Parler, marcher.

Avis sur Firewatch sur PC

Avatar Linio
Test publié par le
Version PC

Eh bien, voilà, j'ai joué à Firewatch.
Et quand je dis j'ai joué, ça rime avec j'ai fini Firewatch, parce que finalement, quoiqu'on en dise le jeu est très court.

J'ai du trop attendre Firewatch, j'avais vu les vidéos, m'étais amusé des petites remarques de la boss, avait apprécié de quelle sorte les vidéos nous montraient un peu l'ambiance aussi sombre.
J'ai donc été plutôt déçu.

Le jeu est magnifique, contrairement à ce que certains ont pu dire, les graphismes ont une vraie personnalité, et de suite on se plait à regarder les couchers de soleil, les étoiles dans le ciel, la nuit. Mais c'est là à peu près la seule qualité de Firewatch.

L'histoire ne rentre jamais dans aucune forme de profondeur, en fait, je peux résumer l'histoire de tout le jeu, et en détail en à peu près trois phrases. Le jeu tente de montrer le parcours initiatique d'un homme mais il manque cruellement de tempo à ce parcours, et aussi de temps, on ne sent pas du tout le poids des jours sur les épaules de Henry. La fin tombe totalement à plat, même si on ne s'attend déjà plus à grand chose lorsque l'on attaque le dernier quart.

Firewatch, et c'est beaucoup plus dramatique n'est pas exactement un jeu, ou en tout cas, le ludisme de celui ci est très très limité (je n'irais pas jusqu'à dire inexistant mais...). Les deux actions du héros se réduisent à "marcher", et marcher regroupe 100% des "missions" du jeu, et parler avec la fameuse Delilah. Et c'est amusant de noter que les développeurs se servent de l'action de marche comme un mécanisme d'accroissement de la durée de vie du jeu (eux qui disaient qu'ils n'utiliseraient pas de tels mécanismes). Énormément d'objets et aucune possibilité d'interactions avec eux, et c'est là aussi que le jeu est profondément dommage, surtout lorsqu'on a vu le trailer avec le poste ou on s'imagine que le jeu nous resservira ce genre de petites perles mais... non (d'ailleurs en guise de trailer, en fait, si vous avez vu tous les trailers il ne vous restera en terme de durée de vie du jeu que peu de temps...).

Là où les développeurs auraient pu tenter de sauvegarder du naufrage la durée de vie du jeu en rajoutant quelques achievements bien sentis histoire de donner envie au joueur de sortir des sentiers battus, il n'en est rien, pas de mission annexe, rien à découvrir, ou en tout cas à aucun moment le jeu ne donne envie de découvrir quelque chose, surtout lorsque l'on se rend compte que le parc "gigantesque" du Wyoming est en fait un croisement de chemin un peu pauvre avec un modèle physique profondément lacunaire qui donne des situations assez stupides comme une incapacité à passer à travers des chemins visuellement "faciles" ou encore même des bugs...

Je ne vous dirais pas de passer votre chemin, le jeu est suffisamment court pour vous faire votre propre avis après tout (trois sessions de jeu d'une à deux heures pour moi), mais il reste à savoir "à quel prix?".

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2065 fois
18 apprécient · 5 n'apprécient pas

Autres actions de Linio Firewatch