venir à bout (perso, j'ai jamais réussi). Allé, cadeau à tous les...

il y a 3 ans

Eter

Eter

Y jouer chez soi, au stick arcade, un des véritable bonheur.

il y a 10 ans

neo
9
neo

Critique positive la plus appréciée

... to the full extent of the jam.

Dodonpachi est un shoot them up d'arcade à scrolling vertical. L'un des premiers manic shooter, bullet hell ou danmaku, il incarne l'essence du genre. On incarne un vaisseau au choix parmis trois, on...

Lire la critique

il y a 11 ans

Moizi
8
Moizi

Volonté de puissance

Je ne suis vraiment pas expert du genre, sans doute car je n'ai ni la patience ni la dextérité pour y jouer. Et pourtant il y a quelque chose, il se passe quelque chose lorsque je joue à un tel jeu...

Lire la critique

il y a 6 ans

doggy
10
doggy

cf : LE Danmaku

DoDonpachi en arcade, c'est : - la référence intemporelle de la formule « danmaku », - ressentir un boost d'adrénaline constant en slalomant entre les bullets dans un déluge d’explosions (et...

Lire la critique

il y a 4 ans

Spacewolf1
10
Spacewolf1

Le fils prodigue

Manic shooter de première classe, DoDon Pachi débarque sur Saturn. 3 vaisseaux sinon rien DoDon Pachi vous propose 3 vaisseaux au gameplay bien distinct. On commence par le petit rouge feu, ce...

Lire la critique

il y a 6 ans

Luigi23
7
Luigi23

Fluide

Très sympa car on peut éviter la plupart des tirs de sorte que l'on ne meurt pas toutes les 30 secondes. La musique est plaisante et on parcoure le jeu avec le sourire. Par contre pas de vrai variété...

Lire la critique

il y a 3 ans