👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

FINAL FANTASY VII : REMAKE de Motomu Toriyama, Naoki Hamaguchi et Tetsuya Nomura.

Un des jeux les plus attendus de l'année issu d'un projet subodoré depuis quinze ans (il faut remonter à la conférence de présentation de la Playstation 3 en 2005!) et qui fut enfin confirmé sur PS4 il y a cinq ans. Ce jeu représente la tentative de replonger au sein d'un réel age d'or du jeu de rôle japonais -les années 90- en tentant de nous faire revivre l’expérience de ce qui est encore considéré comme l'un des meilleurs jeux vidéos de tous les temps. Rien que ça! Bon...

Que peut-on dire concrètement après les quarante heures de jeu m'ayant permis de terminer l'aventure Final Fantasy VII : Remake?

"LES COULOIRS DE MIDGAR"

Autant répondre d'emblée. Pour faire court, il s'agit d'un jeu frustrant et globalement décevant. Et ce pour plusieurs raisons... Commençons par les bons points!

Le jeu est globalement joli, les modèles 3D des personnages sont de très haute facture, les environnements sont sympathiques (même si la DA manque pas mal de cohérence sur certains points mais j'y reviendrai.) La narration est sympathique et c'est plaisant de replonger dans les séquences du jeu original et redécouvrir les personnages en mode "redux"... L'UI et les menus sont élégants et ergonomiques, la plupart des mini-jeux disséminés tout au long du jeu sont amusants, les scènes cinématiques qui ponctue les moments clés qui utilisent le moteur du jeu sont de très bonne qualité dans l'ensemble et les séquences en image de synthèse (peu nombreuses dans l'ensemble) tabassent mais c'est de Square-Enix dont il s'agit pas de surprise à ce niveau...Vous me direz donc "tout va bien?" En fait... non. Tout ne va pas mal bien sûr mais le reste est juste très très moyen et c'est un euphémisme.

Déjà on est dans des couloirs vous vous en doutez mais pour être honnête avec vous cet élément précis de design ne me pose pas de problème. J'aime bien à titre personnel être guidé dans les jeux vidéo en général! Cependant je ne compte pas le nombre incalculable de passages dans ce jeu où on te fait "jouer" (en fait juste interagir) juste pour faire avancer ton personnage et "subir" une séquence narrative où tes mouvements sont limités. Le rythme du jeu (le "Game Pace") est régulièrement atténué et haché. On a l'impression d'être souvent "bloqué" et interrompu. Ce qui à pour effet de faire monter un sentiment constant de frustration, de restriction... Voire même de confinement! Sans vous parler des bugs que j'ai rencontré dans certains phases d'exploration. (Notamment un moment où les deux PNJ m'accompagnant -Aerith et Tifa- passaient leur temps à vouloir repartir en arrière et refusait de me suivre... Incompréhensible.) Tout l'aspect RPG, le fait de pouvoir aller plus ou moins librement dans des zones pour faire du "levelling", pour explorer à peu près les endroits et fouiller les recoins... Tout cela est à peu près réalisable mais toujours avec des contraintes.

Celles-ci sont toujours liées à l'avancement dans le scénario du jeu. On est très régulièrement "tenus en laisse" par l'intrigue et le jeu passe son temps à nous interdire des choses, jusqu'à même mettre des murs invisibles de temps en temps pour te forcer à rester dans un endroit bien précis d'une zone déjà pas bien grande à explorer...

"AVALANCHE DE FAN-SERVICE"

Parlons un peu "DA"! La direction artistique du jeu est bizarre. Certains environnements sont sublimes et d'autres sont assez pauvres. Je dirais que l’esthétique du jeu n'est pas au top. Encore une fois le visage des protagonistes ont un rendu remarquable. Leurs vêtements, les détails sur leur équipement et leurs armes etc... Mais justement cela crée un décalage étrange entre tous nos personnages principaux hyper harnachés et stylés avec le reste du monde, les PNJ... qui eux semblent pour le coup assez "normaux". Du coup ça donne un peu l'impression que Cloud et ses amis sont des cosplayers... Bon je pinaille sur des détails certes mais c'est souvent un peu choquant. C'est d'ailleurs pareil pour certains cadres de la Shin-Ra (Heidegger, Scarlett et Rufus notamment) qui ont tous des costumes en mode "Japan Expo" mais qui sont entourés de gens en costume-cravate. Un choix étrange au niveau de la cohérence visuelle globale. Mais passons!

En gros, j'ai eu le sentiment de jouer à un jeu narratif fan-service de luxe. (J'y vais un peu fort tout de même là mais c'est sincère.) Le système des matérias est sympathique mais très léger, il est possible de faire évoluer ses armes avec un peu de choix mais rien de vraiment impactant. Question lore et développement d'univers même si on a beaucoup de choses en plus pour nous proposer d'augmenter l’expérience originale on reste plus proche du bourrage et de l'étirage de séquences en mode "filler" que d'une vraie expérience augmentée. Entre ça et des passages littéralement repris/repompés du film de Final Fantasy VII : Advent Children parfois au plan près (et je n'exagère pas) Nomura s'est complètement auto-référencé sur ce coup là! Les moments où j'ai eu l'impression de jouer à un J-RPG étaient rares. A l'occasion de phases de "semi-donjons" où on passe son temps à activer des leviers, des échelles, des ponts et à chercher des coffres, toutes ses phases étant entrecoupés de combats (quand même!!)

