Un jeu de rôle ? Non. LE jeu de rôle.

Avis sur Final Fantasy Tactics sur PlayStation

Avatar amjj88
Test publié par le
Version PlayStation

Ecrire une critique d'un tel chef d'oeuvre n'est vraiment pas chose facile. Par où commencer ? Les musiques d'Hitochi Sakimoto et Masaharu Iwata d'une exceptionnelle qualité ? La profondeur infinie du Gameplay ? L'histoire précise, recherchée, tentaculaire et archi-travaillée ? Le cara design excellent ? Un Final Fantasy dantesque ?
Deux versions de ce jeu sont disponibles, sur PS ONE et PSP. Sur psp, vous aurez accès à des cut scenes en cell shading d'une grande qualité et à des jobs supplémentaires, comme le "oignon Knight", mais surtout le Dark Knight.
Mais commençons cette critique par les musiques. J'ai, je dois l'admettre, une petite préférence pour Masaharu Iwata, avec ses thèmes du "Tutorial", purement génial, ou "The Zodiac Brave Story", ou "World Map".
Mais franchement, elles se valent toutes pour leur qualité constante.
Côté graphismes, on est d'abord surpris de voir une 3D isométrique, mais on s'y fait vite, car les personnages sont très travaillés. On retrouvera d'ailleurs avec bonheur et dans un cadre tout aussi excellent cet univers dans les jeux Final Fantasy 12 et Vagrant story. Le FF tactics Advance étant un peu à part, je n'en ferait pas référence, mais il est tout aussi immersif et qualitatif.
Les sprites sont certes petits, mais précis et d'une grande beauté. Les zones de combat sont par contre moyennes avec un regard actuel, mais très réussies pour l'époque. Rappellons que les niveaux et le type de terrain jouent un rôle très important pour certains jobs, comme les lanciers (dragonners en Japonais) et les geomanciens, pour ne citer qu'eux.
Mais parlons de ce gameplay. Je n'ai jamais vu un jeu aussi bien pensé. Tout se tient et s'utilise. quand on commence l'aventure, on dirige un groupe pouvant aller jusqu'à cinq personnages jouables en combats, incluant les personnages principaux. (Il sera possible de dénicher Clad Strife de FF 7 au fait) Mais on peut disposer en tout de plus d'une vingtaine de personnages, incluant des monstres très variés. Mais seule la race des humains pourra effectuer des changements de jobs, on s'en doute.
Ces personnages sont totalement évoluables (et interchangeables), tant au niveau de leur équipement, que de leurs capacités. Ces capacités s'aquièrent en choisissant un "job". Ce job vous permet de placer des capacités spécifiques (marcher plus loin, sauter plus haut, utiliser de la magie blanche, noire, léviter, utiliser deux katanas...) dans un gestionnaire de personnage. Le tout TRÈS simplement.
Au fil des combats, vous acquièrerez expérience et job points. Ces jobs points vous permettront d'acquérir ces fameuses compétences et de progresser dans le niveau de votre "job". Plus vous progressez, plus vous aurez accès à de nouveaux jobs, dont certains sont dévastateurs, comme les lanciers, les ninja ou, le Saint Graal, les chevaliers noirs.
La quête principale est riche et captivante, et, soulignons-le, pas de la première facilité. LEs quêtes annexes, auxquelles vous aurez accès dans les tavernes, sont variées et rigolotes. Elles demandent pour trouver les persos cachés comme Clad une certaine persévérance et ingéniosité.
Mais vous pouvez les scinder en deux : celles où vous envoyez une partie de votre équipe, un peu dans le style des coéquipier dans assassin's creed Brotherhood et celles où vous vous déplacez vous même. Ces dernières sont... Dures. Essayez le Deep Dungeon pour voir...
Mais pour parfaire cette critique, il ne faut pas oublier l'ambiance du jeu. Elle est extrêmement immersive. Faire avancer ses personnages dans leurs jobs n'a jamais été aussi immersif et captivant. On peut même utiliser des jobs pour dompter des monstres et les faire évoluer. Mais rien à voir avec cette saleté de FF 13-2. Ici, il y a une vraie recherche de genre, une essence particulière.
Tout est fait pour vous accrocher au paddle. Ce jeu est le seul à m'avoir fait allègrement dépasser la barre des 200 heures de jeu. Oui, 200 heures. Avec FF7, FF 8 et FF10, j'étais entre 170 et 190. Mais là, c'est vraiment inouï. Chaque partie ramène quelque chose, et sans multi joueur. quand on y a goûté, on ne le quitte jamais vraiment. Vous y reviendrez forcément.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 490 fois
1 apprécie

amjj88 a ajouté ce jeu à 4 listes Final Fantasy Tactics

Autres actions de amjj88 Final Fantasy Tactics