Déchet radioactif ?

Avis sur Fallout 3 sur PlayStation 3

Avatar Cric Tilly
Test publié par le
Version PlayStation 3

Commençons par le commencement. Les deux premiers Fallout, plus particulièrement le 2eme, s'imposent comme des piliers du RPG occidental des 90's. Se déroulant dans un monde post-apo, en majorité dans des plaines désertiques et rocailleuses, on évoluait sur des map en 3D isométriques en zigouillant au tour par tour des humains peu civilisés ou tout simplement des créatures radioactives.

Mais qu'est-ce qui faisait la réputation des Fallout, mis à part ses graphismes horribles et son background très complet ? Eh bien tout simplement ses interactions avec les PNJ et la liberté d'action totale. Vous vouliez passer pour une crapule et magouiller histoire d'avoir le meilleur stuff au bout de deux heures de jeu seulement ? Possible. Vous vouliez tuer des gosses dans les rues parce qu'IRL c'est pas très légal ? Possible aussi. Vous vouliez tourner des films que je qualifierai de "cochons" ? Possible !

Voilà pourquoi la série Fallout a gagné le coeur des amateurs de Roleplay. 10 ans après, Bethesda ( TES ) fait renaître de ses cendres cette licence si incroyable. Analyse.

D'entrée de jeu, on jubile en voyant que l'univers semble ( je dis bien "semble" ) respecter les jeux originaux, malgré la venue de la 3D et de la vue FPS. Fallout 3 reprend le système d'Oblivion et Morrowind, mais ce n'est pas là le problème ( c'est même plutôt un bon point ). Après une intro où on assiste à la naissance du héros dans un de ces fameux Abris ( des bunkers où certains humains ont pu échapper à la guerre nucléaire ) on a le droit à un petit tutoriel d'environ 1h pour connaitre les bases du gameplay. ( et en même temps voir notre perso grandir peu à peu, guidé plus ou moins par son paternel qui semble être un grand scientifique, mais bon il est veuf, la honte. )

Mais un beau jour, votre cher papa se barre sans raison, et c'est le foutoir dans l'Abri, à l'aide de votre amie d'enfance que vous ne reverrez plus jamais dans le jeu, vous arrivez à échapper aux gardes et à accéder à la map du jeu. Ca y est l'aventure commence enfin.

Très rapidement, on remarque que la zone de jeu semble assez vaste, et au bout de quelques heures de jeu on remarquera également le nombre honorable de grottes, camps de raiders etc...Mais là où Fallout 3 fait tâche, c'est par son absence de véritables villes. En exceptant Megaton, les semblants de lieux civilisés ressemblent plus à des points de passages qu'autre chose. Finalement, la map est assez anecdotique et manque de lieux marquants et intéressants. Est-ce le seul défaut du jeu, excepté sa réalisation moyenne ? Non, et le pire reste à venir. A savoir, l'aspect Roleplay.

Rien que dans le choix des dialogues, cela saute aux yeux : beaucoup moins de possibilités ( on aura deux trois subtilités avec la compétence "discours" je reviendrai sur le gameplay ) Mais surtout un jeu très censuré comparé aux deux précédents. Je ne demande pas non plus qu'on puisse tourner des films X ou maltraiter des gosses mais il n'y a plus vraiment l'aspect impitoyable et mature, ça ressemble trop aux TES. La quête principale n'est pas en reste car elle constitue simplement de retrouver son père. Le système de Karma est présent heureusement, mais il n'y a tout bonnement plus la richesse et les possibilités d'antan.

Mais finalement, est ce que le jeu est à jeter ? Certainement pas. Le gameplay devient donc orienté shooter, ce qui comble la mollesse du tour par tour de Fallout 1 et 2. On peut toujours utiliser le VATS ( le système qui permet de visiter et démembrer des parties du corps, très jouissif ) il y a une tonne d'armes différentes, on peut attribuer une tonnes de compétences à son personnage ( comme par exemple le pouvoir de Cannibalisme pour récupérer sa jauge de vie en bouffant des cadavres, priceless ) même si celui ci semble moins complet. Les phases d'exploration sont accompagnées des anciens thèmes musicaux de la série, ce qui est totalement légitime, vu la qualité de ceux-ci. On regrettera néanmoins la lenteur du personnage ( mais bon Bethesda ne semblent avoir découvert le rush qu'avec Skyrim ). La durée de vie est acceptable, bien que j'ai vite lâché l'affaire en m'attaquant plutôt à Fallout : New Vegas. Je rappelle tout de même qu'on est loin d'avoir le contenu des anciens softs.

Mais alors, comment résumer simplement Fallout 3 ? Fastoche :

"Un mauvais Fallout mais un bon TES post-apocalyptique."

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 333 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Cric Tilly Fallout 3