Trois fois plus de plaisir

Avis sur Fire Emblem : Three Houses sur Nintendo Switch

Avatar Ckai
Test publié par le
Version Nintendo Switch

Bordel, je n’avais pas fais de Fire Emblem depuis Awakening et pourtant cette série me rend nostalgique. Mon premier était The Sacred Stones en plus d’être mon premier tactical, du coup j’affectionne particulièrement cette licence que je guettais du coin de l’œil au fil des années. Si j’en parle, c’est parce que ça a énormément évolué. Avant on se contentait d’enchaîner les combats, de recruter des unités en pleine bataille sans pouvoir s’attacher aux personnages. En fait le côté gestion était quasi inexistant. Three Houses change totalement la donne. Le joueur, dans la peau de Byleth (homme ou femme au choix), pourra interagir avec tout le monde, renforcer ses liens avec tout le monde via des activités diverses qu’importe la maison que vous avez choisis au début.

Vous contrôlerez donc un professeur dans un hub appelé « monastère » au sein de l’ordre de Seiros. Le jeu sera composé de « semaine » et je ne parle pas de mois ou d’années, car chaque lundi in game, vous devrez donner un cours à votre classe afin de renforcer les attributs (maîtrise d’épée, de magie, cavalerie, foi etc y’en a des masses) de vos personnages et commencer au fur et à mesure de les spécialiser vers une classe (pour se battre, pas classe avec élèves) précise avec les affinités qu’ils ont par défaut. Le choix est large et les évolutions finales des personnages peuvent être riche en surprise. Votre gros bourrin peut devenir un cuirassé à cheval ultra mobile et résistant et votre mage le plus pété peut aussi avoir un cheval et se battre à la lance au corps à corps. La plupart des classes existaient déjà dans les autres Fire Emblem, mais il ne suffit plus d’avoir le niveau pour être sûr à 100% d’évoluer. Comme je l’ai dis, même si on a atteint le niveau requis pour up, si avec vos cours ou l’expérience en combat n’avez pas assez appris à maîtriser l’attribut qui est importante pour changer de classe, vous aurez un % de chance moins important et pourrez rater l’évolution représentée par un examen écrit en jeu. Pour finir sur le fameux lundi dans le jeu, vous pouvez aussi donner une corvée à deux de vos élèves afin qu’ils renforcent leur lien et augmente aussi une stat inhabituelle qu’on ne peut pas augmenter au hub : cavalerie, cuirassé ou aérien.

J’ai parlé du début de la semaine, mais jusqu’à la fin de la semaine les jours s’enchaînent sur le calendrier, mais vous pourrez avoir des anniversaires et offrir des fleurs ou boire un thé avec le personnage en question (afin d’augmenter votre soutien avec), vos élèves peuvent parfois vous poser des questions (si votre réponse leur convient vous augmenterez votre niveau de prof, j’en parlerais plus bas) et souvent vous aurez des scènes liés au scénario si vous approchez d’une bataille importante. Mais le dimanche est très important !

Ici sera l’essentiel du jeu. Vous aurez le choix d’explorer le monastère (quartier libre) afin de faire votre vie de prof. Avec votre niveau d’enseignant, vous aurez des points d’activités à dépenser dans diverses choses : manger avec vos élèves, cuisiner avec quelqu’un, boire un thé avec quelqu’un, s’entraîner pour augmenter vos stats, s’occuper de la serre, participer à un tournoi... bref, la liste est assez remplie pour avoir de quoi faire avec vos points et bien sur, plus votre niveau d’enseignant est haut, plus vous aurez de point à dépenser lors de vos quartier libre. Du coup le début du jeu ne sera pas riche en événements au monastère, mais ! D’autres choses vous attendent si vous n’avez pas de points pour commencer une activité. Entre les quêtes à faire, les liens à renforcer (oui j’en parle souvent mais c’est très important) grâce aux objets trouvés à rapporter à leur propriétaire, la pêche (un peu inutile à mon goût, mais pas à jeter pour autant), l’aide aux élèves et tout simplement tout le côté social présent dans le monastère. Je vous épargne quelques subtilités pour le découvrir par vous même.

Si le quartier libre ne vous intéresse pas, vous pouvez faire un séminaire. C’est un choix que personnellement ne faisait pas régulièrement même s’il est intéressant. Vous et une poignée d’élève prenez un cours supplémentaire pour renforcer considérablement une attribut ainsi que leur motivation (plus la motivation est grande, plus ils sont apte à apprendre le lundi).

Évidemment, vous pouvez aussi choisir les batailles ! Si vous avez acheté Fire Emblem c’est sûrement pour jouer au vrai jeu, pour réfléchir comment battre le camp adverse sans subir de perte dans vos rangs (sauf si vous jouez sans la mort définitive, je vous jugerais pas promis). Vous pouvez jouer à volonté les batailles d’exploration qui se synchroniseront à peu près à votre niveau, mais grâce aux quêtes du monastère et en avançant dans l’histoire, vous débloquerez de plus en plus de batailles, de maps etc mais comme pour le quartier libre, certains combats nécessiteront un « point » pour la commencer.

