Un Visual Novel très surcoté

Avis sur Doki Doki Literature Club! sur PC

Avatar Tanabata
Test publié par le
Version PC

Qu'on se le dise tout de suite, j'ai été spoilé sur ce jeu, et il y aura du spoil dans cette critique. Alors, peut-être que ce spoil a biaisé ma vision du jeu, j'en suis conscient. Ceci dit, à mes yeux, ce VN a de nombreux défauts. Il a beau être gratuit, c'est l'un de ses points positifs, mais ça ne sauve pas tout. J'aime énormément les Visual Novel, c'est l'un de mes styles de jeu préféré. J'y ai joué en version Anglaise (je suis conscient qu'il y a un patch FR, mais je n'en ai pas eu besoin, j'ai suffisamment compris la version Anglaise pour pouvoir critiquer ce jeu).

On va tout de suite commencer par les points négatifs.

Pour un VN gratuit, l'OST est oubliable. Il n'y a aucune musique sortant du lot. Dans le genre OST gratuite, celle de Katawa Shoujo lui est supérieure en tous points.

Alors j'ai été spoilé sur une scène "importante" dans l'histoire (on viendra sur l'histoire par la suite), qui serait, je cite de nombreuses personnes, dérangeante, malsaine et glauque. Cette scène ne m'a rien fait. J'ai même été heureux du dénouement de cette scène tellement ce personnage m'insupportait. Yuri était un personnage qui m'insupportait. Sa mort fut ma scène préférée du jeu, c'est vous dire à quel point j'ai peu d'estime envers ce dernier. Cette scène n'a absolument rien d'horrifique ni de dérangeant. Vous voulez des scènes avec un véritable impact psychologique? Saya No Uta vous tend les bras. DDLC n'a absolument rien d'horrifique contrairement à ce qu'on en dit. Vous voulez de la violence psychologique? Muv Luv vous tend les bras.

Les personnages sont d'un cliché... Alors, oui, parfois, les clichés sont bien réalisés. Mais pas dans DDLC. Yuri qui est soit disant une psychopathe, mais qui passe simplement pour une adolescente émo-chiante qui adore se mutiler pour tout et n'importe quoi (woooh, la mutilation c'est tellement hardcoooooore, elle est folle dans sa tête... svp quoi...), Sayuri qui se pend pour n'importe quelle raison (autant la pendre tout de suite tellement elle ne sert à rien dans ce jeu, elle est aussi inutile que Yuri, c'est dire...), Natsuki qui est l'ado la plus débile que je n'ai jamais vu, et qui reste chez un monstre pour lui faire des gâteaux (T'es sérieuse?) et Monika... Parlons de Monika d'ailleurs.

Le concept autour de Monika est la seule chose sympa que je peux trouver au jeu. Oui, c'est bien comme concept. Pouvoir modifier les éléments du jeu, ça donne un côté sympa au tout. Mais c'est son SEUL point positif. Les délires comme quoi Monika est un être supérieur, détenant la connaissance absolue de l'univers, omnisciente en tous points... Cette théorie est aussi intéressante que celle qui montre que Jar-Jar Binks est LE seigneur Noir des Sith. Changer les fichiers du jeu, c'est bien, mais Monika est juste aussi chiante que les autres personnages. Le pseudo twist sur Monika, s'il avait été exploité correctement, il aurait pu être mindfuck. Là c'est ridicule.

L'histoire est inintéressante au possible. Un mec qui intègre un club de littérature parce que son amie d'enfance y est... Déjà ça commence fort. Il semble ensuite que ces filles sont tarées (faut m'expliquer en quoi elles sont tarées, parce qu'une qui se pend pour tout et n'importe quoi, et l'autre émo-chiante qui se plante parce que gna gna gna c'est trop drôle d'avoir un couteau dans son sac, moi j'appelle pas ça des tarées. Pour reprendre Saya No Uta, Fuminori, le personnage principal, est VRAIMENT taré lui)... Il faut voir des sens cachés dans les poèmes, mais encore, faut-il que je m'intéresse aux poèmes parce que l'histoire, ELLE, m'intéresse. Hors, je la trouve inintéressante au possible.

