Final Fantasy VII : Demake

Avis sur Final Fantasy VII: Remake sur PlayStation 4

Avatar Liehd
Test publié par le
Version PlayStation 4

Bon, on ne va pas faire de chichis, il y a déjà 71 critiques ici qui ont abondamment développé tout et son contraire au sujet de ce jeu très attendu, alors les chances d'être lu (et d'avoir quelque chose de nouveau à apporter au débat) sont minces.

En conséquence de quoi me contenterais-je pour la forme de reposter ici quelques-unes de mes réflexions à chaud en cours de jeu, à l'attention de ceux qui auraient fini celui-ci (attention, spoilers) et auraient apprécié l'expérience dans les mêmes proportions que moi : pour de vrai, certes, mais avec un ratio de 60 Fps (60 facepalm/second).

Fanboys s'abstenir.

Remake Report 1 (chapitre 1 à 3 - en cours).

_ Haaaaa, je sens qu'on va bien s'amuser. Hooo... un boss !
Frappe-frappe-frappe.

GAME OVER

_ Je. Sens. Qu'on. Va. Bien. S'amuser.
(à quelle heure il ouvre, cash converters ?).

*

_ Houlaaaaaa mais les gars, on papote, on papote mais ça fait déjà cinq minutes que ce gars joue à notre jeu, là, faut y aller, faut y aller ! Envoyez-qui-vous-savez ! (clin d'oeil à la caméra).

_ Qui-vous-savez Qui-On-Sait ? (double clin d'oeil à la caméra)

_ Oui, oui, Celui-que-vous-savez-que-vous-le-savez ! (appels de phares de l'oeil à la caméra).

_ Bonjour. Je suis Troy Mac Sephiroth. Vous m'avez peut-être déjà vu dans des films comme Advent Children ou des doujins cochons sur les sites d'enchères japonais...

_ Sephiroth ? Toi ? Si tôt dans le jeu ? Que viens-tu donc faire là au mépris de toute intensité dramatique, sacripant ?

_ Je venais balancer tout le scénar' comme on arrache un sparadrap, comme ça pas de pression. Et j'en profite pour passer voir ce que tu as prévu pour la Fête de Mère.

_ Tu veux dire "la Fêtes des Mères", non ?

_ NON.

_ Ha bon.

_ Au fait, je t'ai parlé de mon grand objectif secret ?

_ Ouvrir les portes de Kingdom Hearts ?

_ Ho ! Mais oui ! C'est exactement ça ! Comment as-tu su ?

_ Je l'ai deviné quand on a commencé à se faire attaquer par des simili sans aucune raison apparente.

_ Il nous restait des assets de Kingdom Hearts III qu'on avait pas pu recycler ingame. C'est important, le recyclage, à notre époque. N'as-tu point entendu les cris d'agonie de la planète ?

*

On pourrait revenir sur la boucle d'oreille de Cloud ? C'est peut-être qu'un détail pour vous mais moi, j'aimerai bien savoir à quel moment de sa carrière de militaire d'élite il s'est fait percer l'oreille, et dans quelles circonstances. Non parce qu'est-ce qu'il s'est fait percer l'oreille, Sephiroth ? Non. Il s'est fait gonfler la gueule au botox pour ressembler à Hamtaro, mais il ne s'est pas fait percer l'oreille. Bon, il est tellement bishonen qu'il s'est sans doute fait percer tout le reste mais ça ne nous regarde pas.

*

_ Roberto, écoute. Viens par là, Roberto. On va faire une blague à Liehd. Mais si, tu sais. C'est le plus grand super fan de Final Fantasy de tous les temps. Eh ben comme il a pas mal cassé du sucre sur le style de Nomura, ce que tu vas faire, c'est que tu vas le lui faire regretter, d'accord ? Je veux que tu prennes ces persos et que tu les redessines de la façon la plus moche possible, tu peux faire ça ?

_ Et comment ! D'aucuns diraient que je suis né pour ça !

_ D'aucuns ?

_ Nomura.

