"Mon premier Fire Emblem"

Avis sur Fire Emblem Heroes sur Android

Avatar Virgile_Kr
Test publié par le
Version Android

Avant toute chose, je tiens à préciser deux choses :

  • Avant ce jeu, je n'avais jamais été un gros joueur de jeux Smartphone (tout au plus de temps en temps pour attendre le bus ou passer le temps sur le trône.
  • Avant ce jeu, mes connaissances en Fire Emblem se limitaient en Smash Bros ét la démo d'Awakening.

Autant dire que c'est en total non connaisseur que je me suis lancé dans le jeu. La série de Fire Emblem me tentai alors énormément, mais, en tant que possesseur d'une seule Wii, je n'osais investir dans un Radiant Dawn ou un Path of Radiance, pas non plus assuré d'accrocher. La sortie de ce jeu mobile, gratuit, était donc une magnifique opportunité pour découvrir la série.

Enrobage

Tout d'abord, sur le plan technique, le jeu est super : ergonomique, joli à l'œil, et encore plus à l'oreille, on comprend vite les bases (qui peut attaquer au corps à corps ou à distance, qui a un avantage sur qui, qui peut se déplacer de telle façon...) Non, sur ce point, rien à redire. Les menus sont bien organisés, jolis. Malgré l'abondance de personnages, et mon inconnaissance de leur background, j'ai réussi à m'attacher à certains, rien que par leurs designs et leurs voix. Et rien que pour ça bravo !

Histoire

Bon, là, clairement, l'histoire (9 chapitres + un prologue pour l'instant) n'est là qu'en prétexte. Ça se résume en "on affronte des héros d'autres jeux", avec 1 chapitre = 1 jeu. Le dernier chapitre ne donne pas de fin ferme """victoire temporaire, à Inspecteur Gadget "Cette fois tu m'a eu, mais je reviendrait", avec beaucoup de questions sans réponses""", ce qui laisse deviner que les développeurs se gardent sous le coude la possibilité de rallonger l'histoire.

Déroulement du combat

C'est simple : votre équipe est composée d'un à 4 personnages (composition libre, à votre choix, donc souvent 4 sauf pour certains défis), l'adverse 3 à 5 personnages. Tour par tour, sur une carte de 6x8 cases, avec quelques obstacles, l'unité de base se déplaçant de 2 cases par tour. Certains types d'unités ont un avantage sur d'autres. Les personnages attaquent soit au corps à corps, soit à distance, et beaucoup de personnages ont des particularités (parfois à débloquer − avantages supplémentaires sur d'autres types d'unités, capacités de déplacements augmentées, effets secondaires de l'attaque...). Parfois ces particularités sont trèèès puissantes et ne doivent pas être négligées. À mon avis, c'est là le point le plus intéressant du jeu : on a plus de 200 personnages possibles, mais il n'y en a pas deux identiques, et bien que certains ne soient pas exceptionnels, surtout à bas niveau, beaucoup ont des particularités les rendant uniques, et brisant le simple triangle "hache, lance, épée". Effet direct : il existe des "tier list", faisant ressortir les persos les plus "cheatés". En pratique les écarts sont pas non plus extrêmement forts, et il y plus des persos inutiles que des persos indispensables. Même un "S+" peut toujours être contré par d'autres personnages.

Plaisir de jeu

J'ai lu souvent que la réduction du jeu (en taille de cartes et en complexité de mécaniques) en réduisait l'aspect tactique. Ne pouvant comparer au reste de la série, je trouve l'aspect tactique quand même bien bien présent, pour un peu qu'on s'en donne l'avis. Évidement, si nottre équipe à plusieurs niveaux de plus que l'adverse, foncer dans le tas suffira, mais pour un peu que l'on s'attaque à une équipe de meilleur niveau, ou ayant un avantage stratégique, on peut s'amuser à réfléchir à sa stratégie. Les cartes aident un peu à la chose, même si il est vrai que parfois les matches se ressemblent sur certaines cartes (notamment celles avec couloirs).
Notre nombre de combats et limité. Dans l’arène c'est 3 par jours, pour le reste, chaque combat coûte une certaine quantité "d'énergie", croissant avec avec sa difficulté. On a de base 50 unité d'énergie, les plus gros combats en coûtent une 20aine, les plus simples 1 seule. On récupère une unité d'énergie toutes les 5 mins (soit 4h environ pour tout récupérer). Que ce soit pour l'arène ou pour le reste, on gagne souvent des objets permettant de régénérer son quota sans attendre. En pratique, à moins de passer des heures en continu sur le jeu, on sera très rarement limité.

