Avis sur

Fire Emblem sur Game Boy Advance par Liimustelieth

Avatar Liimustelieth
Test publié par le
Version Game Boy Advance

Fire Emblem, T-RPG (Tactical-RPG) de grande renommée qui a marqué un très grand coup avec cet opus, qui a été le premier à sortir en France.

A) Le gameplay.

1) Le Principe: Le principe est le même que la majorité des autres T-RPG de l'époque, avant chaque mission on choisit nos personnages (qu'on choisit par rapport au type de mission (le terrain, le temps, les unités ennemies, l'objectif ou nos préférences personnelles), sans dépasser la limite de personnage qui varie entre chaque mission), la disposition des personnages sur le terrain (le héros principal et le convoi ne peuvent être déplacés), et les équipements qu'on va prendre (on peut vendre les objets en trop et acheter des armes à tout moment dans le menu avant la mission). Les missions en elles-mêmes se déroulent aussi de façons classiques, il y a en premier la phase joueur, ou le joueur décide de déplacer ou non ses unités et de faire ou non une action (attaquer une unité ennemie, aider une unité alliée, visiter un village, visiter un magasin, utiliser un objet et etc...), et la phase ennemie ou c'est l'I.A qui contrôle les unités ennemies en se déplaçant ou non et en faisant des actions ou non (attaquer les unités qui ne peuvent pas contre-attaquer en premier, piller les villages, se retirer dans des endroits pour se régénérer, utiliser des objets, infliger des altérations d'états lourdes de très loin, attaquer de très loin avec des balistes ou des magies longues distances ou attaquer les soigneurs, bref, pas la pire des I.A). Pour finir sur ce point, chaque mission a un objectif, des objectifs assez classiques (tuer tous les ennemis, tuer le boss, prendre le trône, survire pendant x tours, activer plusieurs points sur la carte), mais certaines missions auront aussi des objectifs cachés (finir en moins de x tour, tuer tel ou tel groupe d'unité en premier puis tel ou tel groupe en second, parler à certain PnJ et etc), ce qui amènera à des missions secrètes facultatives.

2) Le Gameplay: Un gameplay "en combat" est assez simple avec un système de "triangle des armes" (les lances sont fortes faces aux épées, épées qui sont fortes faces aux haches, haches qui sont fortes faces aux lances), d'un "triangle de magie" (la Magie Blanche qui est forte face à la Magie Noire, Magie Noire qui est forte contre la Magie Anima, Magie Anima qui est forte contre la Magie Blanche), de la gestion des "distances" (attaque directe (épée, hache, lance), attaque indirecte (certaines épées, haches, lances, les magies et les arcs), attaque indirecte longue portée (certaines magies et les balistes) et de tout ce qui est de type soin ou altération d'état. Le gameplay "hors combat" aussi est assez classique, certains terrains sont accessibles (ou mieux praticables) par certaines unités, les temps pluvieux freinent la progression des unités, certains terrains évoluent avec le temps (les dalles mouvantes) ou infligent des dégâts aux unités devant/dessus (les murs piégés, les mines (utilisables par le joueur) et la lave), et enfin certains terrains (fort, trône, foret, montagne, colline et etc) donnent des bonus aux stats et peuvent soigner en début de tour.

3) L'Inventaire: L'inventaire est assez bien foutu, avec une gestion d'argent d'armes et d'objet. Le jeu propose un inventaire de 5 cases pour chaque personnage et chaque personnage à son arme (ou son bâton ou son tome de magie), donc si vous avez 4 autres objets sur vous et que vous ramassez un objet à défaut d'avoir le convoi pour stocker l'objet, vous devrez jeter un de vos objet (ou l'objet ramassé). Pour finir, le convoi quant à lui, contrairement à d'autre opus de la série, est un personnage à pars entière (début du spoil) (que l'on débloque dans un chapitre secret) (fin du spoil), et peut donc se faire attaquer et mourir, il vous faudra donc le protéger pour éviter qu'il ne meure!

B) Les classes.

1) La diversité des classes: Fire Emblem propose 15 classes pré-évoluée et 15 classes évoluée, chaque classe est évoluable minimum au niveau 10 (le max étant le niveau 20, il est possible (et plus optimal) de monter une classe niveau 20, l'évoluer, puis la remonter niveau 20) avec un objet spécial, chaque classe ayant bien attendu son point fort et son point faible.

