Une vraie petite saloperie addictive !

Avis sur Dungeon of the Endless sur PC

Avatar Asarkias
Test publié par le
Version PC

En orbite autour de la mystérieuse planète Auriga, un vaisseau-pénitencier destiné à accomplir une inhabituelle mission de colonisation se retrouve sous le feu des défenses automatisées laissées par les Endless.
Seul espoir de survie pour les survivants de l’équipage : s’accaparer le plus vite possible d'une capsule de sauvetage et atterrir en toute sécurité sur la planète.
Malheureusement, la capsule de votre groupe étant abîmée, sa destination finale s'en retrouve logiquement altérée.
En effet, le groupe de malchanceux se réveille, par le plus grand des hasards, coincé au sein d'un gigantesque complexe scientifique endless aux allures de labyrinthe cauchemardesque.
Désormais il n'y a plus qu'un objectif qui anime les membres de votre équipe : rejoindre la surface le plus vite possible !

Malgré toute l'estime que je porte pour le jeune studio Amplitude, Dungeon of the Endless est un jeu que je n'attendais pas le moins du monde !
En effet, ma première expérience avec le rogue-like s'est avérée désastreuse avec un FTL que j'ai trouvé bon mais très largement sur-estimé.
Et pourtant...là où FTL m'a déçu, Dungeon of the endless m'a agréablement surpris.

Le but d'une partie typique de Dungeon of the Endless est de rejoindre la surface.
Pour ce faire, vous devez parcourir les 12 niveaux du jeu d'une traite sans mourir et sans perdre le cristal nécessaire pour alimenter les ascenseurs.
Mais entre les monstres omniprésents, les événements aléatoires et la limitation des ressources ne vous attendez pas à un pique-nique champêtre. Dungeon of Endless est vicieux, très vicieux et l'erreur s'avère souvent fatale.

Par ses mécaniques de jeu, Dungeon of the Endless est donc un Rogue-like...mais également un tower-defense, un RPG et un 4x.
Le jeu mélange habilement les caractéristiques de chaque genre pour offrir un gameplay novateur qui s'avère au fil du temps plutôt riche et très bien pensé.

Si vous envisagez de foncer tête baissée vers la sortie sans vous préoccuper du reste et bien ce n'est pas possible : Le jeu vous impose l'exploration et la défense !
Pour trouver la sortie de chaque étage, vous devez ouvrir des portes à l'aveuglette et chaque ouverture de porte correspond à un passage de tour.
A chaque tour, vous gagnez des ressources qui vous permettront de progresser plus facilement dans les niveaux supérieurs du donjon. Pour gagner ces ressources, vous devez construire des modules spécifiques et les protéger avec un réseau de tourelles défensives.

Il existe 3 ressources, toutes plus vitales les unes que les autres : la production qui permet de construire tourelles et modules, la nourriture qui est utilisée pour le soin et la montée de level de vos personnages et la science qui s'avère utile pour améliorer vos défenses.

Mais il existe une quatrième ressource qui elle, ne se gagne que par chance sur les cadavres des monstres où lors de l'exploration d'une nouvelle pièce.
Il s'agit de la brume !
Pour éviter la prolifération de monstres, vous devez alimenter en énergie les salles du niveau. Le problème c'est qu'il a bien plus de salles que de brume, ce qui vous oblige à faire des choix.

Une fois que vous avez amasser suffisamment de ressources et que vous avez trouvé la sortie...et bien vous allez devoir acheminer le cristal jusqu'à cette même sortie...sachant que les monstres se déchaînes et qu'ils peuvent très rapidement submerger vos défenses.

Cette ensemble d'opération devra être répété 12 fois sachant que la chance est un facteur déterminant et que le jeu est bien évidemment de plus en plus difficile au fur et à mesure de votre avancée.

Une fois la partie terminée (2 heures), vous pouvez recommencer dans un mode différent avec un paramétrage de partie plus fantaisiste.
Les différents paramètres et la quantité faramineuse de succès et de contenu à débloquer donne au jeu une très grande rejouabilité.

Vous pouvez choisir la difficulté supérieure avec le mode facile (le jeu dispose de deux modes trolls : super facile et facile), choisir une nouvelle façon d'aborder le jeu avec les différents vaisseaux de départ proposés et sélectionner des personnages de départ susceptibles de changer votre manière de jouer.
Rajoutez à cela un mode multijoueur plutôt bienvenu et un album d'artworks de qualité long à remplir et vous avez un jeu à la durée de vie proprement colossale.

En terme d'ambiance, malgré un pixel-art joli et minimaliste, le jeu offre quelque chose de vraiment sympa avec une musique de grande qualité, des personnages attachants et surtout un background étoffé via l'Album qu'il faut lire à tout prix si l'on veut comprendre le fin mot de l'histoire.

Dungeon of the Endless est la prequelle de la prequelle de Endless Space. Il se déroule sur Auriga et raconte l'histoire des premiers pas des colons humains sur la planète.
Tout est expliqué dans l'album d'artworks qui se déverrouille en fonction des interactions entre les différents personnages (prenez Josh, Max, Mormish et le nabot dans la même équipe et vous verrez).
C'est con, mais personnellement, ce background représente pour moi un énorme plus en terme d'immersion !

En résumé, Dungeon of the Endless est un excellent « Rogue-tower-defense-RPG-4x-like » !
Il pioche à droite à gauche sans se vautrer et parvient à offrir un gameplay à la fois original, exigeant, agréable et surtout très addictif.
Couplez ce gameplay des plus sympathiques à une durée de vie conséquente, à un background futuriste réussi et à une ambiance prenante et vous avez une nouvelle petite perle vidéoludique issue de la scène indépendante !

Un coup de cœur !!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 871 fois
3 apprécient

Asarkias a ajouté ce jeu à 3 listes Dungeon of the Endless

Autres actions de Asarkias Dungeon of the Endless