_ ça paraît légitime.

_ Et attends, t'as pas encore vu Wedge.

*

_ Hé, regarde Roberto, ça marche ! ça fait vingt minutes qu'il est dans les options en train de chercher comment enlever le mode 50 hertz qui écrase l'écran !

*

_ Alors coco, tu vois, elle, c'est Aerith, elle a l'air fragile comme ça mais c'est un personnage fort, avec une vraie destinée tragique. Alors pour la doubler, je te propose qu'on prenne la doubleuse à la voix la plus niaise et la plus sirupeuse du monde, et qu'on lui demande de surjouer le fantasme de l'ado mal dans sa peau comme si elle avait quatorze ans.

_ Ha mince, c'est déjà ce qu'on avait prévu pour Tifa.

_ Tifa ? Celle qui fait du kung-fu magique de l'espace et qui tient un bar dans les taudis ?

_ Absolument. On va la faire parler comme une gamine en colonie de vacances, comme ça on sera bien emmerdé quand on incluera Yuffie au casting dans l'épisode 2.

_ Dans l'épisode quoi ?

_ Laisse, c'est une private joke.

(sérieux, les japonais et les personnages de femmes fortes, c'est pas encore trop ça. Et ne parlons pas de la tenue de Tifa, qui est sexy juste ce qu'il faut pour être vulgaire, comme ça son apparence contraste encore mieux avec sa voix, histoire de ne pas faire n'importe quoi à moitié).

*

Couloir. Combat. Combat. Combat. Couloir. Couloir. Couloir. Couloir. Couloir. Combat. Couloir. Couloir. Combat. Couloir. Couloir. Couloir. Couloir.

Il est très sympa, ce The Bouncer remake, mais si on le dépouille de toute la nostalgie qu'il remue sans finesse, c'est quand même un sacré naufrage en matière de game-design, sans parler de son rythme plus délayé qu'une menthe à l'eau en terrasse à Aix en Provence.

*

_ Et sinon, vous n'avez pas peur que les gens se pendent, en écoutant ces dialogues nullissimes à la chaîne ?

_ Du tout.

_ Vous partez bien confiant.

_ C'est parce qu'ils se seront rongés les phalanges d'abord, de consternation. Du coup ils n'auront plus de doigts pour faire le noeud coulant.

_ Ha ouais. Bien vu.

_ C'est mon métier.

*

Bref : c'est allongé au-delà du raisonnable, linéaire comme un mauvais jeu PS2, les dialogues sont d'une affligeante immaturité, les modifications du scénario sont au diapason, les designs des persos piquent les yeux (à part, éventuellement, Biggs, Jessie et Barret), le système de combat est très frustrant (en ce sens qu'il laisse croire à un jeu d'action, mais que les attaques des adversaires sont gérées comme dans un J-RPG au tour par tour : vous aurez beau miser à fond sur l'esquive, un ennemi qui tire vous atteindra toujours au moment où il tire, ce qui rend le système d'autant plus frustrant puisque trompeur), mais les musiques sont joliment remixées et on prend plaisir à redécouvrir Midgar à grande échelle, même si c'est en ligne droite et avec les oreilles qui saignent.

Remake Report 2 (chapitre 3 à 5 - en cours) :

CHUIS PAS V'NU A MIDGAR POUR DEVENIR CHAMPION DE FLECHETTES T'ENTENDS ? !!!

*

ET NON, J'Y SUIS PAS V'NU POUR Y RECHERCHER DES CHATS PERDUS NON PLUS !!!
C'EST PAS TROP MA DEFINITION DE LA GRANDE AVENTURE !

*

DU... DU TRAVAIL ? UN LOGEMENT ? M... MAIS POURQUOI FAIRE, LES GARS, PUISQUE TOUT VA ETRE DETRUIT PAR MA FAUTE DANS, ALLEZ, DEUX JOURS A TOUT CASSER !!!

*

(Deux jours à tout casser, ho, ho, j'ai fait une blague, t'as vu ? !).

