Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Marathon d'en train 2 - L'empire contre attaque

Avis sur Final Fantasy II sur NES

Avatar Flbond
Test publié par le (modifiée le )
Version NES

Après avoir raté mes stations avec la première aventure de la série Final Fantasy, j'entame la suite sur un TGV Paris-La Baule avec des enfants gueulards dans un carré, tandis que leur parents les menacent avec de retirer leur iphone.
C'est parti

---

http://pressstartbutton.fr/images2/Blog_Mad_Dog/FF2_-_Intro.png
(RPG maker le retour)

Premier changement dans Final Fantasy II dès la sélection des personnages. Fini les personnages standards que l'on pouvait choisir selon leurs classes, ici seul le nom des personnages est sélectionnable. Et dans la catégorie bande de bulots je demande :

- Firion : http://th05.deviantart.net/fs70/200H/f/2011/160/1/a/ddff___firion_psp_wallpaper_by_kayarine-d3ifzwh.jpg
>Le "héros" central de l'aventure, ses copains ont été attaqués et ses parents tués et il veut se venger. Par contre, son regard de cocker et sa déprime permanente sont insupportables.

- Maria : http://images2.wikia.nocookie.net/__cb20120707154955/finalfantasy/images/1/15/Maria_DoS_2.png
>Le seul personnage un peu intéressant, mais à moitié exploité. Soeur de Léon, sa famille a accueilli Firion après la mort de ses parents et va entrer dans la rebellion avec lui.

- Guy (ou groumf pour les intimes): http://www.destructoid.com/elephant//ul/3082-468x-Guy_artwork.jpg
>Sorte de caution comique de l'aventure, Guy ne sait faire que des phrases de 4 mots. Il est un peu concon mais très sympa, un cro-magnon en armure.

- Leon : http://images2.wikia.nocookie.net/__cb20120604114639/finalfantasy/images/1/18/Leon.jpg
>Personnage qui ...eh bah rien de plus. Et voilà pourquoi...

======================== Never Surprising Story ========================
http://www.pressstartbutton.fr/images2/Blog_Mad_Dog/ff2_-_Combat_perdu.png
(Qu'ils sont fort nos combattants)

L'aventure commence par un procédé scénaristique que je hais et qui se résume à: MEURS T ES OBLIGE. Nos héros se font péter la tronche par l'armée de l'Empire de Palamecia. Par chance ils sont récupérés in extremis par les rebelles du coin, qui les remettent sur pied en leur disant qu'ils doivent maintenant rester à la maison.
Outre le fait que se faire rembarrer est toujours désagréable, Leon n'est plus là!

On se demande vraiment si on va le revoir, sachant qu'on lui a donné un nom et qu'il a oeuvré pendant 30 secondes, on a une petite idée. Mais pour le moment nos guerriers froncent légèrement les sourcils avant de continuer l'aventure, et prouvent au passage à la chef des rebelles (Hilda) qu'ils ne sont pas des tapettes en refesant un MGS dans les rues de la ville voisine.

http://images.wikia.com/finalfantasy/images/8/89/Final_Fantasy_II_World_Famicom_%28thumb%29.png
(la carte s'agrandit même ça n'est pas flagrant)

Cette dernière leur confie donc la simple mission de sauver le monde entier en rejoignant la rebellion contre l'Empire obscur qui terrifie tous les habitants. Ca ne vous rappelle rien? Eh oui on se retrouve avec un pseudo repompage de Star Wars, et celà est encore plus flagrant au fur et à mesure que l'on avance dans le jeu. Ce n'est pas un gros problème en soi, même si l'on a l'impression que SquareSoft à tout donné sur la trame globale, et à vaguement remplit le reste avec des villages assez oubliables.
D'ailleurs on amène l'Empreur de Palamecia un peu précipitament, apportant avec lui un twist merdique en Diable, où les relations entre personnages sont toutes balancées dans la foulée.

http://www.freewebs.com/dissidia-dossier/331px-FF2_Emperor.jpg
(It's ok to be g... Sérieux même l'Empereur a une névrose du violet)

Mais celà reste du FF, et même si l'on regrette un scénario faiblard d'une série qui se cherche encore, on prend quand même plaisir à évoluer dans les terres où quelques personnages ressortent (comme Mace Win...pardon Minwu). On fait d'ailleurs la connaissance de Cid (seulement nommé dans le I), un grand roublard ravi de son vaisseau volant. Et l'ajout de mots à apprendre ajoute une petite dose de choix.Non le problème n'est pas là...

