Fantasy taf

Avis sur Fantasy Life sur Nintendo 3DS

Avatar Florian Duchesne
Test publié par le
Version Nintendo 3DS

Fantasy Life est un jeu très sympathique qui a beaucoup de charme et une assez bonne longévité (j'oserais difficilement avouer combien d'heures j'ai passé dessus… En même temps, je crois que c'est normal qu'on passe plus de temps sur ce type de jeu que sur un jeu de plate-forme, par exemple). Le jeu nous propose de créer nous-mêmes notre héros (on définit son sexe, sa silhouette, ses cheveux, et ainsi de suite…), avant de pouvoir ensuite décider de la carrière dans laquelle on souhaite se lancer. Il y a plusieurs types de carrières : les carrières de combat, comme paladin, mage ou mercenaire. Les carrières d'artisans, comme cuisinier, forgeron, menuisier, tailleur, alchimiste. Et enfin, les carrières dédiées aux prélèvement de ressources : bûcheron pour le bois, mineur pour les pierres diverses, pêcheur pour le poisson.
Les trois catégories ont différents rôles : les bûcherons, mineurs et pêcheurs prélèvent de la matière première, qui sera très utile aux autres corps de métiers. En effet, les artisans ont besoin de toutes sortes de matériaux avant de pouvoir faire quoique ce soit : le pêcheur et le chasseur fournissent ainsi le cuisinier, le bûcheron le menuisier, et le mineur le forgeron. La quête des matériaux, pour un artisan, est une part du travail en soi (parfois très ardue d'ailleurs). Une fois rassemblés, la deuxième part est faite de mini-jeux, où il faut appuyer sur les touches de différentes manières dans un temps limité pour fabriquer une chose.
Le troisième corps de métier, dédié au combat, offre encore une autre approche du jeu, plus bourrine on va dire.
Deux autres aspects complètent le jeu "fantasy life" : l'avancement de la quête principale, et les services rendus aux autres. L'avancement de la quête principale alterne avec des moments d'actions libres, la quête succède à l'action libre lorsqu'on finit d'accomplir les voeux de Flotillon, un petit papillon qui nous accompagne. Des personnages anonymes, divers et variés, nous proposent par ailleurs d'accomplir différentes missions, contre de l'argent et différents objets. Il peut s'agir de leur donner quinze pommes ou bien d'aller tuer tant de pirates zombies dans la zone balnéaire…
L'intérêt du jeu ne réside PAS dans sa quête principale, particulièrement inintéressante. C'est des moments plutôt interminables et qu'il faut pourtant bien se taper.
Heureusement, l'intérêt du jeu réside dans tout le reste : les mini-jeux liés à l'artisanat, l'environnement, un univers qu'on explore graduellement, de l'argent qu'on peut dépenser de toutes sortes de manières, différentes maisons et cottages qu'on peut acheter et customiser… Chacun peut jouer en appliquant sa propre stratégie. Une personne voudra vivre sa vie de la manière la plus indépendante possible, par exemple un forgeron qui deviendra également mineur pour se fournir lui-même les matériaux nécessaires (en effet, il est possible de changer de métier, j'y reviendrais), tandis qu'un autre poursuivra dans sa carrière mais gagnera beaucoup d'argent en fabriquant certains objets à la chaîne. Par ailleurs, un pêcheur développera une partie très différente de celle d'un mercenaire, dont la partie n'aura elle-même rien à voir avec celle d'un menuisier…
Par contre, un menuisier aura sensiblement la même partie qu'un tailleur : tous les métiers d'artisanat fonctionnent pour le coup vraiment de la même façon.
Le but est donc, de ce côté-là, d'avancer dans sa carrière pour devenir le meilleur possible.
Plus on avance dans le jeu, et plus le but est tout simplement d'achever le plus possible TOUTES les carrières du jeu.
C'est pour moi un des défauts du jeu : si on est obligés de commencer la partie avec une carrière, on peut aussi se lancer dans d'autres, s'arrêter à revenir à la précédente laissée en suspens, etc. Le problème, c'est qu'une carrière n'a pas d'incidence sur une autre, et qu'on ait commencé le jeu en tant que paladin ou menuisier, peu importe, à la fin de la partie, ça reviendra au même : recommencer une partie de fantasy life n'est donc pas particulièrement intéressant, ce ne sera pas l'occasion d'avoir une expérience de jeu différente, et c'est plutôt dommage.
Pour moi, c'est là que le bât blesse, heureusement ça n'arrive pas avant qu'on ait joués au jeu vraiment longtemps : on finit, au bout du compte, par avoir fait le tour d'à peu près tout, et on n'a beau ne pas encore avoir atteint le niveau maximal de toutes ses carrières, la motivation n'est plus la même lorsqu'on se rend compte qu'on fait finalement toujours la même chose et qu'on a déjà tout exploré.

En tout cas on est dans un monde sympa aux graphismes assez jolis, on a sa petite maison, ses animaux, son cheval, son métier, on se balade… Ça finit par s'essoufler mais c'est un jeu très sympa pendant quand même assez longtemps.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 318 fois
1 apprécie

Autres actions de Florian Duchesne Fantasy Life