*

Non parce que oui, c'est sympa d'essayer de nous impliquer et tout, mais vu qu'on sait déjà d'avance ce qui va arriver, ben c'est complètement inutile, comme avec le papa du Roi Lion, tiens, on ne nous la fait pas.

*

"Venez consulter la nouvelle liste des monstres vaincus !".

*

Le rencard parfait, vu par un japonais ?
Changer les filtres d'un lavabo.
Mmmmhhh...
Oui. Pourquoi pas ?
On vit dans un monde ouvert (enfin, j'me comprends).

*

Très sympa, ce hip-hop de Chocobo remixé par Hannibal Lecter.

*

"Venez consulter la nouvelle liste des monstres vaincus !".

*

Quand même, cette Jessie, qu'est-ce qu'elle est sympa, qu'est-ce qu'elle est mignonne, qu'est-ce qu'elle est craquante ! je fonds littéralement !
:imagine mentalement un perso masculin qui se comporterait comme elle:
Je... je retire ce que j'ai dit !
JE T'AI RECONNU, ROMAN POLANSKI !
Hashtag Balance ton porc !

*

"Venez consulter la nouvelle liste des monstres vaincus !".

*

_ Alors pour l'élément comique, j'ai pensé à un gros.

_ Ha oui ! C'est une bonne idée, ça, comme dans les années 80 !

_ Par contre, c'est chaud à écrire, un gros, faut faire gaffe à pas être trop caricatural, surtout !

_ T'inquiète, j'ai un super documentaire sur eux à la maison, ça s'appelle Professeur Foldingue, c'est avec Eddy Murphy et ils passent leur temps à péter, là dedans, c'est génial.

_ Parfait ! ça correspond bien à ce que j'avais en tête, en plus. Par exemple, attends, tu vas te tenir les côtes : il passerait son temps à avoir faim et à parler de bouffe !

_ Pas un mot de plus ou je me fais pipi dessus.

_ Et il y aurait une scène cocasse où il se ferait mordre les fesses par des chiens !

_ J'adore. Qu'on m'amène un pantalon propre, je vous prie.

*

Très sympa, cette phase en moto, c'était vraiment audacieux de reprendre à l'identique une phase de gameplay qui paraissait déjà datée en 1997. Et de la coller si tôt dans le jeu alors qu'elle constituait un climax. Ceci dit, blague à part, je ne vois pas bien comment ils auraient pu prendre de plus mauvaises décision en la mat...
HAHAHAHAHAHA VROUM VROUM JE SUIS LE ROI DE LA MOTO HAHAHAHAHAHA JE PONCTUE TOUTES MES PHRASES PAR HAHAHAHAHA ET JE FAIS SANS ARRET DES METAPHORES DEBILES SUR LA MOTO ET TOUT CE QUI TOUCHE A LA MOTO HAHAHAHAHAHA ET POUR NE RIEN GACHER J'AI LA NUQUE LONGUE T'AS VU ? ! HAHAHAHAHA J'EN AI LE MOTEUR QUI SE COULE UNE BIELLE DIS DONC !!!
Pour filer la métaphore, je ne sais pas du tout comment ce "personnage" a pu passer le contrôle technique mais clairement, il a les fils qui se touchent au niveau du tableau de bord.

*

"Venez consulter la nouvelle liste des monstres vaincus !".
"HO P*TAIN MAIS TA GUEULE A LA FIN !!!!"

*

Quand même, quel plaisir de pouvoir enfin se promener à sa guise dans Midgar ! Tiens, par exemple, si je veux aller là, je peux !
Euuuhh...
Ah tiens non.
Bon, c'est pas grave, mauvais exemple. Mais si je veux aller là, et ben je p...
Euuuuhhhh...
Toujours pas.
Ni là, ni là, ni là.
Ha ! Là, je peux y aller ! Il n'y a rien mais je peux y aller !
Et...
Euuuuuhhh...
Là je ne veux pas y aller mais je dois y aller quand même parce que c'est obligé !
Mais sinon, je répète, quel plaisir de se promener à sa guise dans Mid... OH P*TAIN ENCORE UN MUR INVISIBLE DE M*******RDEEEEEUUUUH !