Modes de jeu

On a le droit 6 modes de jeu :
- Le dit Scénario, avec donc une 50aine de combats, tous faisables en trois modes de difficultés.
- Des "cartes spéciales", changeantes selon le jour, permettant de gagner des bonus (persos, objets). Le bonus n'est obtenable qu'une seule fois.
- L'arène, permettant d'affronter les équipes d'autres joueurs (cependant, l'équipe reste contrôlée par l'IA). Chaque semaine, selon vos résultats dans l'arène, vous pourrez gagner des bonus.
- Le tournoi, qui n'a pas encore ouvert à l'heure où je rédige cette critique (annoncé pour le 7 mars)

Durée de vie

Avant toute chose, avant de définir la durée de vie de ce jeu, il faut vous définir un objectif. Si c'est juste torcher l'histoire, ça se fait vite (une semaine doit pouvoir suffire), si c'est exceller dans l'arène, on a vite fait de recevoir des persos intéressants et à les monter à un niveau suffisant (même si sans doute il faudra débourser quelques euros pour arriver tout premier mondial). Si c'est collectionner les personnages, et les entraîner indépendamment pour leur faire tous atteindre un bon niveau, vous en aurez pour longtemps. Les amateurs de défis pourront s'adonner à un "Nuzlocke challenge", et se conformer aux règles classiques de la série, en abandonnant réelement une unité tombée au combat.
Aussi, le jeu semble partit pour recevoir régulièrement de nouvelles mises à jour (toutes les 2 semaines environ, il y a 5-6 nouveaux personnages dispos).

Bilan

Bah, clairement, je prends mon pied depuis un mois, et je compte acquérir un jeu "classique" de la licence dès que j'en aurais l'occasion (et le budget). Quelques détails sont occasionnellement un peu grisants, notamment la réinitialisation du jour à 8h du mat' (heure d'hiver française), ce qui empêche de commencer sa journée dans le bus en allant travailler, mais bon ça c'est pas vraiment de leur faute, fallait bien que ça tombe mal sur un fuseau horaire ! Le payable du jeu ne tue pas le jeu, et on prend du plaisir à jouer et à atteindre ses objectifs personnels sans dépenser un sous.

Bonus : Ma critique "à chaud" du jeu lors de sortie

Bon certaines choses que j'y dis sont erronées et incomplètes, mais par principe, je n'y ai rien changé.

Réaction à chaud

Cette critique est une réaction à chaud. Fort probable que je la réécrive en grande partie par la suite. Pour l'instant, Je viens de passer 2h heures d'affilée sur l'appli. C'est déjà bon signe.
Pour info, je n'ai jamais réelement touché un épisode de la série (n'ayant pas les consoles et/ou budgets adéquats). Comme beaucoup j'ai en fait connu la série par Smash Bros, je me suis renseigné sur les jeux, j'ai quand même pu m’essayez à la démo d'Awakening, et tout ça m'a donnée réelement envie de découvrir la série. Et paf, occasion en Or, un jeu en free-to-play sort sur Smartphone. Et c'est un "Heroes" qui plus est ! Les jeux "Heroes" consistent généralement en un pot-pourri des personnages les plus populaires, avec fan service. Rien de mieux pour se jeter dans le bain !

