Hors de son temps.

Avis sur DriveClub sur PlayStation 4

Avatar Kain
Test publié par le
Version PlayStation 4

Dans les années 90 games designers et programmeurs fusionnaient leur passion pour produire des grands noms du jeu de course arcade : Virtua Racing, Sega Rally, Wipeout, F-Zero, Daytona , Ridge Racer. Une vision du gameplay basé à 100% sur la conduite, sûrement du aux limitations des machines de l'époque, qui avec le temps se perdra avec l'avènement des consoles HD et l'évolution des jeunes générations. De toute évidence Evo Studio aura su proposer l'évolution du genre avec une saga comme MotorStorm qui exploitait parfaitement la puissance de la PS3 afin d'enrichir le gameplay tout en ayant une simplicité d'utilisation. Drive Club est dans le même choix, à la fois dans le passé et dans le présent/futur.

LE GAMEPLAY AVANT TOUT.
Ici il n'est pas question de simulation, même si chaque voiture possède son propre poid et comportement on est loin d'un Gran Turismo. Le gameplay tout en glisse permet malgré tout à ceux qui gèrent le dosage d'avoir une conduite assez proche d'un PGR. Le jeu interdit la conduite en hors piste et les grosses entrées en virage avec deux types de pénalités : pénalité de points, pénalités avec blocage de l'accélérateur. Lorsque vous êtes hors piste trop longtemps le jeu téléporte votre voiture et vous fait perdre du temps. Jouer bourrin ne récompense donc pas le joueur par un bon score ou une première place. Ce sont vos talents de pilotes qui comptent.
MAJ 09/03/2015: Le système de pénalité est moins agressif pour moins pénaliser le joueur face à une IA moins agressive depuis sur les entrés de virages. Les collisions ralentissent moins (le juste milieu), par contre grosse perte sur la conduite si on roule hors de la piste ou sur une forte collision.

BRUTAL:
Dans ses vues les plus proches de la route DriveClub atteint des sommets de bestialité mécanique, la fureur des courses vous laisse dans un état euphorique, dans un moment de spiritualité, de puissance, de grâce : sensations de vitesse orgasmiques, arriver en fin de ligne droite avec freinage brutal et descente de rapport, ressentir chaque dénivelé sur la piste, effleurer une barrière et éviter de peu la pénalité. La qualité des tracés étant très bonne le plaisir est total!

ARCADE.
Pas de dégâts, seulement visuel. Pourquoi ? Si vous regardez en arrière un jeu comme Sega Rally basait tout sur le pilotage, se retrouver avec une voiture qui roule mal c'est perdre le plaisir de conduire et perdre la base même du gameplay. Ici mal conduire vous ralenti mais ne détruit pas vos armes. Sur DriveClub pas de réglages ou d'aspect RPG/CUSTOMISATION, c'est seulement vous et votre bolide face à la route. La maîtrise pure du gameplay, le véritable sens de l'arcade!

IA IMPREVISIBLE.
Certains testeurs parlent d'une IA qui roule en ligne... c'est totalement faux. On peut refaire une même course et ne pas avoir la même configuration. L'IA est agressive mais si on joue propre elle reste largement respectable. Pour finir premier il ne suffit pas de prendre pépère de bonnes trajectoires mais savoir ralentir pour mieux dépasser et éviter les accidents car oui l'IA se trompe et fait des sorties de route. Il est plaisant de voir qu'il y a beaucoup de duels entre les concurrents. Bref elle n'est clairement pas parfaite mais fait le job.
MAJ 09/03/2015: IA moins agressive sur les entrées et sorties de virages. Par contre elle reste toujours agressive sur les dépassements etc.

Vidéo d'analyse de l'IA: https://www.youtube.com/watch?v=OKNHjNDhwIo

LE NATURE.
Contrairement à MotorStorm qui misait tout dans le moteur physique et l'IA pour magnifier le gameplay, DriveClub lui préfère miser les ressources dans le visuel. Alors oui ça ne fait pas un bon jeu les graphismes mais ça permet de donner une saveur supplémentaire. Le jeu n'est pas forcément plus beau que d'autres titres du même genre, mais le moteur permet d'afficher un rendu qui restitu parfaitement la beauté des paysages. La nature à ça en elle de nous émouvoir par sa capacité à exploiter la lumière pour créer une multitudes de teintes et contextes visuels. DriveClub c'est ça, une capacité à simuler cette force naturelle. Il faut quand même rajouter que la lumière aura une importance dans le gameplay, on ne conduit pas de la même façon quand l'éclairage ne favorise pas la lisibilité de la route, alors qu'avec un beau soleil à 14h00 là on est bien plus confiant au volant.