*

En fait, ce jeu n'est pas fini, au moins autant que FF XV, c'est juste qu'ils ont mieux caché la misère. Mais quand on fait le compte des couloirs copiés-collés et des grandes zones dépouillées ou des nombreuses arènes fermées qui ne disent pas leur nom, on se dit qu'ils avaient à peine fini 50% du développement avant de commercialiser tout ça.

*

Je ne sais pas si la schizophrénie se soigne bien quand on est un jeu vidéo, mais la façon dont ils ont essayé de faire coïncider les nouveautés du scénario avec une fidélité presque mot-à-mot avec ce qui se passait dans le titre d'origine, c'est d'une cocasserie de tous les instants. Mention spéciale à la façon dont les personnages sont tantôt torturés par les conséquences humaines de leurs actes, et tantôt extatiques pour les mêmes raisons.

_ Quand même, porter le poids de toutes ces vies gâchées, c'est insupportable, j'ai du mal à me regarder dans la glace le matin quand je me lève, ça m'obsède de jour comme de nuit, MAIS QUAND MEME, QUEL PIED, C'ETAIT LE KIFF ABSOLU ! BOUM ! BOUM ! BADABOUM ! ALLEZ, JE PORTE UN TOAST A NOTRE FINE EQUIPE ET ON R'MET CA DEMAIN !!!! KAMPAIIIIIIIIIIIIIIII !!!

*

Mais le pire, dans tout ça, c'est que le jeu est toujours aussi difficile à lâcher.

Remake Report 3 (chapitre 5 à 9 - en cours)

Quinze heures de jeu, on fait enfin exploser le deuxième réacteur Mako, tout-va-bien.
Plus délayé que ça, ce serait un épisode filler de One Piece.

*

Aerith, quand on y pense, c'est quand même la pire sal*perie de tous les FF confondus. La nana est non-violente, connectée à l'esprit de la planète, elle ne fait littéralement qu'un avec la vie et...

_ Tu parlais à qui, là ?

_ Aux fleurs. Je leur racontais notre journée.

_ Et elles ont répondu quoi ?

_ Qu'elles étaient très fières de nous.

_ ...

_ Je plaisante, je ne les entends pas vraiment. Mais des fois, j'ai comme la sensation... comme si elles parlaient pour de vrai, et qu'en me concentrant, je pourrais entendre leurs paroles. Je me demande ce qu'elles diraient, alors...

Ha ben cherche pas, Aerith. Moi je sais.
Elle se mettraient à gueuler en te voyant :
NE NOUS COUPE PAS !!! NE NOUS COUPE PAS !!! NE NOUS COUPE PAS !!!
Non parce que c'est vraiment la pire psychopathe de la saga, en fait : elle adore les fleurs, elle leur parle, et elle les cueille à la moindre occasion : pour les vendre, pour les offrir, pour décorer, pour le lol.

Sephirothdidnothingwrong

*

C'est marrant, j'ai l'impression d'avoir déjà joué à ce jeu, sauf que dans mon souvenir, Cloud ressemblait à un homme.

Eh mais oui !

Ce jeu, c'est Ken Lost Paradise, en plus joli mais en moins fun et sans le second degré salvateur.

En fait, ce FFVII se la joue Yakuza (la licence, pas le syndicat du crime).

Et bien sûr, comme son récit ne s'y prête pas, ça donne une expérience hybride qui ne convainc ni dans le registre du RPG, ni dans le registre du jeu bac à sable.

*

C'était obligé de coller du Aladdin dans le thème du Wall Market ou comment ça se passe ?
Non parce que comme on y passe un temps certain, on se surprend vite à chanter par-dessus et c'est assez embarrassant.

*

Absolument TOUS les personnages féminins de ce jeu sont amoureux de Cloud, de 7 à 77 ans, c'est insupportable (d'autant qu'il a autant de ganache qu'un cosplayer de la Japex, sans le ventre qui déborde).