Bon, profitons en et parlons un peu des combats. Globalement c’est la même chose qu’avant même si je n’ai pas eu l’impression de voir le triangle des armes. Chose importante que je n’ai pas précisé avec les attributs, c’est que plus vous avez une attribut haute, plus vous apprendrez automatiquement de nouveaux sorts pour les mages - vous pourrez porter des armes plus puissantes pour les combattants et nouveauté : vous apprendrez des capacités à utiliser propre à votre classe ainsi que des capacités passive !

  • Les capacités

Avant d’attaquer, vous aurez le choix d’utiliser une capacité qui consomme plus l’arme que si vous frappiez normalement. Pour les néophytes, les armes ont une usure et chaque fois que vous attaquez, l’usure se consomme d’un point ou plus si vous utiliser une fameuse capacité. Certaines enlèvent jusqu’à 5 points !

  • Les passives

sont à choisir dans la gestion de vos personnages, ça peut être efficacité + contre les lances, attaque augmenté avec les hache de tel %, portée magie noire +1... il y en a des masses à combiner et à gagner avec les attributs ! Autres nouveautés disponible assez tôt dans le jeu :

  • Les escouades de guilde !

Qu’est ce donc ? Eh bien, vous pourrez en équiper une à chacune de vos unités et ce sont en gros, des mini unités qui entourent vos personnages et qui lancent des attaques dévastatrices selon le niveau de votre escouade parce que oui, l’escouade peut aussi évoluer jusqu'au niveau 5 et il y en a des masses à débloquer avec les quêtes et le scénario. Certaines font une grosse zone de soin pour votre équipe, d’autres lancent une grosse attaque de zone en carré, d’autres attaques 4 carrés en face de vous...! Évidement ce n’est pas si pété que ça, car pour équiper les meilleurs escouades à votre unité il faut augmenter son autorité. Et oui, encore une attribut à augmenter !

Après, petite subtilité : je ne sais pas si dans les FE 3DS il y avait le jeu des terrains. Comme attaquer depuis une forêt pour avoir moins de chance de se faire toucher pendant une contre attaque. Pour ce qui est des cases bastion et abri soin (vous mettre sur ces cases vous donne une grosse défense et/ou vous soigne par tour) je sais qu’il y en avait déjà sur les anciens, mais elles sont toujours présente dans Three Houses ! Une bonne chose supplémentaire à souligner ce sont les monstres spéciaux qui ont... plusieurs barres de vie ! Les premiers que vous allez rencontrer vous feront suer à cause de leur dangerosité et leur grosse défense. Les derniers du jeu seront vraiment, mais vraiment une vraie plaie. Rien ne vaut le tuto du jeu pour mieux vous expliquer comment les affronter, mais je vous promet que c’est une petite surprise qui pimente bien les combats !

Voilà je pense avoir bien expliqués l’es fonctionnement de ce Fire Emblem. Mais. On en parle des graphismes ? Bon je dois avouer que personnellement je les trouve passable. Pas « beau » sauf les cinématiques style anime (et d’ailleurs ce qui est top c’est que vous voyez votre personnage avec le sexe que vous avez choisi. J’ai fais ma première partie en homme et ma seconde en femme. Pas mal de jeux se serait contenté de cacher votre personnage pour éviter de faire deux scènes avec les deux genres, mais pas de non binaire malheureusement). Certes, niveau graphisme c'est loin d'etre une révolution, mais je l'ai trouvé agréable à l'oeil si on oublie l'aliasing et la qualité des textures assez douteuse. Après, on ne joue pas à un Fire Emblem pour ses graphismes alors ne vous arrêtez pas la dessus pour apprécier le jeu, mais je suis d'accord pour dire que des meilleurs graphismes n'auraient pas été de refus.

En clair, ce Fire Emblem est complexe et complet à foison. Même si vous risquez peut être d’avoir peur avec tous ces menus, c’est assez bien fait pour être ergonomique et facile à prendre en main. Je connais quelques personnes qui se sont risquées au jeu alors qu’ils n’ont jamais fais de FE et ils sont comblés. Le jeu s’adresse autant pour les vieux de la vieille que pour les nouveaux venus. Three Houses manie parfaitement la gestion de ses troupes avec le tactical, rend presque obligatoire son côté dating simulator pour avoir une équipe efficace et tout le côté école se mélange si bien avec l’univers qu’on enchaîne une new game + sans hésiter. Pour moi c’est le jeu de l’année et un must have de la switch devant Zelda et Super Smash.

Pardon ? je n'ai pas parlé du scénario ? Découvrez le par vous même voyons ! Et si vous vous poser la question du choix de la maison, oui, il influe sur la suite et vous ne jouerez pas tout le temps les mêmes batailles décisives.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2009 fois
16 apprécient

Ckai a ajouté ce jeu à 6 listes Fire Emblem : Three Houses

Autres actions de Ckai Fire Emblem : Three Houses