C'est loooooong... C'est long à se mettre en place. Mais trop long. Deux heures d'attente pour qu'un seul élément de l'histoire apparaisse, c'est beaucoup trop long. Même dans les VN dépassant les 50H de jeu, on voit l'avancée de l'histoire avant les deux heures de jeu... Mais une fois que l'histoire avance, ça part en live, il n'y a plus la moindre cohérence. L'autre là qui se plante et qui reste en train de pourrir pendant un week-end, y'a une cohérence dans son geste? Non. C'est juste une débile qui aime jouer avec des couteaux. Ah bah les screamers ça marche sur certaines personnes, mais quand vous avez joué à SNU à 4h du matin, le son à fond, dans le noir le plus total, et la truffe plongé dans l'écran, les screamers de DDLC ne vous font rien. Les glitchs, j'en parle même pas.

Passons aux points positifs, et à mes yeux, ils sont peu nombreux.

Visuellement parlant, c'est mignon. Le chara design n'est pas dégueu, et c'est le seul point positif que je trouve aux personnages. Visuellement, c'est mignon.

Le concept de Monika est intéressant sur le papier, mais dans les faits, c'est juste beaucoup trop mal exploité.

Le format est court, heureusement d'ailleurs.

Je peux comprendre qu'on puisse adorer DDLC. Je suis parti sur ce VN en ayant un bon a priori, puisqu'on m'en avait dit du bien, j'ai voulu y laisser sa chance. J'ai fini le jeu. Aucune route ne m'a apporté ce que j'attendais. Quand on me vend un VN horrifique, j'attends autre chose que le suicide d'adolescentes paumées et clichées qui ne donnent pas envie de s'attacher à elles. La pendaison de Sayuki et le suicide de Yuri m'ont apportés uniquement un sourire, puisque j'étais content de les voir mourir tellement je n'avais aucun attachement pour elles. DDLC n'a rien d'horrifique. Ce n'est pas 4 screamers qui se battent en duel, des glitchs et des suicides qui font un VN horrifique. SNU c'est de l'horreur lovecraftienne, et c'est mieux fait dans le terme horreur. Le concept de Monika aurait mérité d'être bien plus exploité, et ça aurait sauvé le jeu à mes yeux.

Tout ça pour dire que pour moi, et uniquement pour moi, ce VN est une extraordinaire déception. Je comprends tout à fait qu'on puisse adorer ce jeu, je ne juge que le contenu et ce qu'il représente pour moi.

En passant un petit coup par la communauté, j'en arrive à voir qu'énormément de fans de DDLC en arrivent à dénigrer des VN car ils n'auraient, soit disant, pas la qualité de DDLC. J'en arrive à me dire que sa commu commence à prendre un côté Undertale qui me déplaît de plus en plus. En arriver à dire que DDLC est supérieur en tous points que Narcissu, qui apporte émotions, réflexion et philosophie autour de la mort d'adolescents malades... Je suis désolé, mais je ne peux pas laisser passer ça. La commu prend un tournant qui me fait réellement peur.

DDLC peut être bon à vos yeux, mais je ne l'aime pas, néanmoins ça s'arrête là. Je trouve personnellement que toute la hype autour est totalement surestimée, mais ça n'engage que moi. La team qui fait du marketing agressif en incitant tout le monde à bombarder les sites de critiques positives... Ouais, clairement si ton VN est bon, t'as pas besoin de ce genre de marketing hein. A mes yeux, l'écriture de DDLC est aussi bonne que la démo de Full Hearts. Et je l'ai lu, et elle est illisible.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 733 fois
5 apprécient · 3 n'apprécient pas

Autres actions de Tanabata Doki Doki Literature Club!