C'est ton destin !

Avis sur Fire Emblem Fates sur Nintendo 3DS

Avatar Samish
Test publié par le
Version Nintendo 3DS

Introduction

Je décerne à Fire Emblem Fates la même note que pour Awakening, car les deux jeux sont très clairement dans la continuité. En réalité Fates est légèrement au-dessus mais pas assez pour justifier de dépasser le seul du 9/10. Les promesses apparaissent démesurées par rapport au résultat.

Le gameplay

Avant de parler esthétique, parlons stratégie, car cela a toujours été au coeur de la série. Sur ce point, Fire Emblem Fates apporte beaucoup de bonnes choses.

Ce qui saute rapidement au yeux, c'est que le système de duo a été raffiné par rapport à Awakening, et est désormais plus équilibré. On a moins affaire à des couples broken tels qu'on pouvait en croiser dans le précédent opus.

Les nouvelles armes, qui ne se dégradent pas, fonctionnent ma foi très bien ! Le système perd un peu en lisibilité (à cause de bonus malus difficiles à repérer) mais au moins on perd moins de temps à micromanager son équipe. La nouvelle Forge est très utile.
En parlant d'armes, les shurikens et autres couteaux de lancer sont une très bonne innovation et s'intègrent très bien au sein de l'armurerie habituelle du jeu.

Certaines nouvelles classes me laissent en revanche perplexes, en particulier celles qui mélangent armes physiques et magie... je ne vois pas bien leur intérêt.
Quant au nouveau système de changement de classes, pour moi il est tiré par les cheveux. A supprimer. Déjà je m'y opposais dans Awakening (pour des raisons de cohérence des personnages), mais alors là ça devient encore plus n'importe quoi avec des sceaux qui permettent seulement de prendre la classe d'un ami ou d'un amant ou selon des "affinités" difficiles à anticiper. Quant au sceau qui permet de prendre 5 niveaux de plus : il est beaucoup trop cher.

Les cartes sont plutôt variées et le challenge est relevé (je jouais en difficile). Conquest sort du lot à ce niveau : on ne s'y ennuie jamais, et l'équilibrage est au poil ! Birthright est beaucoup plus simple et peut-être trop simple. Quant à Revelations, il récupère tous les gimmicks qui n'ont pas été jugés assez bon pour Conquest, et c'est goulot d’étrangement sur goulot d’étranglement. De tous les jeux c'est celui que j'ai trouvé le plus ennuyant et c'est dommage que ce soit celui qui clôt l'aventure !

Scénario

L'histoire est globalement un peu plus intéressante que dans Awakening... mais pas de beaucoup. On s'attendait à beaucoup mieux.

Commençons par le fait que l'écriture est loin d'être incroyable. Je grinçais des dents à chaque fois que Corrin s'adressait à ses soeurs. Et les dialogues de soutien sont trop souvent d'un niveau affligeant, à base de "vient on s'entraine ensemble" ou "viens, mangeons ensemble" ou "je vais te confectionner des habits" ou "je sais bien peler les pomme de terre" (merci Mozu).

Peu de personnages sont vraiment mémorables. Les personnalités sont très moyennes Je retiens surtout Saizo, Bennie, Effie, Odin et Beruka. Et mon préféré : Arthur ! On notera que ce sont surtout des personnages de Conquest.

Les "enfants" font beaucoup plus artificiels que dans Awakening. Les Terres Oubliées sont bien pratiques mais sortent de nulle part, et les parents ont l'air de connaitre leur progéniture de puis longtemps alors que ça n'a aucun sens. De même on nous présente pour acquise l'existence des dragons, mais moi cela m'a beaucoup perturbé (surtout que le design de la forme draconienne de Corrin est "spécial"). DE MEME (encore), le Fire Emblem, qui n'est même pas un vrai emblème, a un rôle très important tout en donnant l'impression de débarquer tel un cheveu sur la soupe.