2) L'utilité des classes: Comme dans tout T-RPG du genre, chaque classe à son atout et son point faible. Les voleurs vous permettent de bien voir dans le brouillard de guerre (ainsi que de crocheter et de voler) mais ont peu de force, de vie, de défense et de résistance, les pégases peuvent transporter des lourds coéquipiers à mobilité réduite pour les déposer plus loin (survoler une chaîne de montagne au lieu de la contourner) en plus d'être très rapides et d'être résistants à la magie, mais ont très peu de constitution et de défense (en plus d'être vulnérables aux arcs et au balistes), les mages font très mal, frappent de loin et se déplacent sans malus dans les déserts mais sont faibles faces aux attaques physiques et ont peu de vie, les généraux sont très résistants aux attaques physiques en plus d'avoir énormément de vie et de frapper fort mais sont lents et très vulnérables aux attaques magiques, les archers sont très précis, ils peuvent attaquer de loin et peuvent aussi prendre le contrôle de baliste (en plus d'avoir un grand bonus de dégâts contre les unités volantes) mais ne peuvent pas contre-attaquer au corps-à-corps (les mages le peuvent), des unités sur chevaux qui ont une bonne mobilité, des stats équilibrés (et peuvent prendre tout types d'armes sauf arcs/bâtons/magies) mais qui ont plusieurs faiblesses et des stats max très faibles, des classes qui soignent mais qui ne peuvent pas attaquer avant d'évoluer (en plus d'être fragiles), en bref toute classe à son utilité mais aussi ses points faibles.

C) L'ambiance.

1) Le scénario primaire: Le scénario principal est découpé en plusieurs parties, la première qui se passe avec Lyn, et la seconde se passe soit avec Eliwood (qui se fait rejoindre par Hector), soit avec Hector (qui rejoint Eliwood), la partie avec Hector étant la plus longue (il faudra notamment faire en premier lieu la partie d'Eliwood pour la débloquer (ainsi que le mode hard)). La partie avec Lyn est assez classique (début du spoil) une fille seule qui se retrouve en fait être une princesse, qui va tenter de se faire assassiner par l'actuel détenteur du trône (un usurpateur), décide de se battre contre ledit usurpateur pour récupérer son dû (fin du spoil), mais reste quand même assez sympa en plus de ne pas trainer en longueur et de faire découvrir plusieurs personnages importants (début du spoil) Nils et Ninian, deux ménestrels errants et Matthew, un espion (fin du spoil). Les parties avec Eliwood et Hector seront déjà beaucoup plus longues avec des scénarios beaucoup plus vastes avec beaucoup de drame et de retournement (début du spoil) le Black-Fang (organisation d'assassin qui tuait les nobles corrompus pour aider les pauvres), son histoire (créé à l'origine pour aider le peuple), sa corruption (par Nergal et ses morphes), Nergal et Athos (deux des huit héros de la guerre contre les dragons d'il y a 1000 ans), la corruption de Nergal (à cause (entre autres) de la Magie Noire), ce qu'il cherche à faire (ouvrir la porte qui lie le monde des humains et des dragons), pourquoi il cherche à le faire (pour "dominer le monde" mais on apprend dans le chapitre le plus secret du jeu que c'est plus compliqué que ça), la vraie nature de certains personnages (Sonia qui est en fait une morphe, Nils et Ninian qui sont des dragons et etc), la mort de plusieurs personnages (Leila, (la femme de Matthew) qui agissait en agent double avant de se faire démasquer et tuer, le père d'Eliwood, le frère d'Hector (sa figure paternelle) qui a succombé à la maladie, Athos qui meurt aussi à la fin), les tensions au royaume de Bern (avec le Prince Zephiel et sa demi-sœur et leurs parents qui se disputent le trône) (fin du spoil), bref, énormément de truc.