Vidéo sur la gestion du temps: https://www.youtube.com/watch?v=2qpLCUA_1Ko

FICHE TECHNIQUE :
1080P ça c'est très bon. L'AA est plutôt solide, l'aliasing est visible mais pas plus qu'ailleurs. Le 60FPS est au final le seul manque, mais comme Destiny c'est un 30FPS imperturbable que nous avons là et les commandes répondent au doigt et à l'oeil, c'est l'essentiel.
MAJ: L'AA est encore amélioré, l'aliasing malgré l'avalanche de détails se fait donc de plus en plus rare.
MAJ: La météo est enfin présente avec la dernière mise à jour... claque monumentale! Jamais un jeu de course n'avait eu des effets aussi saisissants dans ce domaine!

Météo:
https://www.youtube.com/watch?v=nyz-QvQvXO8
https://www.youtube.com/watch?v=-V4QwzI7CqM
https://www.youtube.com/watch?v=TEnU-8jsWnQ
https://www.youtube.com/watch?v=j3hYf8y3Wio

AUDIO :
De base pas de musiques durant la course. Bruitages très nerveux avec les modèles puissants. Les musiques dans les menus sont superbes (pas pu écouter celle en course).

Musique dans le menu: https://www.youtube.com/watch?v=npXYfSrLv4M

ONLINE :
MAJ 04/12/2014: L'aspect online du jeu quand il est opérationnel est l'un des points forts de DriveClub.
- Courses en ligne: course classique sur circuit (jusqu'à 8 tours de piste) ou spéciale. Pas de lag, des courses bien viriles. Ensuite il y a les courses par équipe là c'est plus tactique vu qu'il vaut mieux éviter de se battre avec un équipier quitte à finir second.
- Les défis: en gros c'est un mode où il faut faire le meilleur temps ou le meilleur score. C'est vraiment très bon et jouable individuellement ou avec votre club.
- CLM: Les tracés de DriveClub et son gameplay sont d'une telle richesse que le mode contre la montre en ligne devient rapidement une drogue.
- Le club: tout ce que vous faite en solo comme en équipe ira à votre club afin de monter dans le classement mondial et débloquer véhicules et nouveaux skins.
MAJ 09/03/2015:
- CLM en ligne: Alors là c'est juste grandiose! Idée toute conne mais qui fonctionne parfaitement. Le culte de la conduite en ligne.
- DLC: Les derniers DLC sont pas super difficiles (dommage) mais restent plaisant à faire.

CONCLUSION :
En espérant que le jeu soit un succès dans les ventes, il serait dommage de perdre un studio aussi talentueux pour la simple raison que les journalistes sont pressés par le temps. Le temps DriveClub sait jouer avec, laissant de côté les options qui font mouiller la nouvelle vague pour revenir à ce qui faisait bander les pilotes virtuels dans les années 90. Misant toute la puissance de la PS4 pour produire des instants naturels qui décuplent l'immersion. DriveClub est un jeu fait avec des convictions par un studio qui joue pourtant sa survie avec. Respect !

Course A: https://www.youtube.com/watch?v=f3pawOZV4tI
Course B: https://www.youtube.com/watch?v=6pDwQM4XOWA
Time Attack: https://www.youtube.com/watch?v=99D3SPgKrJo

Les plus :
- Le plaisir de conduite, moteur physique (arcade), marge de progression.
- La qualité des tracés.
- Les sensations de vitesse!
- L'IA agressive/courses vivantes.
- Un solo plus que solide.
- Visuellement puissant.
- L'influence de la lumière et la météo sur la conduite.
- 1080P/30FPS imperturbable.
- Temps de chargements très courts.
- Bruitages avec les gros bolides.
- Tout l'aspect online: Club, défis, multi-joueurs etc...
- La météo impressionnante (baffe graphique)!!

Les moins :
- Pas de 60FPS.
- Mon G25 pas compatible...
- Système de pénalité pas assez sévère.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1233 fois
15 apprécient · 1 n'apprécie pas

Kain a ajouté ce jeu à 10 listes DriveClub

Autres actions de Kain DriveClub