D'ailleurs, au sujet du système de combat... Que dire si ce n'est qu'il est anecdotique, on l'a comparé à celui de Final Fantasy XV (contre lequel je n'avais rien au fond) mais je dirai qu'il est moins bon, plus brouillon et très facile à exploiter via quelques astuces bourrines. Se retrouver en difficulté dans le jeu est très délicat. Et cela à cause du séquençage parfois étrange des phases de jeu. Par exemple est que le jeu est tellement scripté qu'il te sort souvent des boss d'un chapeau sans pouvoir forcément s'y préparer correctement avant... Les boss principaux ont d'ailleurs des phases qui se déclenchent avec des scripts qui lancent des RTC (pourquoi pas) dont certaines peuvent parfois annuler tout simplement une action en cours pendant le combat... Trop de scripts tuent le script.

"FFVII REMAKE(S) : DEVIANT CHILDREN?"

Final Fantasy VII Remake est une vraie créature de Frankenstein. Le jeu est parfois jouissif , consistant, entraînant... Mais est tout autant poussif, énervant, lent et tire souvent sur la corde sensible pour atténuer ses fêlures qui sont bien trop visibles....

Pour un jeu "Triple A" en 2020, le jeu n'est pas "au niveau". Clairement pas dans les standards surtout quand on voit ce que la concurrence nous sort comme "panier moyen" ces dernières années. Il va malgré tout créer une grosse hype (c'est déjà le cas) et je suis persuadé que beaucoup de gens vont adorer le jeu. Grand bien leur fasse. J'ai d'ailleurs moi même été saisi par certains moments du jeu qui sont très réussis, il faut le reconnaître.... Mais comme l'a dit un jour un triste sire: "c'est de la poudre de Perlimpinpin"! Inachevé, bien trop limité, avec un gameplay qui -hors des combats- est réellement lourd et mal géré. (Via notamment toutes ses interactions contextuelles insupportables, qui rendent impossible le fait d'enjamber un obstacle ou de sauter sans une indication affichée à l'écran... Le fait de devoir rester appuyé sur une touche pour actionner des leviers sans que ça ait de "sens" etc...)

Final Fantasy VII : Remake est un jeu qui fait peine à voir et laisse extrêmement dubitatif quant aux velléités de Square-Enix. Ceux-ci ambitionnant (en théorie) de réadapter cet épisode phare dans son entierté. Comment? A quel rythme de sortie? Combien d'épisodes seront produits? Trois? Quatre? Ou peut être sept? Seront-ils construits comme celui-ci où vont ils se "sortir les doigts" et nous proposer quelque chose de beaucoup plus ambitieux et carré?

Nous verrons bien mais une chose est sûre, c'est mal barré!

Kaleendah
5
Écrit par

il y a 2 ans

1 j'aime

Final Fantasy VII: Remake
Aelphasy
8

Vous connaissez FFVII ?

Bien sûr que vous connaissez FFVII. Vous êtes un joueur du dimanche ? Vous connaissez FFVII. Vous ne jouez pas à des JRPG ? Vous connaissez FFVII quand même. Vous traînez sur des forums spécialisés...

Lire la critique

il y a 2 ans

31 j'aime

1

Final Fantasy VII: Remake
baje
5

Un mauvais jeu, un mauvais RPG et un mauvais FF.

FF7R est un jeu particulièrement vieux, développé sans aucune idée neuve et pire, avec des dizaines de mauvaises. Le soin tout particulier accordé aux protagonistes principaux, bien pratique pour...

Lire la critique

il y a 2 ans

30 j'aime

18

Final Fantasy VII: Remake
Jérôme_Derochette
4

Un retour désenchanté !

Dire que ce remake de Final Fantasy était attendu au tournant est un euphémisme. Quelques années après son annonce, les joueurs, fébriles, le tiennent enfin au bout du pad. Et le verdict est sans...

Lire la critique

il y a 2 ans

29 j'aime

5

The Foreigner
Kaleendah
8

OLD IS GOLD

Simple, efficace, brutal, sans concession. Quelques dénominations permettant de décrire partiellement l’expérience délivrée par l'excellent The Foreigner réalisé par Martin Campbell. Il s'agit de...

Lire la critique

il y a 4 ans

7 j'aime

À la poursuite de demain
Kaleendah
9

BELIEVE IN TOMORROW.

Second film live de l'incroyable Brad Bird après le déjà très bon Mission Impossible : Ghost Protocol, le projet Tomorrowland avait de quoi intriguer. Déjà une nouvelle franchise ne fait jamais de...

Lire la critique

il y a 6 ans

4 j'aime

Love
Kaleendah
8
Love

L'AMOUR N'EXISTE PAS.

LOVE de Gaspar Noé. Après Enter the Void, le nouveau projet de Gaspar Noé avait de quoi faire peur. La promesse est somme toute assez simple et fait partie de la promo du film. Une phrase : "Enfin...

Lire la critique

il y a 6 ans

4 j'aime