L'expression : "Cloud et ses Cloudettes" n'a jamais été si appropriée.

*

Les juke-box et les thèmes musicaux à collectionner, pourquoi pas. Mais c'était vraiment obligé que tous les remix à trouver fassent saigner les oreilles ?
Une petite pensée de sympathie pour ceux qui ont précommandé la B.O.
Moi, je perds deux points d'audition à chaque nouveau remix.

*

Aerith est quand même le perso le plus sympathique de ce remake vu qu'elle n'arrête pas de se moquer de Cloud. Elle lui donnerait des coups de pied que ça deviendrait ma nouvelle waïfu. Par contre, son doublage français c'est niveau Laura Lone et le sketch de la girafe. Je m'arrête régulièrement de jouer pour l'imiter.
"Et trotte trotte Sephiroth. Et tranche tranche son épée...".
https://www.youtube.com/watch?v=YNMrxKH7WmQ

*

A part ça, c'est tellement mal écrit qu'ils auraient directement dû s'attaquer au remake de l'épisode VIII. Cloud est écrit comme Squall, Jessie et Aerith sont écrites comme Linoa, Tifa est écrite comme Selphie, Barret est écrit comme Zell (c'est vrai, quoi, qui se souvient des vannes foireuses de Barret dans le FFVII d'origine ? Personne ? C'est normal, il n'en faisait pas !) et s'il faut un Irvine, Johnny sera parfait dans le rôle.

La beauté de la chose, c'est qu'une fois qu'on a fait ce rapprochement, on ne voit plus que ça et ça rend la narration encore plus mauvaise qu'avant. Un bien beau contre-exploit.

*

Et malgré tout, le jeu est toujours aussi difficile à lâcher. Ils ont dû mettre de la drogue dedans.

Remake Report – Final

12/20, c'est la note qu'a eu The Bouncer à sa sortie sur Jeuvidéo.com.
11/20, c'est la note qu'a eu Dirge of Cerberus à sa sortie sur ce même site.

Et alors c'est marrant parce que quand on mélange les deux et qu'on colle un skin « Cloud Strife » sur les design, on obtient 18/20.

C'est quand même une bien mystérieuse chose, les mathématiques.

Mais revoyons tout ça au ralenti, comme disait X-Or.

De toute façon, on ne peut que le revoir au ralenti vu que le jeu est aussi trépidant qu'un épisode de Derrick (ce qui n'est pas un mince exploit quand on considère le nombre de cinématiques dans lesquelles les personnages bondissent dans tous les sens juste pour le plaisir de faire des saltos avec les fesses).

*

_ Oh mon Dieu, Tifa risque de perdre sa vertu entre des mains (mais pas que!) phallocrates et concupiscentes ! Vite, il faut agir ! Alors...
Concours de danse, ou duel de squats ?

*

_ Et c'est une attaque signée la Maiiiiiisooooon Infernaaaaaale !

*

_ Oh mon Dieu ils vont faire s'écrouler tout un quartier sur les pauvres gens des bas-fond ! Faites-les évacuer, mais pas trop vite pour ne pas qu'ils trébuchent ni qu'ils s'écorchent les genoux, on n'a plus de mercurochrome ! Avec un peu de chance, on en sauvera 55000... et les chats !

*

Je peux pas, j'ai combat d'arène.

*

_ Alors voilà, j'aimerais bien qu'on se félicite, là, parce qu'on a été bon ! On a réussi à évacuer 70000 personnes en un quart d'heure en les faisant marcher à cloche-pied en chantant la javanaise ! Et vous savez le plus beau ! Y'avait même pas 70000 personnes dans notre quartier ! On s'en sort avec plus de monde qu'on en avait en partant ! Alors j'ai envie de dire : nique leur mère, les enjeux dramatiques !

*

_ Appelez en urgence les gars du secteur fanservice ! Il nous faut absolument un plan de Cait Sith totalement inutile et gratuit qui ne servira à rien pour la suite !