J'attendais donc avec impatience ce jeu. Et je ne suis (pour l'instant) pas déçu. Le style de jeu de la série, grosso-modo le résultat d'une liaison amoureuse entre Pokémon et les échecs, est vite addictif. L'écran tactile est très pratique sur ce point (je comprends pourquoi la série semble s'être cantonnée à la DS/3DS ces dernières années). Bon voilà, c'est très proche de ce que j'avais pu voir dans la démo d'Awakening. On a le droit à un didacticiel pour nous mettre dans le bain, on a une histoire, on a pleins de trucs annexes. Bon, c'est un jeu complet quoi ! Les combats se font en 4 VS 4, et vous pouvez vous constituer plusieurs "équipes types", à utiliser selon vos envies avec les héros que vous possédez.

Pour l'aspect free-to-play. À ce que je vois, payer (en vraie monnaie) ne servira qu'à avancer plus vite. Je n'ai pas vu de choses obtenables exclusivement en payant. L'agent réel ne peut servir qu'à acquérir des orbes (monnaie du jeu). Ces orbes s'obtiennent aussi régulièrement au cours d'un jeu "gratuit", sans compter les possibilités via l'utilisation de points "My Nintendo". en plus le coût des "micros-transactions" n'est pas négligeable, le moins cher étant 2€ pour 3 orbes, allant jusqu'à 75€ pour 140 orbes. On n'a pas non plus de "attendre ou payer pour jouer" à ce que j'ai pu voir. J'ai pas non plus poussé pour voir jusqu'au Game Over pour vérifier.

En modes de jeu, il y a :
* Le Scénario. Il a 10 chapitres en tout si j'en crois les récompenses My Nintendo. Pas impossible que d'autres s'ajoutent par la suite. Difficulté croissante.
* Le mode "carte spéciale", qui semble événementiel. Vous affrontez un héro, si vous le battez, il rejoint votre équipe. Possibilité de moduler la difficulté pour obtenir un héro plus fort.
* Le mode "Arène". Vous affrontez les équipes d'autres joueurs. Vous gagnez, vous remportez des points. Ou bout de la fin d'une "saison" (semble être de l'ordre de la semaine), vous recevez des récompenses en fonction de vos points. Il y a des "rangs" pour vous éviter de rencontrer des gens d'un niveau trop différent du votre. À chaque combat, vous avez le choix entre trois adversaires (facile/moyen/difficile), le gain de point dépendra de l'adversaire choisi. Enchaîner les victoires rapporte aussi plus de points.
* Mode entraînement (pas encore déverrouillé)
* Mode ??? (pas encore déverrouillé) """

Pour l'obtention de nouveaux héros, elle se fait soit par l'histoire, soit par le mode carte spéciale, soit par une invocation. Cette invocation est plutôt aléatoire, et vous coûtera de base 5 orbes. Si vous faites plusieurs invocations d'affilée, le prix diminuera (pour atteindre 20 orbes les 5 invocations, soit une économie de 5 orbes). Enchaîner les invocations semble aussi augmenter les chances d'obtenir un héros puissant. Les héros obtenus sont toujours niveau 1, cependant ils ont aussi des classes (de 1 à 5 étoiles). Plus la classe est élevée, plus, à niveau équivalent, le même héros sera puissant. Bien sur un héros de classe élevée est moins fréquent. Il est possible d'avoir des héros en double. Dans cas, il y a une option pour les fusionner. De base, le max de héros possédables est de 200, augmentable en échange d'orbes. Les orbes servent aussi à sauver des héros de la mort, ou améliorer son château (ce qui fait gagner de l'XP plus vite).

Bon, voilà ce que j'ai à dire pour l’instant. En bref, c'est une bon jeu smartphone, facilement chronophage, sans être répétitif. La difficulté peut être régulée, et l’existence du mode arène annonce une rejouabilité forte. Bien sur, il faut maintenant que le jeu marche. Mais possible que Nintendo tienne là son premier vrai succès in homemade sur smartphones.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 952 fois
1 apprécie · 2 n'apprécient pas

Virgile_Kr a ajouté ce jeu à 8 listes Fire Emblem Heroes

Autres actions de Virgile_Kr Fire Emblem Heroes