En fait, globalement l'intérêt du scénario est très dépendant du jeu choisi, Birthright, Conquest ou Revelation, car de ce point de vue ils sont inégaux. Birthright est une grosse ligne droite fort peu intéressante, Conquest est le plus d4rk et le plus captivant (et comme je l'ai dit il a les meilleures personnages). Revelations... mis à part un twist final bien senti, n'est pas très intéressant.

Surtout, ne finir qu'un seul de ces trois jeux n'a aucun sens. Certes chacun a un début, un milieu et une fin, mais les éléments pour vraiment comprendre le scénario sont éparpillés dans les trois jeux ! Du coup.. pourquoi les séparer ?

On en vient au modèle économique. Il est très critiquable.

Modèle économique

Certains diront que le jeu a une durée de vie presque trois fois plus longue que les autres Fire Emblem et que donc cela justifie de devoir payer 80€... mais je ne suis pas si sûr. Dans les trois jeux on retrouve très souvent les mêmes environnements, les mêmes personnages, les mêmes dialogues de soutiens, ... le recyclage c'est bon pour la nature mais là ça a un goût un peu amer. Au final, le jeu dans son entièreté est trop long.

Pour moi les trois jeux devraient de base être sur la même cartouche, quitte à la vendre un peu plus cher (50-60€), mais pas 80-90.

(et c'est sans mentionner le fait que l'édition collector qui est la seule à contenir Revelations en version physique est rarissime. Qui a eu l'idée d'en faire si peu ? Est-ce la même personne qui était en charge des premiers amiibos ? L'édition collector s'achète minimum 120-130€ sur le net et fait le bonheur des spéculateurs qui l'ont achetée 80€)

En tant qu'expérience unique, ok, je suis prêt à l'accepter, mais si cela se reproduit on saura que ce n'était qu'une vile manœuvre financière.

Fin de la digression.

Présentation

Sur ce plan, c'est bien simple : Fire Emblem Fates fait tout en mieux !

Les personnages ont des pieds, pour commencer.
Les cinématiques sont plus nombreuses.
La 3D est magnifique.
Les combats sont dynamiques (je les désactivais moins souvent que d'habitude).
Les musiques sont étonnamment bonnes ! Une excellente surprise !

Bon, par contre, petit détail, l'animation de la poitrine de Kagero et de Camilla, façon Dead or Alive, ce n'était vraiment pas nécessaire. Tout comme ces "quartiers privés" ridicules. Attention à ne pas dépasser la ligne rouge du fan service, Fire Emblem n'a jamais eu besoin de ça et ses personnages féminins savent normalement être badass sans avoir à mettre en avant leur poitrail. Ok Tharja a fait vendre beaucoup de statuettes mais ce n'est pas une raison.

Conclusion

D'un point de vue gameplay, ce Fire Emblem apporte beaucoup de bonnes choses. D'un point de vue technique, il peut se pavaner en toute fierté. Cependant son scénario et son écriture bien trop banals le desservent, ce qui est aggravé par le modèle économique du jeu et par sa durée de vie de près de 120 heures.
Si, seul, un Conquest un peu amélioré mériterait facilement 9/10, Birthright vaudrait plutôt un 7/10 et Revelations un 6.

Fire Emblem Fates est un très bon épisode dans son ensemble, mais il n'est pas parfait. Tant mieux d'un autre côté, ça veut dire qu'il reste de la marge à Intelligent Systems ! ;)

========================================================================
Si vous avez apprécié cette critique, n'hésitez pas à cliquer sur le bouton correspondant juste en dessous, voire à m'ajouter parmi vos éclaireurs, cela me fait toujours très plaisir :)
Toute opinion constructive est également la bienvenue.
Au plaisir de vous lire !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 465 fois
3 apprécient

Samish a ajouté ce jeu à 2 listes Fire Emblem Fates

Autres actions de Samish Fire Emblem Fates