_ ça va être chaud, chef ! Ils sont en train de plancher sur comment rendre Red XIII non-jouable.

*

Et sinon les gars, le perso qui voulait devenir actrice ou danseuse, là (j'ai oublié, réflexe d'auto-préservation), ça vous aurait pas effleuré de vous servir de ce background pour lui donner une fin un peu classe, genre scène de théâtre sous les projecteurs et dernière tirade ou dernière danse sous les feux nourris des missiles adverses ? Non parce que sur l'échelle du pathos « tu me dois une pizza », ça se situe très en dessous du niveau de l'amer.

*

_ EST-CE QUE TU ENTENDS LES CRIS DE LA PLANETE, CLOUD ?
_ Ha ? Ça ? Non, pardon. C'est juste moi qui suis en train de lapider les scénaristes avec leurs propres godasses !

*

_ Et c'est une attaque signée la Maiiiiiisoooooon Infernaaaaale !

_ Non mais toi aussi ta gueule en fait.

*

_ Oh mon Dieu, nos chers amis ont été assassinés par la Shinra ! Nous voilà traumatisés ! Que devons-nous faire ? Retrouver des Chocobos perdus, ou réunir des enfants égarés ?

*

_ Bonjour, je suis Troy Mac Sephiroth, vous m'avez peut-être déjà vu dans des jeux sérieux comme Final Fantasy VII et Crisis Core.

_ Et vous faites quoi, exactement ?

_ Moi ? Rien. Je passais, juste. Histoire de rappeler toutes les deux heures au joueur que moi aussi, je suis dans ce jeu. Mais à vrai dire, je ne sais pas bien ce que je fous là. On m'a juste dit de sourire tout le temps comme un idiot du village. Il paraît que ça donne un air mystérieux.

_ Vous êtes obligé de me susurrer tout ça à l'oreille avec un regard équivoque ?

_ Absolument. Il y a une clause dans mon contrat. C'est pour les doujins.

*

Houlalala, on a beau délayer le jeu plus qu'un dealer des quartiers nord peut couper sa came, ça avance encore beaucoup trop rapidement ! Vite ! Collez un train fantôme sans aucune raison ni aucune explication ! Et collez aussi un laboratoire de Resident Evil sous la maison des héros ! Les gamers ils aiment bien ça, Resident Evil !

*

Quatre mille couloirs plus tard.

*

_ Oh mon Dieu, ils ont enlevé Aerith et ils veulent l'accoupler avec Jean-Mi de la compta ! On ne peut pas laisser faire ça ! Alors... Combats d'arène, ou duels de traction ?

*

_ Pour sauver Aerith après avoir terminé trente quêtes annexes sans intérêt, je vous propose qu'on s'infiltre dans la Shinra en passant par la porte d'entrée et en s'y promenant les mains dans les poches, à portée de caméra. Avec un peu de chance, l'épée de trois mètres et le bras-mitrailleuses passeront inaperçus !

*

Non mais ça y est, là, je pense que j'ai tout vu, ce jeu ne peux pas tomber plus b...
DOMINO C'EST LE MEILLEUR !!!

Ha mince, si, pardon.
C'est vraiment des bons, chez Avalanche. On comprend mieux pourquoi la Shinra est obligé de faire sauter leurs bombes à leur place.

*

Holala ! Plot twist ! C'était donc ça le vrai scénar' ! Quelle surprise ça aurait été si je n'avais pas à peu près tout deviné dès les premiers chapitres, MAIS EN MIEUX !

*
Que de combats épiques pour clore cette aventure ! Cloud, Tifa, Aerith et Barret coude-à-coude, affrontant l'adversité, pendant que Red XIII... euuuuhhh... les regarde en mangeant des pom'chips ?

Sérieusement, je ne sais pas qui a programmé son IA, mais je crois qu'il a oublié d'activer le paramètre dans le menu général.