2) Le scénario secondaire: Le scénario secondaire sera étoffé un peu partout (dans les textes avant/après les missions, dans les dialogues des personnages, dans les maisons des villageois, dans les chapitres secrets ou encore dans les dialogues de soutien), mais ils le seront surtout dans les chapitres secrets et les dialogues de soutien. Par exemple (début du spoil) dans les dialogues de soutien on apprend que Dart est le frère disparu de Rebecca, que les frères de Canas sont tous entre la vie et la mort, inconscients, que sa mère est Niime (une mage réputée), que Renault est un ancien ami perdu de Wallace, qu'il est l'homme qui a tué le père de Lucius, qu'il est aussi le meilleur ami de Kishuna, le premier morphe de Nergal, qui n'est tout simplement qu'une résurrection ratée, on apprend aussi qu'il est probablement lui-même un morphe (il se dit inhumain, insensible et a le même physique qu'un morphe), que Raven est en fait un noble qui a vu sa maison détruite par celle d'Hector (pour corruption) et qu'il veut se venger. (fin du spoil) Bref, les dialogues de soutient sont remplis de trucs surprenants dans le genre et pour les chapitres secrets c'est pareil. Genre dans le chapitre le plus secret du jeu (début du spoil) on apprend que Nils et Ninian sont en fait les enfants de Nergal et que ce dernier était le mari d'Aenir une femme Dragon, une fois ce chapitre fait, on comprend ce qu'il voulait dire quand il pensait "qu'il avait oublié quelque chose d'important" (fin du spoil), là où ce chapitre est intéressant c'est qu'il explique pas mal de choses sur Nergal (antagoniste et boss de fin) et sur le pourquoi du comment il est devenu comme ça (enfin en partie, la magie noire l'a pas aidé), mais ça rend aussi l'histoire du personnage tragique et le personnage attachant (début du spoil) il a perdu ses deux enfants, sa femme, en plus de les avoir tous oubliés il en ressent un manque, et ironiquement, il va leur faire du mal pour avoir de la force pour pouvoir retrouver ce qu'il veut, alors que justement il fait du mal à ce qu'il veut (ses enfants), et enfin rajoutons qu'il s'est perdu lui-même en plus d'avoir perdu son grand ami Athos (fin du spoil), et ce qui est encore plus génial dans ce chapitre, c'est que tout ça c'est au joueur de le comprendre, le jeu nous donne qu'une ou deux images et une petite ligne de dialogue assez vague, le jeu ne nous mâche pas le travail et nous donne une grosse révélation (forte en émotion qui plus est) de façon très subtiles de manière que seuls les inconditionnels du jeu peuvent comprendre la scène (et le reste du jeu entourant la scène) dans son entièreté.

3) La musique: La musique a plein de subtilité en rapport avec les personnages, par exemple, la musique de combat contre les boss, quand c'est un boss lambda, on a la musique de boss standard, quand c'est contre un boss du Black-Fang (Ursula ou Uhai), on a une musique de boss spéciale, quand c'est contre un des anciens "Quatres du Black-Fang" (Lloyd ou Linus) on a encore un autre boss thème et pareil pour Nergal qui a son propre thème ou le Dragon de Feu à la fin, la musique des boss tranche entre les anciens et les nouveaux membres du Black Fang, ce qui a pour effet de sublimer subtilement cette cassure dans le groupe. Un autre exemple de musique bien utilisé c'est que la musique des combats n'est pas la même si c'est le joueur qui attaque ou l'ennemi, ou que la musique des soins est différente avec les petits et les gros bâtons de soin, ou que la musique est différente avec Nils ou Ninian (deux unités qui font rejouer une autre), ou encore le fait que la musique change quand il ne reste qu'un ennemi ou qu'à finir l'objectif. On peut aussi faire remarquer que le jeu a un nombre incroyable d'OST pour un jeu GBA, au lieu d'avoir 6/7 musiques d'overworld en phase joueur, le jeu en a une 20ène, et au lieu d'avoir qu'une ou deux musiques pour les phases ennemies, le jeu en a une 10ène, pareil pour les musiques de "fanfare" après la fin d'un chapitre, y'en a un paquet, en bref, le jeu est assez riche et se renouvelle pas mal de ce côté-là (ce qui est encore une fois, assez cool pour un jeu GBA aussi riche).

Pour finir je pourrais citer d'autres choses du jeu qui sont cools (le système d'arène, les sprites qui changent quand une unité a les cheveux longs ou courts, si elle a une cape ou non, les doubles chapitre (le chapitre X qui est le chapitre XA ou XB si on remplit telle ou telle condition), les magasins secrets, les bonus de stats dus aux dialogues de soutien), mais le jeu a aussi des défauts, comme les conditions pour débloquer certains chapitres secrets impossibles à deviner, les boss complètement gratuits (se laisser attaquer et riposter, se soigner quand c'est à son tour, passer le tour, se laisser attaquer et riposter...), les assassins qui perdent la capacité de voler et de crocheter, les dialogues de soutien qui sont parfois très long à s'activer au cours d'un chapitre ou encore Eliwood qui vaut rien en combat une fois évoluer, enfin bref, il y a pas mal de trucs où c'est du pinaillage, mais fallait quand même tout cité. De plus, on peut se lancer des challenges, comme faire le jeu en hard sans monter de niveau en arène, ou en jouant sans soins, ou avec qu'une seule arme par personnage par chapitre, etc... Bref, ce jeu est génial, facile un des meilleurs jeux de la GBA (le meilleur selon moi, bien devant Fire Emblem 6 ou Golden Sun) c'est pour ça que je lui mets la note de 9/10!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 227 fois
0 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Liimustelieth Fire Emblem