La meilleure rentrée des classes EVER !

Avis sur Fire Emblem : Three Houses sur Nintendo Switch

Avatar Alex LordGenome
Test publié par le
Version Nintendo Switch

Fire Emblem : Three Houses marque l’arrivée en fanfare sur switch d’une saga qui aura mis du temps à s’imposer comme une licence phare du catalogue Nintendo en Europe.
C'est l’épisode 3DS aura su asseoir Fire Emblem définitivement au sein du catalogue de Big N.

L’histoire :

Nous incarnons ici un avatar, ancien mercenaire dans le vaste monde médiéval fantastique de Fódlan où l'église de Seiros exerce une influence religieuse certaine sur ses habitants.
C'est au sein de son monastère que notre héros se voit proposer le poste de professeur chargé d'enseigner l'art de la guerre à l'une des trois maisons disponibles :
Les aigles de jais
Les cerfs d'or
Les lions de saphir

Comment on joue ? :

Une fois le choix de votre maison effectué, le jeu se découpe alors en deux phases :

La première ravira les fans de persona car il s'agit de tenter d'établir des rapports privilégiés avec les différents élèves du monastère tout au long d'une année scolaire.
Pour cela, le jeu nous envois arpenter le monastère à la 3eme personne pour s'adonner à diverses activités tel que l'agriculture, la pêche, boire le thé avec des élèves, se remplir la panse, s'entraîner ou même participer à une chorale.
Chacune des ses activités permet de créer des affinités avec les élèves mais aussi d'augmenter son score d'enseignant, ce qui permet de participer à encore plus d’activité quotidienne.

La deuxième phase est la partie classique des Fire Emblem : les combats.
Petite nouveauté cependant : Adieu le système pierre, feuille, ciseaux où l’épée l’emportait sur la hache qui l’emportait sur la lance qui a son tour l’emportait sur l’épée.

C’est pour qui ? :

Pour les fan de F.E. bien sûr, et il s’agit selon moi du meilleur épisode pour démarrer la série.
Le jeu est en effet d’un challenge modéré même en difficile. Les mages du jeu sont d’une puissance phénoménale et le héro devient très vite une machine de guerre.
L’ambiance estudiantine et l’aspect dating sim séduiront les fans de la série Persona.
Nous avons à faire à un tactical solide à la durée de vie solide.
L’affection que l’on finit par porter à nos élèves participe grandement au plaisir que l’on prend durant la trentaine d’heure de jeu que propose F.E sur son premier run.
les élèves des autres écoles, hormis leur leader et bras droit sont tous recrutable si l’on remplit certains critères (Stats, affinités…), véritable jeu dans le jeu, cet aspect du soft est TOTALEMENT addictif.

Ma partie :

Complètement absorbé par le jeu, je n’ai pas vu le temps passé. J’ai fini ma première partie en 50h… Alors, bon, je m’explique : Je suis du style à lire chaque ligne de dialogue et a parler a chaque PNJ sur chaque journée scolaire.
Pour mon recrutement je me suis refusé d’aller voir sur le net quel cadeau offrir à quel personnage pour augmenter les affinités, etc.
Un joueur plus rapide et moins obsédé par les dialogues finira le jeu en une trentaine d’heure.
A noter tout de même la facilité du jeu (hormis peut être les 2 derniers combats) à cause (grâce, diront certains) d’un système permettant de revenir en arrière un nombre limité de fois en cas de pépin.
Un must have de la switch.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 394 fois
5 apprécient

Alex LordGenome a ajouté ce jeu à 5 listes Fire Emblem : Three Houses

Autres actions de Alex LordGenome Fire Emblem : Three Houses