Ainsi soit-il

Avis sur Far Cry 5 sur Xbox One

Avatar La critique  de l'homme saoul
Test publié par le
Version Xbox One

Retour à l'ère moderne pour Far Cry. On abandonne les sagaies ou autre massues pour reprendre les armes dans un comté fictif des Etats-Unis au Montana. Ubisoft nous promet un jeu émergent et différent de toute la franchise. Il fallait être bien naïf pour y croire, Far Cry 5 reste un Far Cry lambda.

Fini les tours !!! Oui vous avez bien lu, il n'y a plus de tour à escalader pour débloquer la visibilité de la carte. Peut être que je me suis trompé, peut être que Ubisoft nous a bien développé un Far Cry différent des autres. Et bien non. Tout le reste du jeu reste tranquillement poser sur les bases qu'avait instauré Far Cry 3. Voir même Far Cry 2. On a l'open world, les camps a délivré, les collectables, les alliés à sauver, les évènements aléatoires etc... Comme dans Far Cry 4, le jeu se joue dans la verticalité avec les avions, hélico, wingsuit, parachute etc... Vous aurez un choix énorme dans tout ce qui est véhicules et armes à feu, tous personnalisable. Et tout ça décupler par dix, vous êtes sans arrêt agresser dans ce jeu. La recette Far Cry est respecté à la lettre.

Pour les nouveautés il y a la pêche ! Oui, oui la pêche et je ne vous cache pas que c'est d'un ennui mortel. On peut aussi dresser des animaux, ah non, pardon c'était déjà présent dans Far Cry Primal. La chasse n'est plus à l'honneur non plus (à part dans une ou deux missions), les animaux font dorénavant partis de la décoration de l'univers.

Par contre là où Ubisoft est passé maître grâce à la saga Far Cry, c'est dans la création d'univers. Nous sommes à Hope Country, un comté fictif du Montana et mon dieu que c'esy beau. On s'y croirait. Les personnages, les décors et la musique, tout est immersif. Dommage que, comme dit plus haut, on soit tout le temps agresser avec les évènements aléatoires. J'aurais bien aimé avoir plus de temps à découvrir la map et tout ses secrets. J'ai quand même pu voir des petits clin d'oeil à Far Cry 3 (avec la figurine de Vaas), Far Cry Primal (avec les peintures rupestes), Rainbow Six (avec la tenue), Ca (avec les ballons rouges) et à Far Cry Blood Dragon (avec le tournage de cinéma). Bref, on est bien à Hope Country malgré cette secte et j'aurais aimé en découvrir d'avantage. Bravo Ubisoft pour cette création parfaite d'univers cohérent et bluffant.

La secte " Eden's Gate" est aussi très bien représenté, j'y crois à tout ces extémistes religieux complètement lobotomiser par leur gourou. Les séquences cinématiques sont magnifiques, très bien mise en scène et la menace à l'air d'être réel. Dommage que tout s'éteigne quand nous sommes dans l'open world. Parce qu'on connaît tous le côté arcade de Far Cry, mais là ça va un peu loin. Les ennemis sont cons comme des moules et le pire c'est que nos alliés ont le même QI.

Jospeh Seed, le gourou de la secte, est génial. A l'image de Vaas, c'est lui qui m'a hypé pour l'achat du jeu. Tout le marketing de Far Cry 5 était sur Joseph, l'antagoniste. Parce qu'il faut le dire, le personnage que l'on incarne est... Inexistant. Il n'a pas de nom, il est muet et nous choisissons sa tenue, son visage etc... Ce n'est qu'un avatar, Ubisoft voulais sûrement que nous nous identifions au personnage. C'est loupé. D'ailleurs, attention spoil, à la fin c'est Joseph qui gagne et dans toutes les fins possible. Preuve que Ubisoft a tout misé sur l'antagoniste et pas sur le héros. Dans tous les cas la fin est audacieuse pour un jeu vidéo comparé à tout le reste du jeu.

La progression est par contre d'une fluidité exemplaire. On pourra avancer dans l'aventure comme il nous plaira, on a une sensation de liberté parfaite. La trame principale et les quêtes secondaires se lient parfaitement entre elle. J'ai passé plus de vingt heure sur le jeu, vers la fin je sentais la redondance dans les quêtes secondaires. J'ai arrêté avant de faire une overdose de quêtes secondaires. Je pense que tout le monde y trouvera son compte.

J'ai passé volontairement sur les thèmes du jeu comme la prétendu « propagande antichrétienne », la critique des Etats-Unis, le culte de l'arme à feu (coucou Hurk), ou les piques à Donald Trump. Je pense que le jeu n'en fait pas assez pour être pris au sérieux sur ce genre de débat. Les rednecks sont trop redneck, les extrémistes trop extrémiste, les forces de l'ordre trop absent. Ce ne sont que des stéréotypes.

Sur une note plus légère je vous conseil de regarder Far Cry le film. Cela vous promet une bonne tranche de rigolade devant ce nanard. A regarder entre pote avec des bières.

La question que l'on peut se poser légitimement après tant de Far Cry sorti, c'est est ce que transposé la franchise dans un autre univers ou à une autre époque justifie l'achat d'uun nouveau jeu ? Etant un fan de ce genre de jeu, je disais oui sans hésité une seconde. Maintenant je me pose la question. Si la licence ne se réinvente pas, je pense qu'un jour je ferais l'impasse sur le prochain Far Cry, en Australie ? On ouvre les paris ?

Oh ! J'ai failli oublier de parler des micro-transactions. Oui parce qu'en plus d'acheter le jeu, le Season Pass, voilà qu'Ubisoft a glissé des items achetable avec votre argent dans le jeu. Un honte selon moi, pitié les gens, ne donnez pas d'argent pour un skill qui n'a aucune utilité.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 130 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de La critique de l'homme saoul Far Cry 5