======================== Evolution = piège à cons ========================

http://images2.wikia.nocookie.net/__cb20101216092614/finalfantasy/images/3/30/FFII_NES_Ambushed.png
(terrain connu pour les combats mais...)

Ce qui m'a foutu le plus en rogne c'est le système d'évolution "à la carte". Si on pouvait reprocher au premier épisode d'être "trop" classique, même si le système des classes était innovant, ici SquareSoft joue la carte de la liberté d'évolution des personnages. Sauf qu'après chaque combat les attributs sont quand même attribués en automatique, et ça devient un putain de bordel.

http://images.wikia.com/finalfantasy/images/8/87/NES_Victory_FFII.jpg
(ne vous réjouissez pas trop vite)

Si l'on prend un exemple de combat gagné celà va donner :

- Firion gagne en vitalité
- Guy améliore son épée
- Maria gagne en PM

puis

- Firion augmente la défense de son gant (???)
- Guy augmente en Force
- etc...

Monter des personnages devient problématique, et le pire c'est que suivant les objets portés les statistiques évoluent encore plus en roue libre. Si on rajoute les sorts qui évoluent de leur côté et le fait qu'on puisse coller des sorts blancs à un voleur et une armure en mithril à un magicien moi je dis :

http://static1.fjcdn.com/comments/4069013+_b18502ff62d1a2a3436af3707b4404de.jpg
(Voilà je n'avais pas d'autre idée en tête!)

Pour reprendre le Jdg, l'inventeur de ce mécanisme de gameplay = Nazi

======================== Tout n'est pas perdu ========================

http://pressstartbutton.fr/images2/Blog_Mad_Dog/FF2_-_Hilda_Bizarre_04.png
(une chambre/trois amis/des tonnes de possibilités)

Pour changer un peu et se calmer, il faut reconnaitre que les musiques poussent encore plus les limites de la NES. Plus de thèmes sont disponibles et celui de l'Empire préfigure des grands morceaux que l'on écoutera par la suite dans la série. Graphiquement, le changement est moins flagrant, et les éléments de la carte du monde sont exactement les mêmes. Par contre dans les villages et dongeons, on voit plus de détails sur les "textures", et les arbres/ruisseaux/routes/etc... sont plus variés. Les combats gardent le même style graphique.

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRXeiRLxnD8uy-SOG_vdIkKhF2UrdQ0b7cY08cP8D5VVvciCNmjgmsV-M4d3w
(c'est du japonais je sais)

Les sprites des personnages principaux ressemblent légèrement plus à des adultes, notamment leur avatar dans le choix des noms. Et il est a noter que le soin apporté à l'ambiance, même si c'est minime. Le ton se veut sombre avec des morts, des destructions, des paroles légèrement morbides parfois. Le choc avec son prédécesseur est visible, et si on aime c'est un bon ajout.

---

Donc que dire de FF II. Parfait ? non, Catastrophique? non plus. C'est un jeu tentant d'apporter des mécanismes pour faire avancer la série ainsi qu'une véritable histoire avec ses changements. Malheureusement le tout se révèle encore un peu bancal, et le système d'évolution des personnages est à chier.

En clair à jouer pour en apprendre plus sur la saga, mais certainement pas le meilleur épisode.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 741 fois
4 apprécient

Flbond a ajouté ce jeu vidéo à 2 listes Final Fantasy II

Autres actions de Flbond Final Fantasy II