*

Verdict final : un sympathique nanar de luxe, gentiment consternant, auquel on s'attache inexplicablement malgré ses tares constantes, et qu'on est triste de lâcher en fin de parcours bien qu'on n'en ait rien apprécié vraiment.

Côté points forts, le système de combat m'a vraiment beaucoup, beaucoup plu, à la fois nerveux et technique, dépoussiérant intelligemment le tour par tour tout en lui donnant un dynamisme dans l'air du temps, avec un vrai challenge mais sans excès (malgré quelques combats injustes et particulièrement mal branlés). Ça m'a un peu fait penser à Resonance of Fate dans l'esprit, mais en moins hardcore.

Les remix des musiques originelles sont ex-cep-tion-nels, à part les horreurs jazzy du jukebox qui ont poussé Shiryu a se re-crever les tympans par mesure préventive.

Et puis bon, c'est pas visuellement foufou, mais c'est plutôt joli (surtout les bidons-ville).

Côté points négatifs :

_ C'est écrit par des enfants de six ans qui n'ont aucune prédisposition pour l'exercice. Non mais ils savent, au Japon, que scénariste c'est un métier, ou ils pensent que c'est juste un hobby ? Je crois qu'il ne doit y avoir que deux ou trois lignes de texte d'à peu près supportables dans le lot, tout le reste sonne faux, mal scripté, poussif, anti-naturel, anecdotique, soporifique et immature. Des personnages forts comme Tifa et Aerith se transforment en potiches niaiseuses façon lauréates de l'Eurovision, et Cloud en Emo de 1ère Arts Plastiques. Les anciennes scènes sont sabordées par le ton tristement premier degré et maladroit de l'ensemble, les nouvelles sont unanimement consternantes, les deux ne se raccordent qu'au pistolet à clou et le fil narratif part sans arrêt dans tous les sens pour finir systématiquement en pétard mouillé.

_ Les musiques inédites d'Hamauzu confirment l'absence totale de talent du bonhomme, qui est à la musique de jeu ce que Roberto Ferrari est au chara-design et Tetsuya Nomura à la direction d'équipe. Non mais sérieusement : ça n'y coupe jamais, à chaque nouveau thème pourri, on se dit "ha ! ça c'est signé Hamauzu !". Franchement, ces trois-là se sont trouvés, une vraie Dream Team version cauchemar post-tartiflette.

_ Le jeu est une succession de couloirs génériques copiés-collés dans lesquels on avance soit vite, soit lentement, soit trèèèèès lentement, à tel point qu'on se croirait revenu sur PS2, mais dans un jeu BanDai.

Vraiment, sur ces trois points, ce Remake est une catastrophe que les notes auraient dû sanctionner beaucoup plus durement, laquelle ne met que plus en valeur les qualités pourtant peu évidentes de FF XV en la matière. On aura beau dire ce qu'on voudra, c'est le jour et la nuit.

Et si après avoir terminé ce remake, quelqu'un arrive encore regretter que Nomura ait été débarqué de l'ex-Versus XIII, c'est qu'il a besoin d'un bon psy et de toute urgence.

*

Le bon côté des choses, c'est que Nomura n'est pas en train de plancher sur l'épisode 2.

A l'heure où j'écris ces lignes, il est en train de reprendre l'épisode 1 à zéro, mais avec Andi et Don Cornéo en personnages principaux, et un système de combat fondé sur les duels de danse...
Le tout, pour la Nintendo DS et la GX4000.

*

Ha et quand même, j'aimerai qu'on prenne un peu exemple sur Midgar, en matière d'inclusivité, parce que Barret est la seule et unique personne « de couleur » de tout l'univers du jeu, et pourtant personne ne paraît jamais surpris de sa présence, bien qu'il ait le tempérament de Nicolas Sarkozy et une mitrailleuse à la place du bras.

Alors qu'en France, il serait fiché S.

Honte ! Honte !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 208 fois
4 apprécient · 1 n'apprécie pas

Liehd a ajouté ce jeu à 1 liste Final Fantasy VII: Remake

Autres actions de Liehd Final Fantasy VII: Remake